L'info pour les pros !
Roland Motte – le référencement pourrait bien devenir un dangereux miroir aux alouettes. !
481
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Experts > Top Experts > Roland Motte – le référencement pourrait bien devenir un dangereux miroir aux alouettes. !

Roland Motte – le référencement pourrait bien devenir un dangereux miroir aux alouettes. !

roland-motte-JAF-Jardinerie

2016 se termine ! Une année difficile pour le jardin avec son temps peu favorable, avec la progression constante des sites en ligne, avec des prix toujours tirés vers le bas, avec un consommateur de plus en plus attentif et exigeant…

Bref, pour faire de la marge, il faut se battre, et ça va pas s’arranger dans les années à venir.

Mais vous connaissez le problème, la direction ne nous demande pas de faire moins, mais de faire plus… Plus de chiffre d’affaire, plus de résultat, plus d’agressivité avec les clients et surtout plus de marge.

Pour faire plus de marge, coté distribution, la solution est aussi d’optimiser les achats, sous-entendu, serrer la vis des producteurs et des fournisseurs.

Imaginez une grosse enseigne qui déciderait de changer sa formule d’achat et de faire des appels d’offre européens histoire de redistribuer les cartes.

Ce scénario « impossible » et « improbable » aurait plusieurs conséquences

– Pour les fournisseurs déréférencés, c’est une perte de chiffre et une obligation de licencier une partie de son personnel avec un service réduit chez ses clients restés fidèles

– Pour le fournisseur qui gagne le marché, ça fait un gros changement en adaptant les volumes, les packagings et les hommes sur le terrain. Cette nouvelle priorité bousculerait l’ordre établi, et les « petits » clients habituels de ce fournisseur « chanceux » pourraient s’en trouver pénalisés

– Pour le marché enfin, rompre un équilibre entraine forcément des répercussions positives ou négatives, on appelle cela l’effet papillon

Alors bien-sûr, on ne va pas en vouloir à un acheteur de faire son boulot.

Alors bien-sûr on ne va pas se focaliser sur l’appel d’offre européen, il y a bien d’autres formules tout aussi légales pour augmenter les marges………

Mais à ce rythme-là, si l’on n’y fait pas gaffe, le référencement pourrait bien devenir un dangereux miroir aux alouettes.

En distribution, il y a une vérité, c’est que pour vendre des produits ou des plantes, il faut des plantes et des produits, donc des producteurs et des fournisseurs en bonne santé, avec une envie de créer et d’innover.
Pour calculer un « juste » prix, devons-nous tenir compte des équilibres et de l’avenir du partenaire… ? Compliqué…

Finalement, la recherche du prix le plus bas, c’est beaucoup plus simple !

Bonne année quand même !!!

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi Président de l'Institut des Sens et de la Couleur au Jardin, dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Sources :

http://www.rolandmotte.fr/29/edito-163/partenaire-particulier.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
NOEL Publicité - Pack Premium

4 réponses

  1. Philippe Multon Via Linkedin

    Cela a toujours été Roland , notamment vis à vis des non intégrés , des groupes dans le groupe , et j’en passe…..Avec notre sourcing , nous avons de beaux jours face à toute cette dissidence qui s’installe au fur et à mesure , et , c’est bien normal , car un référencement à Lille , à Bayonne , à Brest ou à Nice , ni même à Guéret , ne peut être construit sur les mêmes bases !

  2. Pour faire suite à notre ami Roland qui fait preuve à chaque fois d’un argumentaire redoutable, je lui réponds que le marché européen existe bien entendu depuis longtemps.
    En effet, que fait-on des Hollandais, des Espagnols, des belges et des italiens (entre autres) qui vous proposent des produits et des conditions avantageuses ?.
    Visibles sur les salons professionnels depuis de nombreuses années, leur adaptation aux différents marchés est éprouvée depuis longtemps.
    Le fameuse marge n’augmentera plus à moins de :
    – Supprimer des charges de personnel
    – Augmenter les RFA et par conséquent “pomper” un peu plus le fournisseur
    – Ne plus investir
    – Ne plus être créatif, etc…
    Tiens, être créatif, c’est quoi ?
    – C’est se creuser la cervelle pour proposer de nouveaux produits qu’on va vous piquer dans les 6 mois à 1 an
    – C’est voir ses produits nouveaux avoir une durée de vie courte car les clients recherchent aussi la nouveauté pratiquement au quotidien
    Tenir la marge, c’est déjà pas mal et c’est probablement s’appuyer sur un élément sur lequel on ne porte pas (à mon avis) suffisamment de considération: L’Homme
    Les produits proposés en magasin ne sont pas bien entendu secondaires mais l’homme et son relationnel clients peuvent aussi améliorer cette fameuse marge.
    Je ne suis pas favorable au prix le plus bas mais au prix le plus juste en fonction de critères choisis:
    – Qualité, services, simplicité, suivi et comme le dit la citation: Il est très simple de faire compliqué mais il est très compliqué de faire simple.

Les commentaires sont fermés.

BARENGRUG Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info