JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
Logo_de_la_SPA_(France) JAF-info Animalerie
La rédaction de JAF-info
153
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Jacques-Charles Fombonne Président de la SPA : ” Les gens ont été contraints de rester chez eux et pour se distraire un peu, ils ont pris ce que l’on appelle des nouveaux animaux de compagnie (NAC) par milliers, achetés sur Internet et dans les animaleries”

Mardi 14 septembre 2021 à 14:35 – Invité de France Bleu ce lundi, Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, fait le bilan d’un été record en termes d’abandons d’animaux. Une augmentation due à la crise sanitaire et aux différents confinements. Entre le 1er mai et le 31 août, 16.894 animaux ont été abandonnés en France.

Un triste record cette année battu en France : le nombre d’abandons d’animaux n’a jamais été aussi élevé. C’est l’une des conséquences de la crise sanitaire et des confinements : beaucoup de Français ont craqué et ont décidé d’acheter un animal, sans pour autant mesurer les conséquences et les responsabilités qui découlent d’un tel acte. 16.894 animaux ont été recueillis par le SPA entre le 1er mai et le 31 août.

“Un nombre historiquement à son plus haut niveau pour une période estivale, soit une augmentation de 7% par rapport au dernier record de 2019“, indique l’association dans un communiqué. Parmi les animaux les plus abandonnés : les chats, la SPA en a recueilli et sauvé 30% de plus qu’en 2019. La SPA continue de militer pour la stérilisation des chats errants et suivra de près l’examen d’un projet de loi fin septembre portant sur l’interdiction de la vente d’animaux dans les animaleries.

Invité de Ma France sur France Bleu, Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, a pointé les effets des confinements sur la hausse des abandons. Il répondait aux questions de Wendy Bouchard.

France Bleu : Les animaux les plus concernés sont les plus petits, ceux qu’on achète en animalerie ou sur internet et on s’en débarrasse quand l’été arrive, c’est ça ?

Jacques-Charles Fombonne : Oui, c’est très clair et nous avons un effet Covid en plus. Les gens ont été contraints de rester chez eux et pour se distraire un peu, ils ont pris ce que l’on appelle des nouveaux animaux de compagnie (NAC) par milliers, achetés sur Internet et dans les animaleries. C’est pour ça qu’on essaye d’interdire la vente des animaux aussi bien sur Internet que dans les animaleries. Nous avons donc eu un flux énorme de petits animaux. Par endroits, le nombre d’animaux abandonnés a triplé et je pense que ça n’est que la partie visible de l’iceberg. Vous imaginez bien que lorsqu’il s’agit d’abandonner un lapin ou un petit carnivore, on ouvre la portière, on le jette sur l’aire d’autoroute et puis on s’en va. Ce sont des animaux qui, en plus, ne sont pas identifiés. Pas vu, pas pris.

Ces petits animaux et parmi eux les chats sont les principales victimes de ces abandons. 11.000 chats cet été et c’est en augmentation. Vous constatez également une recrudescence d’abandons chez les chatons ?

Oui, absolument. C’est le deuxième effet Covid. Il y a trois effets identifiés qui découlent des confinements, dont celui des maltraitances animales et sur lesquelles nous sommes beaucoup intervenus avec les autorités judiciaires. Il n’y a pas eu de stérilisation, ni au printemps 2020, ni au printemps 2021. Il faut se souvenir qu’un couple de chats peut générer une descendance de 20.000 individus en quatre ans. Donc, à partir du moment où on ne stérilise pas les chats errants, on a une explosion du nombre des portées. Les gens les amènent dans des cartons parce qu’ils les trouvent dans leur jardin, dans leur sous-sol et on est effectivement envahi. Cette année, nous avons eu une augmentation de 21% du nombre de chats abandonnés.

Autre chiffre marquant : cet été sur 4.360 chiens recueillis, 2.000 ont été directement abandonnés dans vos refuges. Est-ce qu’il y a quand même une gêne et de la culpabilité chez ces propriétaires ?

Oui, bien sûr. Mais il faut savoir que les salariés de la SPA ont reçu comme directives de ne jamais faire la morale. On comprend que les gens veuillent abandonner leurs animaux, les raisons ne nous appartiennent pas. Je préfère infiniment qu’ils les abandonnent en les amenant dans nos refuges plutôt que de les accrocher à une grille sur une aire d’autoroute. C’est un long débat mais la lutte contre l’abandon, c’est la stérilisation, c’est l’identification des chiens et des chats et c’est l’interdiction de la vente des animaux comme une marchandise en dehors des éleveurs et en dehors des associations.

 


Communiqué de la SPA – 07/09/2021

TRISTE RECORD D’ABANDONS POUR L’ÉTÉ 2021 : STOPPONS L’HÉMORRAGIE

Les 700 salariés et 4 000 bénévoles de la Société Protectrice des Animaux (SPA) ont œuvré sans relâche tout l’été pour faire face à une vague d’abandons sans précédent. 16 894 animaux ont été recueillis entre le 1er mai et le 31 août dans les refuges de l’association, un nombre historiquement à son plus haut niveau pour une période estivale, soit une augmentation de 7 % par rapport au dernier record de 2019.

CE SONT LES NOUVEAUX ANIMAUX DE COMPAGNIE (NAC’S) ET LES CHATS QUI PAYENT LE PLUS LOURD TRIBUT

850 NAC’s, trop facilement achetés en animalerie ou sur internet, ont été abandonnés depuis mai. C’est une augmentation très inquiétante de 82 % par rapport à 2019.

Les chats sont également victimes du business non régulé de « l’animal objet », mais aussi un cruel manque de stérilisation et d’identification de cette espèce. 11 669 chats ont été recueillis cet été, soit une augmentation de 19 % par rapport à 2019. Les chatons recueillis et sauvés sont, à eux-seuls, en augmentation de 30 % par rapport à 2019. Grisou, star de notre film d’animation #VeryCatTrip est le symbole de ces abandons. Nos amis félins souffrent d’idées reçues, de clichés qui justifient trop souvent des lâches abandons : un chat ne s’attache pas à son maître, un chat abandonné se débrouille très bien tout seul … Autant de « raisons » qui poussent certains maîtres à abandonner leurs chats. Redécouvrez notre campagne.

LES CHIENS, RESPONSABILISATION ET IMPACT DE L’IDENTIFICATION.

Concernant les chiens, si l’été 2020 marqué par le COVID, avait engendré une baisse importante d’abandons directs en refuge, cet été marque un retour malheureux au niveau des années précédentes avec un total de 4 360 chiens recueillis dont plus de 2 000 abandonnés directement à la SPA. On enregistre cependant une baisse significative et continue des chiens issus des fourrières. L’identification entraine la responsabilisation des propriétaires et incarne bien un des meilleurs remparts à l’abandon sauvage.

LA SPA A SAUVÉ 856 ANIMAUX DE LA MALTRAITANCE

Viennent s’ajouter à ce bilan vertigineux, les sauvetages d’animaux menés aux côtés des autorités judiciaires. Ces interventions font suite à des enquêtes de maltraitance ou négligence. Cet été, ce sont 856 animaux qui ont pu être sauvés et recueillis au sein des refuges de la SPA, soit 5 fois plus qu’en 2019. (re)Découvrez notre dernière saisie qui a eu lieu le 10 août en Haute-Saône.

VOTE DE LA PROPOSITION DE LOI SUR LA PROTECTION ANIMALE AU SÉNAT : UN NOUVEAU REMPART POUR ÉVITER UN NOUVEL ÉTÉ TRAGIQUE.

La fin du mois de septembre marquera la première lecture devant le Sénat de la proposition de loi sur la maltraitance animale. La SPA rappelle que le sauvetage de tous les animaux abandonnés sur notre territoire est réalisé également par des associations locales indépendantes, souvent sans refuge, qui sont essentielles au travail quotidien de protection des animaux en France. La SPA se joint à l’ensemble des associations françaises de protection animale pour demander le retrait de l’article 3 bis* qui interdirait aux petites associations sans refuge de recueillir et donc de sauver des animaux.

Enfin, deux nouveaux articles de cette proposition de loi visent à interdire la vente d’animaux en animalerie et à mieux encadrer les ventes et cessions sur internet en les réservant aux seuls professionnels éleveurs. Il est primordial et essentiel, que les sénateurs valident ces deux nouvelles dispositions, fondamentales pour stopper le business de « l’animal objet » dont les effets pervers se mesurent tristement à la lecture du bilan de l’été 2021.

*L’article 3 bis indique que les refuges seront les seuls à pouvoir faire appel aux familles d’accueil et de ce fait les associations n’ayant pas de structure « refuge », ne pourront plus recueillir d’animaux

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Victor Tribot Laspière, France Bleu // SPA
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.la-spa.fr/actualites/spa/triste-record-dabandons-pour-lete-2021-stoppons-lhemorragie
  • https://www.francebleu.fr/infos/societe/record-d-abandons-d-animaux-il-y-a-eu-un-effet-covid-explique-le-president-de-la-spa-1631622950

Une réponse

  1. Infographie très intéressante.
    La question politique Bien relevée :
    La semaine à venir va être chaude ! Tous les sujets reviennent sur la table.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Pack Impact
OHF Publicité - Pack Premium