L'info pour les pros !
10 Ans !
Normandie – visite de la sous-prefete a la jardinerie
154
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Normandie – visite de la sous-prefete a la jardinerie

TARN - UNE JARDINERIE TESTÉE PAR LA POLICE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr

Martine Laquièze, la sous-préfète, s’est rendue chez quelques commerçants de la ville. Marie-France Devillerval, maire de Gournay-en-Bray, l’accompagnait, tout comme Pierre-René Jullien, adjoint, des élus, Michel Noivo, directeur du McDo et président des Boutik’s, initiateur de cette visite. Le commandant en second de la brigade de gendarmerie de Neufchâtel-en-Bray, Éric Coffinier, le lieutenant Franck Mineur, de la brigade de Gournay, se sont joints à la représentante de l’État afin de rappeler aux commerçants que la délinquance est plus que jamais présente et les inciter à la plus grande vigilance, ainsi que leur prodiguer quelques conseils.

Conseils que le propriétaire de la bijouterie de la place Nationale a écoutés d’une oreille attentive : « Lorsque vous comptez votre caisse, ne sortez pas tout de suite avec la recette de la journée. Si vous êtes agressé, ne résistez pas, n’engagez pas de rapports de force, ils ne peuvent qu’aller crescendo, mais soyez observateurs de tout ce qui permettra aux forces de l’ordre d’interpeller les malfaiteurs. »

La vidéo présente chez les commerçants, même si cela n’est pas la panacée, « facilitera le travail des enquêteurs, tout en rendant celui des délinquants plus difficile ».

Le bijoutier se félicite du renfort de sécurité qui était visible en décembre et convient que bien des commerçants pensent à tort que cela ne leur arrivera jamais.

Des vols qui marquent

La sous-préfète s’est rendue ensuite dans l’institut de beauté de la rue Notre-Dame où la gérante, a été victime d’un vol à l’étalage de parfums en septembre constaté par la caméra de surveillance. « Nous avions déjà eu la visite de son complice dans le magasin, dit-elle, et tandis que nous en surveillions l’un, l’autre remplissait ses poches ». Effectivement, le film montre bien un individu accomplissant son forfait.

Pierre-René Jullien a subi plusieurs vols dans sa jardinerie, notamment en août pour un montant de 12 000 €. « Ils sont venus se servir comme chez un grossiste, dit-il, et l’on va retrouver les articles en vente sur internet, c’est une autre forme de délinquance qui sert à du recel quasi commercial. Bien sûr, nous sommes assurés, mais un jour les limites vont être atteintes et les assureurs ne nous couvriront plus. Le système de vidéo, prévu en collaboration avec la municipalité de Ferrières, est une très bonne chose, notamment pour l’apport de renseignements. »

« Cela aidera les services d’enquêtes, approuve Martine Laquièze, bien sûr cela a un coût et fait l’objet de nombreuses démarches administratives, ce qui est très normal, car tout le monde n’est pas favorable à ces installations. »

Michel Noivo regrette le temps d’arrivée des gendarmes lors d’un appel : « Si Gournay est déjà en intervention, c’est La Feuillie qui intervient et le temps qu’ils arrivent… »

« Délinquant est devenu quasiment un métier pour certains, constate le lieutenant Mineur, et le temps pour se déplacer ne changera pas grand-chose, le but est d’empêcher les cambriolages. »

« La population s’agrandit, il faudrait se préparer en amont à plus de force de l’ordre à Gournay », poursuit le directeur du McDo.

Les moyens de la gendarmerie mutualisés

« La Feuillie est indispensable, c’est la seule brigade entre Rouen et Gournay, précise le commandant en second, Éric Coffinier. L’effectif est de sept personnes. On mutualise les moyens, avec Gournay notamment. Nous travaillons à flux tendu, car on est plutôt à la récession, et la délinquance est devenue itinérante et internationale. On compte un gendarme pour mille habitants actuellement. La position de Gournay, elle, vient renforcer la coopération avec les brigades voisines. »

Le propriétaire du café Le Week-end a lui subi un braquage avec arme. Ce dernier, après son dépôt de plainte, déplore de ne plus avoir eu de nouvelles sur quoi que ce soit concernant son affaire de la part des forces de l’ordre.

« Je suis contente d’avoir pu rencontrer des victimes et d’avoir pu constater les traumatismes subis, concluait la sous-préfète. Préjudice financier bien sûr mais choc psychologique aussi. On ne peut pas prendre en charge le service psychologique, ça n’est pas la mission de la gendarmerie, mais je comprends que l’on ait du mal à abandonner son cas à des professionnels dont le métier n’est pas dans le ressenti. Les services de l’État sont dans le temps de l’action et l’investigation et il y a un temps pour la communication. Des affaires seront non traitées ce qui, nous le concevons, laisse la victime insatisfaite. La réponse de l’État n’est certainement pas parfaite et le meilleur moyen de l’améliorer, c’est de le faire ensemble. Je n’exonère pas nos services de leurs responsabilités mais on ne peut pas y arriver seul, c’est l’affaire de toute une société. Nous devons rester solidaires dans cette lutte. »

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : PARIS-NORMANDIE.FR
Sources :

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/2243492/des-commerces-sur-le-qui-vive#.VKuZ8CuG_sc

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
AMORSA Publicité - Pack Premium
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info