Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Exclusif – Pascal Cornet – ” L’ambition de Vilmorin-Jardin : Etre le partenaire de tous les jardins et de tous les jardiniers “

PASCAL-CORNET-VILMORIN-JARDIN-JAF-Jardinerie
825

Vues

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Surligneur de Talents ! Journaliste - Animateur de Communauté en ligne Conseil & Formation dans la Distribution Fondateur des Editions Média-Talents et du site de Presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste - 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! - Veille, Informations et Communauté en ligne pour les professionnels ! Depuis 1989 au cœur de la filière ! Ancien dirigeant d'une boutique Fleuriste et d'une Jardinerie-Animalerie. Indépendance et confiance : Président du Jury Fiacre d'Or | Meilleure Entreprise Fleuriste Française depuis 2017 Agent d'affaires de Philippe Collignon - Chroniqueur-Réalisateur Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. Membre : C2F + de 20.000 kms parcourus annuellement en train

Paris le 15 novembre 2016 – Pascal Cornet Directeur Général de Vilmorin-Jardin (Limagrain) revient dans un entretien direct, un an après sa prise de fonction, sur les évolutions récentes de la marque leader sur le marché des semences pour les jardiniers amateurs.

Luc Narolles – Vilmorin-Jardin a réorganisé cet été sa force de vente en supprimant une quarantaine de poste. Quelles sont vos motivations de ces décisions qui touchent une marque leader du jardin ?

Pascal CornetAprès un an à la tête de Vilmorin-Jardin filiale du groupe Limagrain, j’ai décidé en mars dernier de repenser l’organisation de notre force de vente. Nous sommes passés de 5 à 4 régions et, l’organisation est maintenant autour de 42 secteurs contre 59 secteurs auparavant. En effet l’équipe a été réduite.

 

Il fallait adapter notre organisation à la réalité du marché

et se préparer à ses évolutions.

 

Je suis le directeur, le manager de 300 personnes, on a réduit le nombre de secteurs mais même dans une période de grande difficulté, on a créé 4 postes de formateur-animateur de réseau et 1 poste de responsable enseigne.

C’est vraiment une logique stratégique : Nos produits s’écoulaient  naturellement  presque culturellement…..On a vécu de belles années avec une marque magnifique, une entreprise magnifique, un groupe magnifique…un groupe issu du monde de l’agriculture, on appartient à des agriculteurs !

Il faut repenser et se réadapter. On a tous fait le constat que la perte de connaissance sur le métier du jardin est un écueil important pour aujourd’hui comme pour demain.

 

On réorganise notre activité pour pouvoir préparer demain

On a plein de belles valeurs à porter

 

Ces 4 formateurs ont pour vocation de former nos clients, mais aussi nos consommateurs. On doit reprendre l’habitude de leur expliquer la marque.  On a plein de belles valeurs à porter !

Dans 6 mois ces formateurs iront en magasin pour aller au-devant des utilisateurs de nos produits.

On n’a pas juste supprimé des postes pour faire des économies mais c’est un vrai choix pour préparer demain. Quand bien même nous sommes la marque de référence du marché, la crise elle ne choisit pas quand elle frappe, on a aussi été mis à mal par les baisses de consommation et  par ces évolutions de tendances.

C’est nécessaire de préparer demain avec un haut niveau d’exigence. 

 

C’est une chance de faire partie d’une coopérative

comme la nôtre !

 

C’est aussi une chance de faire partie d’une coopérative comme la nôtre….

Nos dirigeants n’ont pas une réaction purement financière mais ils nous donnent l’opportunité…. pour peu qu’on ait une vraie ambition, de vraies idées pour notre marché et notre entreprise ….de bénéficier du temps nécessaire.

Pouvoir initier la création de 5 postes dans une période de restriction c’est l’illustration de cette volonté-la.

 

vilmorin-jardin-organigramme-jaf-jardinerie
Organigramme – 11/2016

 

Vilmorin-Jardin doit être le partenaire de tous les jardins

et de tous les jardiniers

 

Cette réorganisation va s’accompagner d’une volonté de refondre notre façon de faire notre métier, en n’oubliant pas d’où on vient…en gardant nos forces et en ayant l’humilité de s’adapter aux nouvelles tendances de consommation….En n’opposant pas les experts et les novices mais en étant capable de continuer d’apporter des réponses à ceux qui nous ont fait confiance jusqu’ici.

En proposant aussi à ces nouveaux  jardiniers différentes réponses que ça soit pour le jardin d’agrèment,  que ça soit pour le potager, le balcon ou la terrasse ….du pot de basilic dans la cuisine au jardin plein champ !

On y travaille aujourd’hui avec l’ensemble des équipes Vilmorin-Jardin pour apporter toutes ces réponses. Notre volonté c’est d’avoir la plus grande proximité possible avec l’ensemble de nos interlocuteurs qu’ils soient internes ou externes.

 

Je veux aussi remettre de la proximité !

Ce sont bien les hommes et les femmes de Vilmorin-Jardin

qui feront la différence !

 

J’aurais besoin de tout le monde. On a besoin de s’appuyer sur ce qui a fait notre force et de préparer l’après ! Ce sont bien les hommes et les femmes de Vilmorin Jardin qui feront la différence. Pour peu qu’ils croient au message que je porte et qu’ils viennent le porter avec moi ! On a une belle entreprise avec des atouts….maintenant on doit les mettre en œuvre et on y travaille.

Notre objectif et notre ambition c’est d’être le partenaire de tous les jardins et de tous les jardiniers. Toutes les personnes qui veulent mettre les mains dans la terre demain doivent avoir une réponse apportée par Vilmorin-Jardin.

 

Luc Narolles – Tout au long de cette année Vilmorin-Jardin a fait l’objet d’attaques de la part de différentes associations de défense ou de lutte contre les OGM. Vos locaux ont été occupés par des paysans et faucheurs volontaires (cf sources). La confédération paysanne met en cause les actions de lobbying et d’influences du groupe Limagrain. Cette organisation syndicale vous demande aussi une plus grande transparence sur la traçabilité de vos semences. Récemment des jardineries ont été envahies pour une action “OGM cachés” visant directement vos produits. Que pensez-vous de ces attaques ?

Pascal CornetCela fait 6 ans que je suis chez Limagrain un groupe coopératif. La maison-mère du groupe est une coopérative créée et dirigée par des agriculteurs, installés au centre de la France dans la plaine de Limagne-Val d’Allier.

L’exploitation moyenne d’un adhèrent agriculteur de la coopérative est de 80 hectares. Le cœur de métier de Limagrain est la semence : nous ne sommes pas des agrochimistes.

Aujourd’hui on est scrupuleusement respectueux de la réglementation. Aucune production d’OGM n’est autorisée en France. Les personnes à la base de ces actions-là se trompent de cible. Je déplore les actions.

A l’échelle de Vilmorin Jardin, elles viennent mettre à mal une entreprise qui s’attache à se redresser, et à préparer son avenir et celui de ses salaries et cela au sortir d’un plan de sauvegarde de l’emploi.

 

Les personnes à la base de ces actions-là

se trompent de cible.

Je déplore les actions !

 

Je suis très fier de notre coopérative et d’avoir la chance d’en diriger une de ses filiales. Je revendique l’appartenance à ce monde coopératif et particulièrement à Limagrain. Cette filière est une richesse pour mon  entreprise et pour nos consommateurs.

Limagrain est le premier défenseur de la liberté concernant les variétés semencières. Le groupe maintient un nombre incroyable de variétés, de façon qu’elles puissent exister. On n’est pas en train de détruire le vivant ou de le privatiser bien au contraire.

 

Je suis parfaitement serein sur la qualité et la fiabilité

des produits que je propose.

 

Luc Narolles – Sur un autre sujet – Cet été une rumeur circulait sur la liquidation éventuelle de la Jardinerie Vilmorin du Quai de la mégisserie à Paris. Qu’en est-il ?

Pascal Cornet :  Il faut savoir que Vilmorin est locataire de l’immeuble et héberge :

  • la boutique Vilmorin (jardinerie) qui nous appartient,
  • et l’animalerie « Vilmorin Liénard » qui était en location-gérance auprès de la famille Liénard jusqu’à sa liquidation en février dernier. La boutique a été fermée le 26 février dernier.

Depuis nous avons repris le fond, les actifs / passifs et les salariés. Par ailleurs, le liquidateur de la famille Liénard a organisé cet été une vente aux enchères publiques.

Publication à durée illimitée

Signature : Luc NAROLLES – Journaliste – Surligneur de Talents – Paris – 18/11/2016
Sources : http://www.lejournaldupaysyonnais.fr/2016/11/11/video-raid-contre-les-ogm-caches-dans-une-jardinerie/ http://www.charentelibre.fr/2016/11/12/gond-pontouvre-operation-surprise-anti-ogm-a-la-jardinerie,3067837.php http://www.infogm.org/5947-ogm-paysans-occupent-locaux-de-vilmorin-limagrain https://www.confederationpaysanne.fr/rp_article.php?id=5254 ITW LN PC 15/11
Origine : Reportage – Interview (Original)
EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

MATABI

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !