JAF logo SVG2022
coup-de-gueule JAF-info Jardinerie Animalerie Fleuriste

Provence-Alpes-Côte d’Azur – Actions coup de poing One Voice sur 3 animaleries – « Il n’y a pas de maltraitance chez nous »

292 vues
Publicité - Pack Impact

« Il n’y a pas de maltraitance chez nous »: ciblée par une association de protection des bêtes, la propriétaire d’une animalerie de Nice se défend Samedi dernier, l’association de protection animale a mené des actions coup de poing contre des commerces niçois qui exposent chatons et chiots en vitrine. Une pratique interdite depuis quatre mois.

Ce mercredi matin, une des trois commerces épinglée le week-end dernier à Nice par One Voice, ne désemplit pas. Trois petits chiots gris qui jouent en vitrine attirent comme un aimant, enfants et touristes:  » So cute! « , s’exclame une jeune femme avant de pousser la porte.

À l’intérieur, Loren, la propriétaire, renseigne volontiers.

Samedi dernier, elle n’était pas là au moment où les militants de la cause animale ont manifesté devant sa boutique. « Mon employée a baissé le rideau et, de peur, elle est restée derrière tout l’après-midi sans oser bouger », soupire la jeune femme.

L’interdiction d’exposer des animaux en vitrine visibles depuis la rue? Elle n’était pas au courant, n’avait pas compris, jure-t-elle:  » J’avais lu la loi, je sais qu’on ne pourra plus vendre d’animaux en 2024 mais il n’y avait pas de date précise pour cette disposition alors j’ai cru que c’était aussi en 2024 aussi ».

« C’est de l’hypocrisie »

Elle assure qu’elle va se mettre en règle rapidement: « On a appelé une société pour poser des stickers sur notre vitrine. Les chiots seront toujours en vitrine derrière, mais on ne les verra pas, c’est de l’hypocrisie, c’est juste pour l’image… »

Une cliente, petit chien dans les bras – un spitz prénommé Rocky, devance-t-elle notre question en caressant la tête du toutou -, interrompt la discussion: « Quoi? Vous avez eu des problèmes? » Elle secoue la tête au récit de la propriétaire: « C’est pas possible… Moi, je viens exprès de Nancy pour acheter deux autres chiens ici: tout est en règle, papiers, vaccins… Ce sérieux, je ne l’ai vu nulle part ailleurs ».

« On est foutus, on ferme »

Loren hausse les épaules:  » Ce qui est dur c’est qu’on est victimes de la loi contre la maltraitance des animaux alors qu’ici, il n’y a pas de maltraitance. Les associations feraient mieux de s’occuper des corridas, de la vivisection ou de la chasse à courre. Bizarrement, ces dossiers avancent beaucoup moins vite que celui des animaleries. Nous, on est foutus: la vente des chiots, c’est 90% de notre chiffre d’affaires. On ferme dans un an et demi… »

L. B. NICE MATIN


NICE: MALGRÉ L’INTERDICTION, DES ANIMALERIES CONTINUENT D’EXPOSER DES ANIMAUX EN VITRINE

La loi contre la maltraitance animale adoptée en novembre 2021 interdit cette pratique. Le rapporteur de la loi contre la maltraitance animale a saisi les autorités à ce sujet.

« Nous ne laisserons pas les animaux être victimes de l’inaction politique ». L’association One Voice dénonce les pratiques de trois animaleries de Nice qui continuent d’exposer des chiots et des chatons dans leurs vitrines. Cette pratique est pourtant interdite par la loi contre la maltraitance animale, adoptée en novembre 2021.

« C’est aussi pour faire réagir et les propriétaires de ces établissements, et puis l’opinion publique. Il faut vraiment cesser au 21e siècle de considérer que les chiots et les chatons sont des biens de consommation« , insiste sur BFM Nice Corinne Bouvot, coordinatrice de terrain pour l’association One Voice.

Sur sa page Facebook, l’association a dénoncé le comportement des gérants d’animalerie après cette polémique, qui a suscité de vives tensions entre les deux parties.

« Où est la maltraitance? »

Face à cette mobilisation, la gérante d’une de ces animaleries réfute tout acte de maltraitance. Elle défend le traitement des chiots et des chatons, qui restent selon elle 15 jours en moyenne en vitrine, et qui sont vendus vaccinés et pucés.

« Chez moi, vous rentrez, que ce soit à 9h ou à 18h, vous voyez des chiots qui s’amusent avec de l’eau, des croquettes, de la nourriture. On les soigne, ils sont nettoyés. Où est la maltraitance dans un magasin comme le mien? Je suis là depuis 30 ans, c’est ma passion« , plaide cette gérante, sous couvert d’anonymat.

Selon elle, le fait d’exposer des animaux en vitrine n’influence en aucun cas les achats impulsifs. « Un achat impulsif entre 1500 et 3000 euros, non je ne pense pas que ce soit un achat impulsif », poursuit-elle.

« lls peuvent dire ce qu’ils veulent, c’est la loi »

Mais ces arguments ne suffiront pas. Le rapporteur de la loi contre la maltraitance animale a décidé de saisir les autorités à ce sujet.

« Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, c’est la loi. C’est comme si quelqu’un vous disait ‘c’était une ligne droite je roulais à 90, il n’y a aucun problème c’est limité à 50, mais on peut vraiment rouler à 90’. Bah non, on roule à 50, c’est la limitation. Là c’est pareil, il y a une loi, il faut l’appliquer »,

tranche Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes et rapporteur de la loi contre la maltraitance animale.

À partir de janvier 2024, la vente de chiens et chats en animalerie sera purement interdite.

Corentin Marabeuf avec Shéhérazade Ben Essaid bfmtv

Pour voir la video

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/nice-malgre-l-interdiction-des-animaleries-continuent-d-exposer-des-animaux-en-vitrine_AV-202204130255.html

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Source :
  • https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/nice-malgre-l-interdiction-des-animaleries-continuent-d-exposer-des-animaux-en-vitrine_AV-202204130255.html
  • https://www.nicematin.com/animaux/il-ny-a-pas-de-maltraitance-chez-nous-ciblee-par-une-association-de-protection-des-betes-la-proprietaire-dune-animalerie-de-nice-se-defend-760257