L'info pour les pros !
10 Ans !
Toussaint – coup de gueule d'un fleuriste
457
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact

Toussaint – coup de gueule d'un fleuriste

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

9425-pt En début de semaine dernière, le fleuriste Hubert Provost, de la boutique Vert Fleuri, boulevard du Petit-Change à Périgueux, était très en colère contre la mairie et l’a fait savoir sur des panneaux mobiles.

« Je reproche à la mairie d’avoir ajouté un week-end avant et après sur la période d’autorisation de vente des chrysanthèmes devant le cimetière. Je n’en veux pas aux vendeurs de fleurs, ils ont toujours été là, mais j’en veux à la mairie », précise Hubert Provost.

En permettant aux vendeurs de chrysanthèmes de s’installer dès samedi et de rester jusqu’au dimanche 3 novembre, le fleuriste voit une sorte de concurrence déloyale.

Pas si sûr répondent en chœur les producteurs qui, pour la plupart, ne seront là que demain mardi.

« Ce n’est pas parce qu’on va être là plus longtemps qu’on va vendre plus de fleurs. Ce qu’on aurait fait sur trois jours, on va l’étaler un peu plus », résume Jean-Paul Laud, qui rappelle que cette tradition de vente devant les cimetières remonte aux années 1920.

Pour les producteurs, ces ajouts de week-ends sont cohérents avec le calendrier, étant donné que le 1er novembre tombe un vendredi et, de surcroît, pendant les vacances scolaires. « Ça permet aux gens d’aller fleurir les tombes avant et après la Toussaint, selon leurs disponibilités », poursuit-il.

La guerre des chrysanthèmes n’aura donc pas lieu.


Source : http://www.sudouest.fr/2013/10/28/le-coup-de-gueule-d-un-fleuriste-1212568-1980.php

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
SOLIDAIRE Publicité - Pack Premium

Une réponse

  1. Vente de chrysanthèmes : les fleuristes sont exaspérées – Plougonven

    Comme dans la commune voisine, Plouigneau (Ouest-France du 18 octobre), les deux fleuristes disent « stop ». Ici aussi, la pépinière Rousseau, de Plestin-les-Grèves, sème le trouble, en installant son stand de vente de chrysanthèmes pour la Toussaint, sur le marché. Contrairement à Plouigneau, Plougonven a bien un marché hebdomadaire, le mardi matin. Poissonnier, boucher et maraîcher de légume bio y attendent la clientèle, de 9 h à 12 h. Avec, les 22 et 29 octobre, la pépinière Rousseau.

    « C’est un réel problème », explique la patronne de Cavan Fleurs. « C’est à cette période que nous faisons une partie de notre chiffre d’affaires. Il y a une plus forte activité. En septembre, octobre, janvier et février, on pourra très bien fermer boutique. Mais nous restons ouverts. Nous le faisons pour la population. » Même son de cloche chez sa collègue de l’Orchidée. « Nous avons exactement le même problème qu’à Plouigneau. Nous sommes solidaires avec les fleuristes. Les pépiniéristes viennent de loin pour nous faire concurrence. Alors que cette période est importante pour maintenir notre commerce. C’est opportuniste de leur part de venir juste là. Si nous fermons, tout le monde va trinquer. […] Nous n’avons qu’un seul but, alerter la municipalité et leur dire attention : ça tue vos communes de ne pas privilégier le commerce local. »

    Soutenir le commerce local

    Les deux commerçantes ont interpellé à plusieurs reprises la municipalité. Celle-ci vient de leur apporter son soutien. Tout en nuançant : « Nous ne pouvons pas empêcher les pépiniéristes de venir. Nous n’avons pas le droit. Ils sont là dans le cadre d’un marché », commente le maire, André Prigent. « Je comprends très bien que cela ne fait pas plaisir aux fleuristes qui sont là toute l’année. Le stand est là, juste au moment où il y a un peu plus de monde. S’ils étaient là sur une période plus longue, ce serait différent. »

    En soutien aux fleuristes, la municipalité a rédigé, samedi matin, un communiqué qui dit ceci : « La municipalité de Plougonven entend développer son marché hebdomadaire dans la transparence et la durée. Néanmoins, à l’occasion des fêtes de la Toussaint, la municipalité suggère à la population d’assurer de sa fidélité, les fleuristes installées à l’année dans la commune. De façon plus générale, elle demande à chacun de soutenir la vie économique locale. »

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Vente-de-chrysanthemes-les-fleuristes-sont-exasperees-_29275-avd-20131028-66225114_actuLocale.Htm

Les commentaires sont fermés.

EVERGREEN Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info