JAF-Info   -  1er Média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration !

Support – Foire Aux Questions

Page précédente - Page suivante

La fonction “page suivante” et “page précédente” dans un article détaillé ne peut que se faire de façon chronologique et sans tenir compte d’un filtre par catégorie.

Inscrit - Je ne reçois pas la newsletter

Certains serveurs de sociétés refusent automatiquement les newsletters.

Il est conseillé une inscription sur une adresse mail privée et pérenne.

Vérifiez aussi si l’adresse suivante “news[@]jardinerie-animalerie-fleuriste.fr” n’est pas dans votre liste “spam ou courrier indésirable”

Contactez-nous si besoin.

Comment intégrer les réseaux sociaux à un évènement

Comment intégrer les réseaux sociaux à un événement d’envergure ?

Si vous suivez la Team Digitale, vous devez déjà le savoir : les réseaux sociaux sont essentiels dans le cadre de la promotion d’un événement ! Que cela soit pour générer des inscriptions ou mettre en avant les stands, animations et conférences durant l’événement ou encore pour continuer la relation avec les visiteurs une fois l’événement terminé. Voyons quels sont les points essentiels à retenir pour intégrer de façon efficace les réseaux sociaux à un événement d’envergure…

Mettre en avant les opportunités de networking

Selon la thématique de votre événement, une part plus ou moins importante des visiteurs viendra pour se faire de nouveaux contacts et chercher des opportunités de networking. Les réseaux sociaux peuvent faciliter ces échanges durant le salon ! Mettez les en avant via un espace rencontre physique mais également virtuel via un chat présent sur le site du salon, par exemple.

Créer un hashtag officiel et en faire la promotion

Créer un hashtag est essentiel. C’est lui qui centralisera toutes les conversations virtuelles autour de votre événement. Faites efficace, court et adaptable à l’ensemble des réseaux sociaux.

Organiser des concours sur les réseaux sociaux durant l’événement

En organisant un concours incitant les personnes à participer aux échanges en ligne, vous boosterez les mentions sur les réseaux sociaux. Cela peut, par exemple, prendre la forme d’une application Facebook qui recueillera les différentes interventions mentionnant le hashtag officiel et proposera aux fans de la page de voter pour l’intervention la plus originale / intéressante… Les concours photo via Instagram pourront être également une mécanique judicieuse.

Mettre en place un social Wall

Le social Wall est un écran qui diffusera les interventions sur les réseaux sociaux liées au salon. Un modérateur mettra ensuite en avant les messages les plus intéressants. Avoir des social walls aux endroits stratégiques de votre salon assurera une visibilité optimale et incitera les visiteurs à participer eux mêmes aux échanges sur les réseaux sociaux.

Gérer l’information visiteur et le service après vente

Les réseaux sociaux peuvent également être particulièrement efficaces pour apporter des réponses personnalisées aux visiteurs à la recherche d’informations ou de solutions à leurs problèmes. Mettez en place une équipe de community managers qui pourra répondre aux différents besoins durant le salon.

En suivant ces 5 recommandations, les réseaux sociaux apporteront une réelle valeur ajoutée à votre événement. Ces actions demandent néanmoins une double expertise en communication événementielle et community management.

Sourcehttp://www.lateamdigitale.com/marketing/comment-integrer-les-reseaux-sociaux-evenement-denvergure/

Offre d'emploi - Comment la rédiger -règles légales

Voici les éléments nécessaires pour rédiger votre offre d’emploi :

  • 1 – Présentation de l’entreprise qui recrute
  • 2 – Titre du poste proposé
  • 3 – CDI – CDD – autres à préciser
  • 4 – Descriptif du poste – Missions
  • 5 – Profil attendu
  • 6 – Lieu de travail
  • 7 – Adresse email reception candidature
  • 8 – Adresse internet URL de l’offre sur votre site (éventuel.)
  • 9 – Adresse internet URL  du site de l’entreprise (éventuel.)
  • 10 – Logo de votre entreprise (Jpeg – Png – 650px largeur de pref)

Sources : http://www.pole-emploi.fr/employeur/pourquoi-un-guide-de-redaction-des-offres-@/article.jspz?id=60651

Téléchargement du fichier (PDF, Inconnu)

Relation Presse - 7 erreurs qui font fuir les journalistes

La particularité des journalistes ? Être sursollicités, au quotidien, par les entreprises et les attachés de presse.

Conséquence : ils consacrent peu de temps à la lecture de leurs e-mails et décrochent peu leur téléphone. Finalement, les courriers, se raréfiant, peuvent permettre de se différencier.

Mais au-delà du format, pour leur taper dans l’oeil, votre communication doit être rodée et doit respecter certains codes.

Voici quelques fréquents impairs…

1) Ne pas se renseigner sur les journalistes

Avant que les journalistes ne s’intéressent à vous, intéressez-vous à eux.

En clair, pour quel type de médias travaillent-ils ? Grand public ou professionnel ? Ont-ils des sujets de prédilection ? Quel est le rythme de parution de leurs titres ? Etc. Ces informations vous permettront d’adapter votre discours et donc d’être crédible dès votre premier contact.

2) Ne pas fournir d’angle

Que mettre en valeur dans votre communiqué ? L’entreprise, ses projets et son dirigeant, tout en vous interrogeant sur la nature de votre message et son originalité.”En clair, quelles informations supplémentaires vais-je pouvoir donner aux journalistes pour qu’ils puissent en tirer une histoire, un fil rouge“, explique Valérie Bauer, coauteur avec Emmanuelle Souffi de l’ouvrage Médiatiser sa boîte.

C’est ce qu’on appelle “l’angle” d’un papier, dans le jargon journalistique. Si vous êtes capable de le présenter clairement dans votre communiqué de presse, vous avez de fortes chances d’attirer l’oeil du journaliste.

Communiquer sur votre actualité ou surfer sur un sujet d’actualité peuvent par exemple porter leurs fruits.

3) Être impatient

Les journalistes sont quotidiennement inondés de communiqués de presse et d’appels téléphoniques.

La solution consiste donc à être percutant, à émerger du lot. Comment ? En réalisant un communiqué clair, c’est-à-dire bien construit, avec des informations précises. Ensuite, n’abusez pas des relances.

Par ailleurs, il est très important de travailler votre objet, afin que votre communiqué sorte de la masse et que le journaliste sache immédiatement de quoi vous parlez.

Essayez d’être sobre et évitez la ponctuation pour ne pas être filtré par un anti-spam.

En sachant que ce n’est pas parce que vous n’avez pas de contact dans la semaine suivant l’envoi de votre communiqué que vous ne décrocherez pas un article.

Cela peut vous paraître long mais un journaliste peut revenir vers vous plusieurs semaines après, dans la mesure où il a un sujet à traiter en lien avec votre communiqué.

4) Confondre relations presse et publicité

Certains dirigeants rédigent un communiqué de presse à la manière d’une promotion publicitaire. “Tous les superlatifs du genre “génial”, “la prouesse”, “le leader” sont à éviter”, souligne Valérie Bauer.

Les journalistes travaillent sur des faits et des informations recoupées. Soyez factuel (étayez vos dires par des chiffres ou des faits), sobre et ne mettez en avant vos qualités que si elles sont réelles.

Par ailleurs, sachez que vous pouvez demander, poliment et en y mettant les formes, à relire vos citations avant publication. “La plupart des journalistes jouent le jeu, mais ils n’y sont pas obligés“, souligne Valérie Bauer.

Soyez néanmoins vigilant : façon de s’exprimer, informations communiquées, etc.

5) Vouloir sympathiser

“Le journaliste n’est pas votre ami. La franche camaraderie et la connivence, dès les premières rencontres, sont à exclure“, prévient l’auteur. Le journaliste est là pour vous poser des questions, vous orienter, connaître votre activité. Pas pour sympathiser avec vous. Surtout que la prise de distance est une composante majeure de son métier.

En deux mots : restez professionnel.

6) Monopoliser la parole en interview

Jouez le jeu de l’interview et ne partez pas sur un monologue. Le journaliste arrive en général avec des questions précises à vous poser, correspondant à l’angle de son article. Si vous vous en écartez trop pour attirer son attention sur d’autres sujets, vous risquez de passer à côté de l’interview, et donc de l’article.

Sa rédaction lui demande un angle particulier que le journaliste est en principe tenu de respecter. “Si vous êtes à côté du sujet, vous serez en plus catalogué comme un mauvais client et le journaliste, qui court après le temps, risque de ne plus jamais vous contacter”, précise l’experte.

Moralité : laissez-le poser ses questions, soyez dans l’écoute et dans l’échange. Le contact n’en sera que meilleur !

Il peut être judicieux de se préparer à cet exercice afin de rôder votre discours pour être clair, concis et cohérent et de bien mettre en avant vos atouts sans tomber dans les détails.

7) Avoir un site internet trop pauvre

“Votre site internet est vote premier point de contact avec la presse”, prévient Valérie Bauer. Or, les sites web des TPE et PME manquent parfois d’informations-clés comme, par exemple, le parcours du dirigeant, le nombre de salariés de l’entreprise, son chiffre d’affaires, voire tout simplement un contact et des coordonnées.

N’hésitez pas à créer une “espace presse” où vous référencerez les informations (chiffres-clés, communiqués, etc.) à destination des journalistes.

Un site qui sent bon l’amateurisme peut aussi les faire fuir. D’ailleurs, l’élément le plus rédhibitoire concerne l’orthographe. Un site web dont la syntaxe laisse à désirer donne immédiatement une mauvaise image de l’entreprise. Et le journaliste n’ira pas plus loin.

Valérie Bauer, coauteur avec Emmanuelle Souffi de l’ouvrage Médiatiser sa boîte, est responsable des relations médias chez Novancia Business School, école de la CCI Paris Ile-de-France. Elle est diplômée de l’IEP de Lyon.

Pour compléter :

Bonjour, Je partage votre analyse.

Pour compléter votre article: ne pas respecter les fondamentaux du communiqué de presse ou dossier de presse fera fuir les journalistes.

A savoir la hiérarchisation de l’information, un titre percutant, un contact presse clairement identifié, un document daté etc.

Nicolas Opigez. http://perfectcom.fr

Sourcehttp://www.chefdentreprise.com/Thematique/vente-marketing-communication-1027/communication-10123/Breves/Relations-presse-erreurs-qui-font-fuir-journalistes-231900.htm

Logiciel de Messagerie Thunderbird - message frauduleux à réception de la newsletter

Précisions de Thunderbird – Sécurité

Pour de nombreuses lettres d’informations, Thunderbird m’affiche le message « Ce message peut être frauduleux« . Ces messages ne semblent pourtant pas représenter de risques. Que faire ?

Les lettres d’information des gros sites d’actualité et les newsletters commerciales contiennent généralement des liens cliquables qui n’ont pas de rapport avec l’adresse du site Web expéditeur.

Ces liens, qui sont utilisés par les équipes marketing pour établir des statistiques de clic et d’affichage, sont donc considérés comme présentant des risques par Thunderbird : ils pourraient être des tentatives de phishing.

Pour vous éviter d’avoir à cliquer sur le bouton Ignorer l’avertissement, vous avez 2 méthodes.

  • Soit pour chaque newsletter qui pose problème, ajouter l’adresse e-mail de l’expéditeur dans le carnet d’adresses (en cliquant par exemple sur l’étoile jaune correspondante dans les entêtes du message).
  • Soit désactiver cet type d’avertissement en général, en vous rendant dans le menu Outils / Options, en affichant la section Sécurité puis l’onglet Courrier frauduleux et en décochant l’option Signaler si le message en cours de lecture est susceptible d’être frauduleux.

Pin It on Pinterest

You have Successfully Subscribed!