logo-monceau-fleurs-2016-jaf-fleuriste
logo-monceau-fleurs-2016-jaf-fleuriste

A l’image du vieux Quid dans lequel on trouvait « tout sur tout… et un peu plus que tout », on imaginait qu’on pouvait tout trouver sur Amazon. Pourtant, il y avait un produit qui n’était pas présent en France:

Cet article est réservé aux abonnés "Premium"

Abonnez-vous et accédez sans limite à tous nos contenus !
20170624_160705 luc cut
Luc NAROLLES
Surligneur de Talents !
Directeur de la rédaction

Pourquoi s’abonner à JAF-info ?

Pour rester à la pointe de l’actualité dans les secteurs de la jardinerie, de l’animalerie et de la fleuristerie. Pour bénéficier d’une source d’information fiable et indépendante, alimentée par un professionnel expérimenté du domaine depuis plus de trois décennies. Pour accéder à une variété de contenus incluant une veille, des analyses économiques, des offres d’emploi et des annonces spécifiques à cette filière. Au lieu de conforter vos opinions, JAF-info préfère plutôt éclairer vos choix dans un environnement en constante évolution. JAF-info : le 1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

A l’image du vieux Quid dans lequel on trouvait « tout sur tout… et un peu plus que tout », on imaginait qu’on pouvait tout trouver sur Amazon. Pourtant, il y avait un produit qui n’était pas présent en France: les bouquets de fleurs.

Le manque est désormais comblé avec un partenariat, révélé en début de semaine, entre Amazon et Monceau Fleurs, le leader français sur secteur.

« C’est Amazon qui est venu nous chercher », a confié à Business Insider France Bruno Blaser, président du directoire d’Emova Group qui regroupe les enseignes Monceau Fleurs, Happy, Rapid’Flore/Coeur de Fleurs et Au nom de la rose.

Pourquoi Monceau Fleurs?

Bruno Blaser affirme que Monceau Fleur a été choisi parce que c’est le leader français et « parce que le marché des fleurs est un marché où il y n’a pas beaucoup de grands groupes structurés, capables de répondre à une demande partout en France ».

Les premiers contacts entre Amazon et Monceau Fleurs ont eu lieu il y a deux ans. A l’ère du digital, le délai paraît long. « Amazon a l’habitude d’intégrer de nouveaux partenaires, de leur coté ça va vite, mais nous nous avons du repenser nos processus pour être sûrs d’être à la hauteur ».

« Notre offre en ligne propose une sélection de bouquets réalisables par chacun de nos magasins. Mais pour s’assurer que tous puissent avoir les mêmes produits pour les composer, nous avons du créer une marketplace interne pour faciliter l’approvisionnement en fleurs, en provenance des Pays-Bas et d’Afrique. »

Par ailleurs, « lorsqu’aucun magasin du réseau n’est à proximité d’un client, c’est alors notre atelier national ‘la bouquetterie’ qui prend le relais pour la composition du bouquet et la livraison via un transporteur tiers ». Pour cela, l’atelier, qui est situé à Paris près de Bercy, a du être restructuré physiquement et ses systèmes informatiques ont du être revus.

Des changements indispensables qui ont allongé les délais de mise en œuvre. D’autant que « nous étions en même temps en train de travailler sur le développement de notre propre site de e-commerce, lancé en mars dernier », précise le patron du groupe.

Désormais, Monceau Fleurs est — enfin — paré pour son virage digital. En début d’année, les ventes en ligne, réalisées jusqu’à alors uniquement via Interflora et Florajet, ne représentaient que 3,5% du chiffre d’affaires du fleuriste. « Notre ambition est d’atteindre 15% chiffre d’affaires en plus dans le digital d’ici à 5 ans. »

Informations sur la publication :

Une réponse

Picture of La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Rechercher
Cher Talent