guide des Consommateurs jardin Post-Covid
guide des Consommateurs jardin Post-Covid
114 vues

Lors de la remise du Guide des Consommateurs Jardin 2024 à Orléans, les professionnels présents ont échangé sur la notion de végétal haut de gamme. Et à vrai dire, cette notion n’est pas très claire ! Un végétal haut de gamme est-il plus cher ? Est-ce la manière de le distribuer qui le rend haut meilleur ? Va-t-il pousser mieux, plus vite ? 🤔

Végétal haut de gamme

En observant les tracts des distributeurs en automne, on se rend compte de quelques différences de prix sur le terrain.

Prenons un grand classique, la pensée en barquette de 10 godets. Elle a été proposée au mois de septembre à moins de 2 euros la barquette dans un distributeur généraliste. Dans le même temps, elle était vendue en jardinerie aux alentours de 5 euros. Avec une telle différence, le consommateur est en droit de se poser des questions sur la qualité du végétal, sur la reprise, sur la pérennité de la plante, sur la provenance…

Alors certes, au bout de 2 ou 3 jours, chez notre distributeur alimentaire, la barquette de pensées sans lumière, sans eau, laissée dans le fond d’un rôle ne va pas vivre longtemps. Si l’on est jardinier averti, il est prudent de se pointer le premier jour de la promo pour avoir des plantes fraiches. Ensuite, tout cela appartient au domaine de la démarque.

La pensée n’est qu’un simple faire valoir pour faire venir des clients qui repartiront avec des nouilles et des bières…

Produit haut de gamme ?

On entend déjà les collaborateurs des jardineries s’insurger et expliquer qu’il ne s’agit pas du même produit. Le godet est plus petit, les variétés n’ont rien d’exceptionnel, il n’y a pas de choix, c’est crevé au bout de 2 jours, c’est à peine enraciné, c’est un terreau de qualité médiocre… Et j’en passe.

Mais pour le consommateur qui n’a pas forcément une expertise jardin très poussée, une pensée est une pensée, et si la plante reprend, le résultat est le même.

La seule différence visible pour lui, c’est le prix, et c’est encore une pierre jetée dans l’image prix du spécialiste.

Ces pensées économiques sont produites de façon industrielle dans le Nord de la France, avec un minimum de salariés puisque ce sont les robots qui font le boulot. En grattant un peu sur toutes les étapes de la production, on arrive à un prix dérisoire par rapport au produit traditionnel. Aujourd’hui c’est la pensée, mais c’est aussi le phalaénopsis, le cyclamen, le géranium, le plant de tomate, les salades, les aromatiques… En résumé, ce que l’on appelle les 20/80 qui sont en tract ou en promo chez tous les distributeurs jardin depuis des années …

Vendeurs haut de gamme ?

Au fil des années, peut-être aurions-nous du proposer des promos sur des espèces et des variétés un peu moins « classiques » ? Mais il est trop tard ! Alors pour rendre un peu plus le végétal haut de gamme, on doit aussi compter sur l’ambiance, la tenue du végétal, le conseil et l’accueil des clients.

On sait que les végétaux proposés en hyper ne seront pas accompagnés de conseil pertinents et l’accueil peut laisser à désirer.

C’est vrai, à condition de ne pas négliger ces différents points chez les spécialistes.

Dans notre Guide des Consommateurs Jardin 2024, nous avons visité 55 points de vente et croisé un peu plus de 5 collaboratrices et collaborateurs en moyenne par point de vente. Nous avons aussi compté les « bonjours » reçus. On connait l’importance de l’accueil pour un produit végétal qui peut toucher à l’émotion et la passion. L’accueil et le conseil contribuent tous les deux à positionner le produit dans une tranche « haut de gamme ». A condition toutefois de ne pas nous oublier lorsque nous nous promenons dans les allées…

Les résultats de ce sondage « bonjour » que vous pourrez trouver dans le Guide des Consommateurs Jardin 2024 est plutôt … mitigé ! Les bonjours ne passent pas la barre des 50% ! Aïe !

20/80

Dans l’avenir, nous serons de plus en plus confrontés à des prix extrêmement bas.

A cela, 2 raisons principale.

Pour réduire les coûts à la production, il faut des produits qui génèrent du volume, c’est le cas de nos pensées et des cyclamens qui font partie des 20/80. La « grande distribution » ne va pas se lancer dans le végétal de collection, il lui faut donc des valeurs très sûres.

Et pour faire fonctionner ces usines à plantes remplies de robot, l’investisseur horticole aura besoin d’engagements fermes. Un groupe de point de vente devra, comme pour les produits de Noël, les salons de jardin o les poteries, s’engager sur des quantités en amont de la production.

La gestion du stock par les producteurs pourra fonctionner sur des végétaux un peu plus rares ? Pour les 20/80, l’engagement des distributeurs sera obligatoire pour assurer des prix compétitifs.

Il y a encore beaucoup à dire sur la qualité des végétaux proposés à nos jardiniers amateurs. Mais dans l’avenir, pour se différencier des vendeurs de prix, nous devrons trouver des producteurs de qualité ET avoir des engagements avec eux. Sur le terrain, l’idéal sera de se doter d’équipe professionnelles et accueillantes pour fidéliser nos clients.

Le végétal haut de gamme, ce n’est pas que le végétal 🥴😉 !

Roland Motte… Jardinier !

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec le Guide des Consommateurs Jardin. La rédaction de JAF-info n’a pas participé à la réalisation de ce contenu. Publication à durée limitée.

Informations sur la publication :

Laisser un commentaire

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Au lieu de conforter vos opinions, plutôt éclairer vos choix !
Rechercher
Cher Talent