L'info pour les pros !
Orthez – fermeture de la jardinerie baobab
1036
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Entreprises > Orthez – fermeture de la jardinerie baobab

Orthez – fermeture de la jardinerie baobab

jardinerie-Baobab-JAF-Jardinerie

Cinq salariés étaient employés dans la surface de vente de 3 600 m² ouverte à l’automne 2011.


Quatre ans après son ouverture à l’automne 2011, zone des Saligues, à l’entrée de l’avenue du Pesqué, la jardinerie Baobab arrête définitivement son activité.

Placée en redressement judiciaire depuis octobre dernier, la SARL Jardinerie d’Orthez a été mise en liquidation mardi après-midi. La fin d’un long combat pour le désormais ex-gérant Jean-Luc Saccomanno et sa compagne Anne-Laure. “Nous avons investi de notre argent et de notre temps tous les deux. On a beaucoup donné, tout comme nos cinq collaborateurs qui sont les mêmes depuis l’ouverture. Aujourd’hui, on y laisse tout et les salariés perdent leur emploi “, soupire, amer, Jean-Luc Saccomanno.

Un échec qu’il attribue principalement aux “promesses jamais tenues” prononcées avant l’implantation du magasin. “Lorsque nous avons signé il y a quatre ans le bail, le projet de la jardinerie prenait place au sein d’un ensemble commercial. Il avait été élaboré après la réalisation des études classiques avant une implantation. Dans ce cadre, le projet avait une vraie raison d’être, la jardinerie était bien positionnée, visible. Mais l’ensemble n’a jamais été développé par l’investisseur, malgré les relances. Nous avons été trompés. On s’est fait avoir. Jamais nous n’aurions signé dans ces conditions”, accuse-t-il.

Rappelons que l’entreprise a poussé, après vente aux enchères des lieux, sur l’un des sites de l’ancienne usine textile Petit Boy, fermée en 2006. Près de dix ans plus tard, les environs de la jardinerie ne brillent guère par leur activité commerciale effrénée et les vitres brisées des fenêtres de la friche Jerdac tout près, où était installé un autre atelier de Petit Boy, n’égayent en rien les environs… “On nous a parlé d’un restaurant, d’un magasin discount, d’une boulangerie… Rien n’est venu. Au bout de neuf mois, on a tiré la sonnette d’alarme. Nous étions toujours seuls et trop avancés pour nous arrêter.”

“Les premiers résultats étaient encourageants”

L’équipe a donc persévéré. Cependant, les difficultés sont allées croissant. “L’entretien des abords n’était pas fait, le site s’est dégradé. Cela ressemblait de plus en plus à une friche. Nous avons dû assurer l’entretien par nos propres moyens. Nous avions très bien démarré, les premiers résultats étaient encourageants. Mais après une première bonne année de découverte, nous sommes entrés dans une spirale infernale.” Spirale qui s’est terminée sur un dernier bilan révélant des pertes “à hauteur de 90 000€”.

Pour l’ensemble de ces griefs, l’entrepreneur – qui gère actuellement la jardinerie Villa Verde à Dax – s’est donc retourné juridiquement contre l’investisseur implanté en Charente. “Les termes du bail ne sont pas respectés. C’est entre les mains des avocats”, souffle l’entrepreneur. Une bien maigre consolation “pour un projet qui aurait pu vivre, et bien vivre”.

Extrait

lire la suite sur Republique des Pyrenees

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : arnaud Rossignon – Larepubliquedespyrenees.fr
Sources :

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/10/22/la-jardinerie-baobab-a-ete-mise-en-liquidation,1283507.php

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info