[TOP PARTENAIRE] Le Guide des Consommateurs Jardin : Tendance végétal

guide des Consommateurs jardin Post-Covid
La rédaction de JAF-info
Vues :
89

On ne cesse de le répéter, mais depuis le confinement de 2020, le végétal a pris une toute autre dimension. Porté par le développement durable, le besoin de nature et le repli sur soi, il apparait comme un vrai bol d’air frais dans un monde bien compliqué à suivre. Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour le végétal ?

Tendances !

Selon Obsoco et Pinterest, 5 tendances montrent le bout de leur nez chez les adeptes des réseaux sociaux. Et deux nous intéressent particulièrement…

La première nous parle de la « biophilie au quotidien ». Un besoin très fort des consommateurs à se connecter à la nature. Et d’après le rapport annuel de Pinterest Predict, cette soif de connexion passe par le végétal… Sous toutes ses formes. Viennent ensuite, les animaux et les matières naturelles dans la déco.

Le végétal, soigne, protège, décore, nourrit … Il est partout dans nos vies à condition d’y prêter attention.

La deuxième tendance indique une montée en compétence des français. 89% déclarent pratiquer au moins une activité Do It Yourself. Le jardin n’est pas étranger à ce phénomène. Depuis deux ans, les nouveaux jardiniers viennent chercher l’inspiration et les connaissances dans les rayons des jardineries et sur les réseaux sociaux.

Une raison de plus pour réadapter notre communication, si ce n’est déjà fait ?

Ces tendances sont tout sauf une surprise, mais ce rapport nous en apporte la confirmation !

Apprendre !!!

Kantar et Val’hor nous avaient déjà interpellé en 2021 sur le sujet. Avec l’étude sur « Les Français et le végétal ». Nous apprenions alors que 60% des français aimeraient en savoir davantage sur les plantes. Au-delà des jardiniers avertis, les autres, néophytes et amateurs, pas éclairés du tout, aimeraient se familiariser avec les techniques de l’arbre et la fleur !

Mais comment faire ? Cette soif de comprendre se traduit par un développement important des infos sur les réseaux, des tutos YouTube ou des rencontres dans les clubs, les jardins partagés ou les lieux de vente… Avec plus ou moins de succès !

L’apprentissage du langage du jardinier n’est pas simple… 80% considèrent, par exemple, les paysagistes comme des passionnés et de véritables experts de la chose végétale, mais 40% environ ne savent pas trop comment les contacter. Et il ne s’agit que d’un exemple…

En clair, on se retrouve d’un côté avec une forte demande des consommateurs pour comprendre et s’entourer de végétaux, et de l’autre, avec une profession qui peine à toucher ce nouveau public. Il serait dommage de se retrouver avec deux mondes parallèles, les experts et les professionnels d’un côté, les jardiniers amateurs de l’autre…

Bousculer les acquis !

A quoi servent les tendances, si ce n’est à observer les nouvelles évolutions des consommateurs. Et ces tendances sont souvent suivies de faits. Les plus courageux (ou les plus fous ?) se lancent dans les nouveautés pour aller dans le sens de l’histoire. Ils sont les premiers à démarrer avec plus ou moins de succès.

Si la tendance persiste, ils seront considérés comme des génies, si la tendance s’éteint, on pourra bien rire de leur prise de risque. Poker or not poker…

Dans tous les cas, c’est grâce à eux que nous pouvons avoir des pistes pour observer l’avenir. Nous ne pouvons que les remercier !

Et dans ce registre, le premier hôpital pour plantes a vu le jour grâce à Merci Raymond, la start-up qui emprunte tous les chemins du végétal depuis quelques saisons maintenant.

Un hôpital pour plantes, histoire de rassurer ces nouveaux jardiniers et leur apporter une aide lisible en lien avec leurs besoins.

Comme un animal de compagnie ou un enfant, la plante devient progressivement un membre de la famille. C’est, du moins, l’interprétation que pourraient en faire ces nouveaux jardiniers. Dès lors, la communication doit s’adapter différemment à cette vision du végétal.

Que nous le voulions ou non, l’image du jardin et de la nature est en train de se modifier, à nous de nous adapter.

Encore plus fort

Dans le même registre, allons faire un tour à Lexington, dans le Kentucky aux USA. Là-bas, c’est l’hôtel Elmwood Hotel et Suites qui vous propose de venir en séjour avec… vos plantes vertes ! Eux-mêmes définissent parfaitement la situation : « Les animaux de compagnie sont nos nouveaux bébés et les plantes vertes sont nos nouveaux animaux de compagnie ». Le pari est risqué ? Ben non, pas tant que cela ! Il suffit d’avoir un coach dans l’équipe, des chambres lumineuses et un arrosoir à disposition. Le client y trouve son compte et l’hôtel fait le buzz en étant le premier à proposer ce service. Le premier établissement « Plant-friendly » du monde a même installé ses propres plantes qui tiendront compagnie à celles des clients.

Si nous captons bien ces prémices, nous allons pouvoir accompagner efficacement cette nouvelle génération de Millennials accro à la plante verte. Mine de rien, de nombreux services et de nombreux débouchés sont liés à cette tendance « plante de compagnie ».

Le végétal n’a pas fini de nous surprendre, à nous d’accompagner ce nouvel élan !

Il y a encore beaucoup de place pour les créatifs dans nos métiers, laissons-les s’exprimer !

Roland Motte… Jardinier !

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec le Guide des Consommateurs Jardin. La rédaction de JAF-info n’a pas participé à la réalisation de ce contenu. Publication à durée limitée.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Publi-rédactionnel – Info-Commerciale
Signature : La rédaction de JAF-info en partenariat avec le Guide des Consommateurs Jardin 
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Accès rapide