1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

Brand Wagenaar – CoronaVirus – La situation des jardineries en Europe

246

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

Brand Wagenaar – CoronaVirus – La situation des jardineries en Europe

BRAND WAGENAAR - SA VISION DES PERSPECTIVES 2014 ! | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr image 2

Les décisions des gouvernements impactent plus ou moins fortement les marchés du jardin chez nos voisins.

Voici quelques idées fortes que l’on peut en tirer :

Au lieu de tout fermer, il faut au contraire étendre les plages horaire d’ouverture y compris le dimanche, mais il faut réguler drastiquement le nombre de personnes présentes au même moment sur les sites en utilisant internet et les réseaux sociaux de proximité. Organiser des visites clients planifiées et la collecte des achats en drive, et des livraisons dans un rayon de proximité.

Brand Wagenaar

 

Les jardineries Néerlandaises restent ouvertes

Source Ron Barendse – 23 maart 2020 – De Boomkwekerij

Les magasins néerlandais, y compris les jardineries, les quincailleries et les fleuristes restent ouverts. Cela est décidé lundi soir 23 mars lors d’une conférence de presse du cabinet sur la crise corona.

L’industrie du jardin a retenu son souffle lundi soir. Le cabinet a proposé des mesures plus strictes pour lutter contre le virus corona, mais a rassuré les détaillants, tous les magasins resteront ouverts aux Pays-Bas. Cela signifie que les consommateurs pourront toujours fréquenter les jardineries, les quincailleries et les magasins de fleurs jusqu’à nouvel ordre.

Peter Paul Kleinbussink, directeur d’Intratuin, a annoncé dans sa conférence de presse suite à la nouvelle . “Nous sommes soulagés que les jardineries puissent rester ouvertes. Non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour nos producteurs. De cette manière, au moins il leur reste encore un débouché. “

Il déclare également : «Nous avions déjà mis en œuvre toutes les mesures annoncées aujourd’hui dans nos sites Intratuin la semaine dernière. En particulier, le contrôle à l’entrée et la régulation du flux de clients fonctionnent bien. En travaillant avec des dispositifs de comptage à l’entrée, nous contrôlons le nombre de personne présente ensemble sur le site, et nous évitons ainsi les regroupements. La sécurité des clients et des employés est notre priorité. Nous n’avons vu aucune scène de bousculade dans nos magasins ce week-end. »

Les achats plaisir deviennent des courses nécessaires

Frank van der Heide, directeur de Tuinbranche Nederland, déclare: «Je suis très heureux que les jardineries hollandaises puissent rester ouvertes. Non seulement pour les jardineries elles-mêmes, mais aussi pour les Pays-Bas dans leur ensemble. Lorsque tous les magasins ferment, cela devient très effrayant. Maintenant, on fait évoluer les mentalités. »

Il constate que les propriétaires de jardineries sont conscients de leurs responsabilité. « Cela coûte de l’énergie supplémentaire aux jardineries pour maintenir leur personnel motivé, pour permettre aux employés de travailler en toute sécurité et pour permettre aux consommateurs de faire leurs achats en toute sécurité.»

Le chiffre d’affaires recule sévèrement

À propos des ventes actuelles, il déclare: «Jusqu’à la semaine dernière, le chiffre d’affaires est resté relativement stable, mais le week-end dernier, il était plus calme que d’habitude. Les gens bougent nettement moins et quand ils viennent, ils restent moins de temps. La restauration et les jeux d’enfants sont fermées, ce qui signifie que beaucoup d’attraits des magasins ont disparu. Les achats plaisir sont malheureusement devenus plus des courses indispensables et parce que des règles plus strictes ont été annoncées, cela ne fera qu’empirer dans un avenir proche. »
«Les jardineries recherchent d’autres modèles de revenus. Ils sont plus actifs en ligne et plus de contacts avec les clients sont recherchés via les médias sociaux », explique Van der Heide.

Les magasins peuvent toutefois en décider autrement de leur propre initiative. Par exemple, plus tôt cette semaine, Ikea a fermé les portes de toutes ses succursales néerlandaises.

Le marché Allemand du bricolage veut empêcher un verrouillage plus sévère

Source : Gabot – 23 maart 2020

Les magasins de bricolage allemands avec des jardineries attenantes veulent empêcher un verrouillage plus contraignant. “Ne pas utiliser les jardineries ou les magasins de bricolage comme une sortie en famille”, explique Peter Wüst, PDG Heimwerken, Bauen und Garten.

L’organisation professionnelle Heimwerken, Bauen und Garten (BHB) invite les clients à faire des achats rapides et concentrés. “Si nous continuons tous d’agir prudemment, patiemment et surtout dans la solidarité, nous espérons qu’un couvre-feu national sera évité”, a déclaré le PDG Wüst.

L’association de l’industrie du bricolage vient avec cette réponse après que le gouvernement allemand a donné aux marchés des matériaux du bâtiment la possibilité d’ouvrir le dimanche. Avec des horaires d’ouverture plus étendus, le gouvernement souhaite favoriser l’étalement de la clientèle et éviter ainsi les rassemblements.

L’association industrielle indique que la grande majorité des clients (y compris OBI, Hornbach, Hagebau, Bauhaus, Toom, Globus, Knauber et Hellweg) n’utilisent pas l’opportunité d’être ouvert le dimanche. La principale raison est que les employés connaissent déjà une charge de travail élevée et une ouverture le dimanche ne ferait qu’augmenter cette pression.

Fermeture en Bavière

L’association professionnelle allemande plaide également pour une ouverture permanente des magasins de bricolage. Elle qualifie les combustibles tels que le gaz et le bois, la nutrition animale et les articles de jardinage d’une grande importance pour les consommateurs.

En Bavière, toutes les quincailleries et jardineries sont fermées depuis le samedi 21 mars après que l’État ait annoncé un verrouillage. Ceux-ci sont toujours ouverts dans tous les autres États fédéraux.

Royaume Uni : Les jardineries et quincailleries doivent fermer immédiatement

Source Arno Engel – 23 mars 2020

Tous les magasins physiques au Royaume-Uni, à l’exception des supermarchés et des pharmacies, doivent fermer immédiatement en raison du virus corona.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir les dernières mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation Du Covid-19 au Royaume-Uni. Seuls les magasins qui vendent les produits vivants les plus essentiels, à savoir les supermarchés et les pharmacies, resteront ouverts.

Tous les autres magasins physiques sont donc fermés, y compris les jardineries et quincailleries. Cela signifie que la vente d’arbres, de plantes et de fleurs n’est possible que via les boutiques en ligne et les supermarchés. Ces mesures d’urgence s’appliquent pendant au moins trois semaines.

À partir de maintenant, tous les événements sociaux et les rassemblements au Royaume-Uni sont interdits; seules les funérailles sont encore autorisées. En public, pas plus de deux personnes ne devraient être ensemble (sauf les membres de la famille).

En Belgique les fleuristes périssent, les super-marchés fleurissent

Source Arie-Frans Middelburg – 22 mars 2020

“Les magasins, jardineries et commerçants sont obligés de fermer, avec des sanctions et un contrôle policier stricte. Les supermarchés, petits et grands, sont autorisés à vendre de la nourriture car elle est essentielle. Ils vendent tous maintenant des quantités assez importantes de fleurs et de plantes importées qu’ils reçoivent par des canaux étrangers. » Roger Fierens, directeur d’Euroveiling à Bruxelles, estime que le gouvernement belge fait deux poids deux mesures.

Le directeur reçoit des courriels de clients d’Euroveiling qui doivent fermer leurs portes tandis qu’un camion plein de fleurs importées est déchargé dans un supermarché à 100 mètres. “Nous pouvons comprendre certaines mesures, mais pas que le détaillant ne puisse vendre de fleurs ou de plantes”, estime M. Fierens.

Grosses chaînes, gros lobby

“C’est juste irresponsable. Notre commerce belge est simplement pris en charge par les grands acteurs du commerce de détail, qui travaille avec du matériel importé avec l’autorisation du gouvernement », poursuit M.Fierens. La grande majorité de notre clientèle est constituée de magasins de fleurs, de ventes sur marchés et de jardineries qui sont obligés de fermer, le risque d’infection est pourtant beaucoup plus faible dans ces points de vente que dans un supermarché. Mais qu’en est-il exactement ? Apparemment, les grandes chaînes ont exercé un très bon lobbying et le petit travailleur indépendant sont contraint de fermer les portes », explique Fierens dans la lettre d’information d’Euroveiling.

Mesures d’accompagnement

M. Fierens précise qu’Euroveiling ne veut certainement pas minimiser les conséquences et les mesures prises pour lutter contre le virus corona. Il souligne que pour l’ensemble du secteur horticole, la saison commence et dans des circonstances normales, au cours des trois prochains mois, plus de 50% du chiffre d’affaires annuel devait être réalisé.

«Les producteurs ne peuvent pas fermer, leur produit est actuellement récolté puis immédiatement détruit. Tout le travail se poursuit comme d’habitude : arrosage et alimentation, récolte, entretien des cultures, énergie. Ils doivent conserver +/- 70 à 80% de leur personnel, mais il n’y a aucun revenu dans les 10 prochaines semaines. Il s’agit d’une catastrophe totale, d’autant plus qu’après une éventuelle reprise, le commerce commencera très lentement. Pour le moment, je n’ai aucune idée de ce qui attend Euroveiling et nos producteurs de végétaux d’ornement.

Euroveiling invite le gouvernement belge à concevoir des mesures de soutien aux producteurs belges d’ornement. Euroveiling travaille actuellement avec une activité minimale, mais n’organise plus de ventes aux cadrans, uniquement des ventes via la boutique en ligne, au service des producteurs et de certains clients qui font des ventes en boutique en ligne et livrent à leurs clients.

Certains producteurs néerlandais vendent également aux enchères à Euroveiling.

Malheureusement, pas de nouvelles fiables et précises à ce jour des jardineries italiennes qui sont dans une situation encore plus angoissante.

 

Wijbrand WAGENAAR

Wijbrand WAGENAAR

Analyste expert des filières horticoles - Analyst in ornamental horticulture MEDIOFLOR SARL- Spécialité recherche tendances production, mise en marché et évolution consommation pour les métiers de l’obtention, de la production, du négoce et de la distribution des secteurs de l’horticulture ornementale Specialization : Research on trends and évolution of consumption of the production, negotiation and distribution in the ornamental horticulture sector Expert des Pays-Bas Curieux de comprendre les évolutions du monde qui nous entourent et plus particulièrement l’évolution économique probable et ses conséquences sur la consommation en France. Je suis plus précisément intéressé par tout ce qui touche les filières de l'horticulture ornementale en Europe, et je travaille en réflexion prospective pour pouvoir assister les acteurs de l'obtention, de la production et de la distribution dans ces filières.
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : Brand Wagenaar – Analyste Expert des filières horticoles
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.medioflor.com/

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

comptoir

Publicité - Pack Premium

Accès rapide

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​