L'info pour les pros !

10 Ans
Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation confirme son plein soutien à la filière horticole française
161
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation confirme son plein soutien à la filière horticole française

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation confirme son plein soutien à la filière horticole française

republique-francaise-etat-france-JAF-jardinerie-animalerie-fleuriste

Les entreprises de l’horticulture subissent des impacts économiques majeurs de la crise de la Covid-19, notamment liés à la fermeture de nombreux circuits de distribution dont ils dépendent.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a réuni le 17 novembre, pour une réunion d’échange, l’ensemble des producteurs de la filière horticole : l’interprofession Val’hor, la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et des Pépinières (FNPHP), la section horticole de la Fédération française de la coopération fruitière, légumière et horticole (Felcoop), l’Union Française des Semenciers (UFS) et la Coordination Rurale.

Cette rencontre a notamment permis de valider collectivement les modalités de la mesure de soutien, dotée d’une enveloppe de 25 millions d’euros, qui visera à indemniser les pertes de chiffres d’affaire des producteurs subies sur la période de confinement du 15 mars au 15 mai dernier. Cet accord permet de notifier sans délai ce dispositif d’aide auprès de la Commission européenne en vue d’une mise en œuvre prochaine.

Le ministère accueille par ailleurs très favorablement l’intention exprimée par les coopératives horticoles de déposer un dossier au titre de l’appel à projet « Structuration des filières » qui sera lancé d’ici la fin de l’année dans le cadre du plan « France Relance ». La digitalisation de la filière pourrait en particulier être soutenue pour améliorer et faciliter, à moyen terme, la commercialisation des plantes et fleurs.

Le ministère et la filière ont enfin convenu de poursuivre les échanges réguliers de suivi de la situation. Le ministère reste en effet pleinement mobilisé pour accompagner la filière et assurer sa pérennité.

Pour Mikaël Mercier, Président de l’interprofession Val’hor, « L’adoption du dispositif d’aide des 25 millions est une bonne nouvelle. Cette aide était très attendue par les producteurs, dont les pertes subies lors du premier confinement ont été conséquentes. Cela doit permettre d’apporter un secours aux producteurs en difficulté. La filière horticole a beaucoup souffert au printemps dernier, et aujourd’hui encore. Elle souhaite pouvoir se projeter sereinement, dans la perspective d’un printemps à l’horizon éclairci. »

Pour Julien Denormandie, « la filière horticole est essentielle en France et subit de plein fouet les conséquences économiques de la crise de la Covid-19. Je tenais à leur affirmer notre soutien plein et entier, notamment à travers la mise en œuvre prochaine de l’enveloppe d’aides de 25 millions d’euros, au-delà des mesures transversales de soutien à l’économie auxquelles les entreprises de la filière sont éligibles. Elle peut également compter sur le plan France Relance qui vient en soutien. Nous restons évidemment collectivement vigilants sur les conséquences économiques induites par la crise de la Covid-19, pour cette filière comme pour l’ensemble des filières. Elles peuvent compter sur nous. ».

Communiqué du Ministère de l’Agriculture


Communiqué de Val’Hor

VAL’HOR et les fédérations du Collège « Production » satisfaites du dispositif d’aide d’Etat

Suite à une dernière réunion d’échanges entre le Cabinet du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage (VAL’HOR), la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et des Pépinières (FNPHP), la section horticole de la Fédération française de la coopération fruitière, légumière et horticole (Felcoop), l’Union Française des Semenciers (UFS) et la Coordination Rurale, le ministre Julien DENORMANDIE annonce la validation de la mesure de soutien, dotée d’une enveloppe de 25 millions d’euros, visant à indemniser les pertes de chiffres d’affaire des producteurs subies sur la période de confinement du 15 mars au 15 mai 2020.

Attentif aux impacts économiques majeurs endurés par les entreprises de l’horticulture au printemps dernier, consécutifs à la fermeture de nombreux canaux de distribution, le Ministre avec le président de l’Interprofession et les présidents des fédérations représentant les producteurs se sont accordés collectivement sur les modalités de la mesure de soutien pour l’ensemble de la filière horticole. Cet accord comprend l’allocation d’une enveloppe de 25 millions d’euros et permet d’activer ce dispositif d’aide d’Etat auprès de la Commission européenne par sa notification comme préalable à sa mise en œuvre prochaine.

Pour Julien DENORMANDIE, « la filière horticole est essentielle en France et subit de plein fouet les conséquences économiques de la crise de la Covid-19. Je tenais à leur affirmer notre soutien plein et entier, notamment à travers la mise en œuvre prochaine de l’enveloppe d’aides de 25 millions d’euros, au-delà des mesures transversales de soutien à l’économie auxquelles les entreprises de la filière sont éligibles. Elle peut également compter sur le plan France Relance qui vient en soutien. Nous restons évidemment collectivement vigilants sur les conséquences économiques induites par la crise de la Covid-19, pour cette filière comme pour l’ensemble des filières. Elles peuvent compter sur nous. ».

Pour Mikaël MERCIER, Président de Val’hor, « L’adoption du dispositif d’aide des 25 millions est une bonne nouvelle. Cette aide était très attendue par les producteurs, dont les pertes subies lors du premier confinement ont été conséquentes. Cela doit permettre d’apporter un secours aux producteurs en difficulté. La filière horticole a beaucoup souffert au printemps dernier, et aujourd’hui encore. Elle souhaite pouvoir se projeter sereinement, dans la perspective d’un printemps à l’horizon éclairci. ».

Communiqué de Val’Hor


Communiqué du Ministère de l’Agriculture

Plan France Relance : Les premiers dispositifs du volet agriculture et alimentation sont lancés

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, annonce le lancement des premiers dispositifs agricoles et alimentaires du plan « France Relance ».

Le conseil d’administration de FranceAgriMer a examiné ce jour les décisions définissant le cadrage et permettant de mettre en œuvre plusieurs mesures représentant au total une enveloppe de 455 millions d’euros sur les 1.2 milliards d’euros du plan de relance agricole et alimentaire. Ces actions ont pour objectifs de développer la souveraineté alimentaire de la France, en améliorant la résilience des exploitations agricoles et en accompagnant leur transition écologique. Ces guichets seront lancés entre fin novembre 2020 et début janvier 2021, et resteront ouverts en continu en 2021 et 2022. Il s’agit du lancement des premières mesures du volet « agriculture, alimentation et forêt » du plan France Relance. L’ensemble des mesures du plan France Relance sera disponible au plus tard début 2021.

Pour soutenir l’investissement matériel dans les exploitations agricoles, seront accessibles à partir du début de l’année 2021 :

–        une aide à la conversion des équipements pour doter les agriculteurs de matériels plus performants en matière environnementale, permettant une agriculture plus sobre en intrants (pour réduire l’usage des produits phytosanitaires ou encore améliorer l’épandage des effluents d’élevage), dotée de 135 M€, permettra de favoriser l’investissement dans des équipements plus performants d’un point de vue environnemental ;

–        une aide à l’investissement dans des matériel de prévention des aléas climatiques, dotée de 70 M€, vise à améliorer la résilience individuelle des agriculteurs face aux épisodes de plus en plus fréquents de gel, de grêle ou de sécheresse ;

 Le plan de structuration des filières agricoles et agroalimentaires », doté de 50 M€, permettra de soutenir des projets de développement de filières de produits agricoles et agroalimentaires et accélérer la transformation de ces secteurs et la recherche de valeur ajoutée. Il sera possible de financer des dépenses immatérielles et des investissements matériels pour des projets visant à développer les filières de produits agricoles et agroalimentaires (hors protéines végétales, déjà couvertes par le plan protéines). Ce dispositif ouvrira d’ici fin novembre, pour des sélections de dossiers tout au long de 2021 et 2022.

Un dispositif doté de 130M€ soutiendra spécifiquement la modernisation des abattoirs, et poursuivra trois objectifs principaux : améliorer la protection des animaux et le respect des réglementations sanitaire et environnementale, renforcer la compétitivité des filières et participer au maintien de l’emploi à moyen terme au travers de la modernisation des outils d’abattage et enfin, former à la protection animale.

Enfin, deux dispositifs faisant partie du plan protéines végétales feront l’objet de précisions ultérieures: le dispositif de « structuration des filières protéines végétales » et une aide à l’investissement dans des équipements spécifiques permettant la culture, la récolte et le séchage d’espèces riches en protéines végétales et dans des semences de légumineuses fourragères.

Les départements d’Outre-mer seront éligibles à l’ensemble de ces dispositifs. Toutes les mesures mises en œuvre prennent en compte les spécificités des Outre-mer : bonifications des taux d’aide, seuils des tailles de projets éligibles adaptés et une liste des matériels éligibles ajustée en fonction des besoins des DOM pour les aides à l’investissement.

Lors du conseil d’administration de FranceAgriMer de ce 17 novembre 2020, deux décisions ont été soumises au vote et ont reçu un avis favorable des membres. Un conseil d’administration additionnel est fixé le 24 novembre prochain et permettra de soumettre au vote les autres décisions, en particulier les listes de matériels éligibles aux aides à l’investissement, et ce, afin de respecter le calendrier d’ouverture des dispositifs.

Pour Julien Denormandie, « il n’y a pas de pays fort sans une agriculture forte. Pour cela, nous devons regagner en souveraineté agro-alimentaire, en réduisant nos dépendances. C’est toute l’ambition du plan France Relance et des moyens inédits qui sont alloués au volet agricole et alimentaire. Le lancement des premiers dispositifs, qu’il s’agisse des aides à l’investissement ou à la conversion ou encore des différents appels à projet, va permettre aux agriculteurs de bénéficier de ce plan. C’est une très bonne nouvelle pour leur donner concrètement les moyens d’entreprendre cette reconquête de notre souveraineté ».

Retrouvez l’ensemble des mesures du plan de relance agriculture et alimentation : 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : MINISTERE AGRICULTURE – VALHOR
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
comptoir Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info