L'info pour les pros !
10 Ans !
Hauts-de-France – Les ex-fleuristes condamnés pour tentative d’escroquerie
161
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
justice-JAF-jardinerie-animalerie-fleuriste
La rédaction de JAF-info

Hauts-de-France – Les ex-fleuristes condamnés pour tentative d’escroquerie

La cour d’appel d’Amiens a confirmé ce jeudi 19 mars la peine de six mois de prison avec sursis, prononcée en 2019 en première instance, à l’encontre des ex-fleuristes de Soissons.

Le délibéré de la cour d’appel d’Amiens a été rendu ce jeudi 19 mars.Le délibéré de la cour d’appel d’Amiens a été rendu ce jeudi 19 mars.

Rarement on aura vu une affaire aussi alambiquée. C’est d’ailleurs avec beaucoup de peine que les magistrats de la cour d’appel d’Amiens ont essayé en janvier dernier de démêler les fils de l’histoire. En 2006, le magasin Soissons fleurs, rue de la Buerie, est en liquidation judiciaire et les gérants risquent de perdre leur maison. Intervient alors un couple d’amis, dont le mari dirige une usine du groupe Limex, au Nigéria. Il fait de l’ex-fleuriste son adjoint.

Deux ans plus tard, les bienfaiteurs décident d’aller plus loin en prêtant à leurs amis 110 000 euros, somme qui correspond à la prime de fin d’année versée par Limex. Mais en 2009, la belle histoire tourne au vinaigre. Le dirigeant de l’usine est licencié, son bras droit prend sa place et refuse de lui rembourser les 110 000 euros, assurant que l’argent lui a été prêté par Limex et n’a fait que transiter sur le compte de son ami. Diverses procédures sont alors engagées.

À chaque fois des attestations sont produites par les anciens fleuristes pour appuyer leur version. Jugeant ces documents faux, les bienfaiteurs portent plainte en 2012 pour « tentative d’escroquerie au jugement devant le juge de l’exécution, le juge des référés, la juridiction civile de Soissons et de la cour d’appel d’Amiens ».

40 000 euros pour les parties civiles

Reconnus coupables en première instance, les ex-Soissonnais qui vivent aujourd’hui dans le Gard, ont écopé de six mois de prison avec sursis et obligation de verser 20 050 € aux prêteurs lésés. En appel, ils sont pourtant restés sur leur position. « Je n’arrive pas à comprendre pourquoi un prêt accordé par l’entreprise doit transiter par le compte d’un autre salarié » , s’est étonnée Cristina Dias Da Silva, présidente de la 6e chambre de la cour d’appel d’Amiens. « C’est parce qu’on raisonne franco-français ! », ont-ils rétorqué. Un argumentaire qui n’a pas convaincu les magistrats. Ceux-ci viennent de confirmer la peine de prison et ont revu à la hausse – près de 40 000 euros – la somme qu’ils doivent verser aux parties civiles.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : aisnenouvelle.fr
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.aisnenouvelle.fr/id175620/article/2021-03-21/les-ex-fleuristes-soissonnais-condamnes-pour-tentative-descroquerie

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

AMORSA Publicité - Pack Premium