L'info pour les pros !
Sale temps sur les jardineries de france
987
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Sale temps sur les jardineries de france

Sale temps sur les jardineries de france

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

Les jardineries s’adaptent à la grisaille.Les prévisions météo (sombres) ne vont pas arranger les affaires des vendeurs de plantes ! Tous constatent que le soleil fait aussi sortir les clients.

Christophe Renoux  - CAMPION Emmanuel

« Dès qu’il y a un rayon de soleil, c’est l’affluence », observe Vincent Robin, responsable du magasin Gamm Vert de Chartres, rue de Châteaudun. « Sinon, il n’y a personne. » Avec un mois de mars qui a battu des records de froid, le printemps a plutôt mal commencé pour les jardiniers et leurs fournisseurs. « Il y a un décalage de la saison de mars sur avril », estime Vincent Robin, qui tire le même constat que Christophe Renoux, directeur du magasin Jardinéa, à Champhol.

« C’est à nous de nous adapter au marché »« Les travaux du sol dans le potager ont commencé plus tard. Le bêchage et les semis ne se sont pas faits en mars et du coup, les ventes de végétaux sont en décalage dans la saison. » Créé en avril 2011, Jardinéa entame sa troisième saison. « Globalement, au niveau des ventes, le printemps n’est pas bon », explique Christophe Renoux. « S’il faut beau, une heure plus tard les gens viennent au magasin, c’est automatique. On récupère très fort depuis quinze jours », reprend-il après un mois de mars « mauvais, froid et humide » et un mois d’avril « sensiblement comme celui de l’an dernier » à la jardinerie de Champhol, à savoir « pas très bon ». Même constat à la jardinerie du Bois-Paris, à Nogent-le-Phaye : « La saison est partie tard », explique son responsable, David Gommier. « C’est à nous de nous adapter au marché, de bien cerner les besoins. On renouvelle les stocks en fonction des ventes. »

À Nogent-le-Phaye, la souplesse des fournisseurs est soulignée : « On peut être livré cinq fois par semaine en fonction des besoins », poursuit David Gommier. « On travaille avec un fournisseur de pieds de tomates qui nous les garde », confie-t-il. « Plus prudent dans les commandes », Vincent Robin peut être livré « deux fois par semaine » avec des volumes moins importants. « On travaille beaucoup en proximité, avec deux producteurs locaux, l’un à Courville-sur-Eure, Horti 28, et l’autre à Fontenay-sous-Conie, ce qui nous permet de nous approvisionner au fur et à mesure », indique le responsable de Jardinéa, qui distribue des pieds de tomates, des bégonias et des pétunias aux coloris variés produits localement.

Un très bon mois de mai« C’est un très bon mois de mai » au Baobab de Lèves, explique son responsable, Didier Nord. « On fait de très bonnes ventes sur les plantes à fleurs et les plantes à massif, après un mois d’avril difficile. » Mais il reste prudent : « On ne va pas rattraper le retard. » Didier Nord constate que « les plants de tomates se vendent très bien. Les gens les plantent quand même, sous des tunnels. »


http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/2013/05/13/les-jardineries-sadaptent-a-la-grisaille-1547623.html


 

Sale temps pour le mobilier de jardin.

Dans les magasins, les clients se font attendre… comme le soleil.

C’est clairement la conséquence d’un mauvais temps et d’un printemps qui peine à voir le jour :

les ventes de mobilier de jardin sont en berne. Au Jardiland de Tours-Nord, les ventes sont en

baisse par rapport à 2012 : « La vente de mobilier de jardin a baissé en 2013. L’année précédente n’avait pas été exceptionnelle, mais un mois de mars euphorique, où les températures avoisinaient les 25 °C, avait fait grimper les ventes », témoigne un responsable du magasin. « On compte sur le beau temps, mais aussi sur une hausse des températures. Lorsqu’il fait 18 °C à l’extérieur, les gens ne peuvent pas manger dehors, donc ils n’achètent pas de mobilier de terrasse », ajoute-t-il.

” Il finira bien par revenir ”

Au magasin Truffaut de Tours, on ne s’inquiète pas, mais on compte sur un retour du beau temps au plus vite : « Les conditions climatiques sont déterminantes. On espère que le beau temps sera au rendez-vous le plus rapidement possible. La période fin mai-début juin sera cruciale, c’est là que tout va se jouer. C’est à ce moment-là qu’on verra si c’est une bonne saison », explique le chef de secteur.
A l’hypermarché Auchan situé à Tours-Nord, on reste positif : « On subit le mauvais temps, on n’y peut rien. La saison n’est pas ratée, puisqu’il reste beaucoup de temps. On attend le soleil avec impatience. »
Dans les rayons, les consommateurs se font rares. Seuls quelques-uns comme Grégory, 37 ans, franchissent le pas : « Je ne vois pas pourquoi je n’achèterais pas, même si pour l’instant il ne fait pas beau. Nous avons encore trois ou quatre mois de beau temps devant nous. » Pour Dominique, 57 ans, même son de cloche : « Certes, il n’y a pas beaucoup de soleil ces derniers temps, mais il finira bien par revenir… »

Avec le froid et la grisaille, les amateurs ne se précipitent pas dans les jardineries et attendent un temps plus clément. 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium

2 réponses

  1. > Apiculture. Les apiculteurs s’attendent à une récolte de miel de printemps difficile : le colza, en place sur une parcelle sur deux, enregistre des pertes de 30 à 100 % (excès d’eau en hiver et en automne) et le manque de floraison (excès de froid) va entraîner de la cristallisation dans les hausses (cadres disposés au sommet des ruches).
    > Jardinerie. Le directeur du Jardiland de Bessines, Thierry Roland, estime que son magasin est très peu impacté : « On est habitué à ce genre de situation. Et dès qu’il y aura une éclaircie, nous allons nous rattraper. »

    EXTRAIT
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2013/05/22/La-pluie-et-le-froid-douchent-de-nombreuses-activites-1474520

  2. ENQUÊTE – Le textile, la jardinerie ou encore les parcs d’attraction souffrent du mauvais temps.

    Le printemps a officiellement commencé il y a deux mois jour pour jour. Pourtant, c’est toujours la pluie et la grisaille qui dominent aujourd’hui, avec des conséquences catastrophiques sur l’activité économique. La rengaine est connue mais les chiffres sont éloquents : 80 % des secteurs d’activité sont affectés par la météo pour un montant global de 35 % du PIB, soit près de 700 milliards d’euros, selon les experts.

    © MaxPPP
    Des parapluies plutôt que des sandales. Les baisses de chiffres d’affaire sont particulièrement sévères dans certains secteurs, à commencer par le textile. Un chiffre est éloquent : les ventes de vêtements féminins légers, comme les robes à bretelles et les tee-shirts, ont chuté de 50% par rapport à l’an dernier. “C’est catastrophique. Du jamais-vu”, assure au micro d’Europe 1 Charles Melcer, président de la Confédération des commerçants de France, qui note que la mode des couleurs flashy n’aide pas à vendre en pleine grisaille. Les chaussures et la maroquinerie s’en sortent à peine mieux : les ventes ont reculé d’environ 6%, toujours par rapport à 2012.

    Alors que ces stocks s’entassent, les commerçants vont bientôt ne plus avoir le choix : “On va être obligé de casser les prix. On ne peut pas garder la marchandise”, constate Charles Melcer. “La marge bénéficiaire va être ridicule mais il faut bien limiter la casse, sinon on met la clé sous la porte”. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les clients pourront s’attendre à de “grosses promotions”.

    A l’aube d’un week-end ensoleillé, il est temps de retaper votre mobilier de jardin.
    Barbecues et chaises longues s’entassent. En l’absence de soleil, les Français ne se pressent pas pour acheter du mobilier de jardin ou des plantes. Alors que le printemps représente normalement la moitié du chiffre d’affaires des jardineries, ce début d’année est catastrophique, reconnaît le PDG du groupe Jardiland, Michel Conte, interrogé sur Europe 1. Les ventes ont reculé de 20% depuis le début de l’année, “du jamais-vu” depuis la création de Jardiland, il y a 30 ans. En particulier, celles des barbecues, des chaises longues et des plantes ont dégringolé de près de 30%.

    Les commerçants traquent le retour de quelques rayons de soleil car la moindre éclaircie peut faire repartir les affaires. Lors des quelques journées ensoleillées mi-avril, la fréquentation des magasins Jardiland a bondi jusqu’à 100% en un jour. “On peut espérer un report des ventes sur le mobilier de jardin”, souligne Michel Conte. Mais pour les végétaux en pépinière, c’est trop tard : “c’est tout une filière qui est touchée.”

    Les parcs d’attraction désertés. La morosité touche de nombreux autres secteurs. Les parcs de loisirs sont ainsi étonnamment calmes. Le parc Astérix accuse, par exemple, une baisse de sa fréquentation de 20%. Dans l’agriculture, la mauvaise météo entraîne “du retard sur la pollinisation et sur la maturation “, a reconnu lundi le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. “Certains maraîchers, producteurs de fruits et viticulteurs” commencent à en souffrir, précise-t-il.

    Certains s’en tirent mieux. Dans cette morosité ambiante, “les seuls qui s’en tirent à peu près sont les cavistes et les affineurs fromagers”, constate Charles Melcer de la Confédération des commerçants de France. Dans les grandes villes, les fromagers ont ainsi vu leurs ventes augmenter de 10%. Quoi de mieux qu’un verre de vin et un morceau de fromage en pleine grisaille ? sourit Charles Melcer. “Certainement pour oublier, nous buvons un petit peu et nous passons un bon moment !”

    http://www.europe1.fr/Economie/Le-manque-de-soleil-nuit-aux-affaires-1523611/

Les commentaires sont fermés.

comptoir Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info