L'info pour les pros !
10 Ans !
La Réunion – Une pétition lancée contre les mauvais traitements en Animalerie
44
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Animalerie
La rédaction de JAF-info

La Réunion – Une pétition lancée contre les mauvais traitements en Animalerie


C’est indignée qu’une Dionysienne est ressortie d’une jardinerie de l’Ouest la semaine dernière. “Des poissons dans des bocaux, des oiseaux déplumés, une chaleur insoutenable”, décrit-elle le rayon animalerie. De mauvais traitements contre lesquels elle invite à se mobiliser par le biais d’une pétition.

Coup de gueule : Des poissons dans des bocaux et des oiseaux déplumés au rayon animalerie d’une jardinerie

“Il m’aura fallu 5 minutes à peine pour ressortir de là le cœur serré, l’estomac noué et les larmes aux yeux. Entre les oiseaux déplumés (sûrement à cause du stress, du peu de soins, de la petitesse de la cage), les lapins en piteux état, la “poussinerie” aux airs d’abattoirs et le pire pour la fin… des poissons dans des bocaux de confiture, exposés en attendant leur sort…”, raconte Mélissa (prénom d’emprunt), évoquant en outre la chaleur insoutenable.

“Comment peut-on encore, en 2021, traiter des êtres vivants de la sorte ? Comment peut-on leur retirer leur droit à la liberté simplement pour assouvir le plaisir égoïste de certains irresponsables ? Se permettre de retirer des êtres vivants parfaitement heureux dans leur cadre de vie pour les mettre derrière des barreaux ?”

Placer un animal dans un environnement inapproprié constitue un mauvais traitement

Déterminée à faire bouger les choses, Mélissa a contacté une vétérinaire et une avocate. “La vétérinaire m’a confirmé, au vu des photos, qu’il s’agissait de maltraitance”, rapporte-t-elle.

De son côté, Me Lénaïg Laboure, avocate au barreau de Saint-Pierre, rappelle que l’article L.214-1 du Code rural et de la pêche maritime prévoit que “Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.” La robe noire ajoute que ce même code qualifie de mauvais traitement le fait de placer un animal dans un habitat ou environnement inapproprié par rapport à ses besoins.

Une pétition lancée

Elle conclut : “Ainsi, le fait de placer des poissons combattants dans un récipient de la taille d’un bocal de confiture, alors que ces poissons ont besoin d’un aquarium d’au moins 20 litres, ou encore d’entasser une dizaine d’oiseaux dans une petite cage peut s’apparenter à un mauvais traitement qui justifierait le dépôt d’une plainte pénale“.

Pour donner plus de poids à son combat, Mélissa a lancé une pétition. “La solution pour qu’ils ne souffrent plus, c’est simplement d’interdire la vente d’animaux en animalerie. Faisons du bruit ensemble pour nos amis les animaux.

 

56294765-41931800-LA REUNION


LA PETITION SUR CHANGE.ORG

Pour faire cesser immédiatement la maltraitance dans les animaleries

Anissa MALAGOUEN a lancé cette pétition adressée à Animaleries et à 5 autres

Je me suis aventurée dans une animalerie de l’Ouest de l’île de La Réunion. Il m’aura fallu 5 minutes à peine pour ressortir de là le coeur serré, l’estomac noué et les larmes aux yeux.

Entre les oiseaux déplumés (sûrement à cause du stress, du peu de soins, de la petitesse de la cage pour le grand nombre d’oiseaux etc), les lapins aux yeux sans vie, la « poussinerie » aux airs d’abattoirs et le pire pour la fin… les poissons dans des bocaux de confiture, exposés là sur un pauvre meuble en attendant leur sort…

En écrivant ces mots et en me remémorant le regard attristé de chaque animal croisé, les larmes reviennent.

Comment peut-on encore, en 2021, traiter des êtres vivants de la sorte? Comment peut-on leur retirer leur droit à la liberté simplement pour assouvir le plaisir égoïste de certains irresponsables? Comment peut-on se permettre d’exposer des animaux clairement mort-vivants et ne pas se questionner sur les conditions de vie infligées à ces pauvres bêtes emprisonnées?

Certains perroquets capturés, retirés de leur habitat, pour finir dans une cage à attendre DES MOIS que quelqu’un finisse par l’acheter faisant de lui un piètre amusement, un caprice, un jouet…

La liberté n’a pas de prix dit-on? Elle coûte pourtant quelques milliers d’euros pour certaines espèces emprisonnées dans ces lieux sans âme…

N’y-a-t-il pas un problème à l’équation? On se permet de retirer des êtres vivants parfaitement heureux dans leur cadre de vie, pour les mettre derrière des barreaux, dans un environnement insalubre et trop peu adapté (la chaleur était insoutenable dans le magasin). Mais pour qui se prennent ces animaleries ? Elles n’ont d’animaleries que le nom.

Comme d’autres, je suis outrée de ce que j’ai pu voir dans cette animalerie mais ce n’est pas un cas particulier malheureusement. TOUTES les animaleries n’ont aucun respect envers ces animaux et ne pensent qu’aux profits. Aucune animalerie n’offre des conditions de vie idéale à leurs animaux et cela ne changera jamais. Pourquoi? Parce que des animaux n’ont simplement rien à faire dans un magasin et dans des cages minuscules. Mais tant que nous ne nous mobiliserons pas, le profit et la rentabilité primera toujours sur la santé et le bien-être des animaux dans des endroits pareils.

C’est pourquoi nous ne pouvons pas en rester là, nous ne pouvons pas laisser faire. Nous qui aimons tant les animaux et qui rêvons d’un monde où aucun animal ne souffre plus… Comment pouvons-nous laisser ces animaleries prospérer ?

Réunionnais et réunionnaises, je vous invite à signer cette pétition si vous aussi vous ne voulez plus voir d’animaux souffrir en animaleries. Ce sera un premier pas vers, je l’espère, une interdiction totale de vente d’animaux en animaleries.

Faisons du bruit ensemble pour nos amis les animaux.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : zinfos974.com MA
Crédit photo : zinfos974.com
Sources :
  • https://www.zinfos974.com/Coup-de-gueule-Des-poissons-dans-des-bocaux-et-des-oiseaux-deplumes-au-rayon-animalerie-d-une-jardinerie_a169313.html
  • https://www.change.org/p/animaleries-pour-faire-cesser-imm%C3%A9diatement-la-maltraitance-dans-les-animaleries
Publicité - Pack Impact
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

BARENGRUG Publicité - Pack Premium