L'info pour les pros !
Les animaleries bientot obligées d’accueillir des chiens ou chats issus de refuges et les proposer à la vente !?
1148
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Experts > Top Experts > Les animaleries bientot obligées d’accueillir des chiens ou chats issus de refuges et les proposer à la vente !?

Les animaleries bientot obligées d’accueillir des chiens ou chats issus de refuges et les proposer à la vente !?

republique-francaise-etat-france-JAF-jardinerie-animalerie-fleuriste

Surprenant projet de loi déposé par les députés ce 1er juillet. Pour éviter la saturation des refuges, les animaleries seraient bientôt obligées d’accueillir chiens et chats et de les proposer à la vente !?

Mais encore plus surprenant ce sont les motivations invoquées : ” De plus, les animaux vendus en animaleries proviennent pour beaucoup de trafics ” ” enrichir ces supermarchés qui vous octroient même des crédits pour vous vendre un chien en promotion”.  

Ces motivations élevées au rang de “généralité” interrogent et appellent beaucoup de réflexions et réactions.

Les députés concernés connaissent-ils la réglementation qui s’applique déjà aux animaleries ? Ce projet de loi serait-il le résultat d’une action de lobyying de la part des refuges pour alléger leur action ?.

Dans tous les cas je n’y décèle pas la moindre action qui réduirait ni l’action frauduleuse de certaines animaleries ni celle de maîtres tout aussi indélicats ni même encore l’obligation aux communes de respecter la réglementation sur les fourrières.

D’un bon sentiment au départ, j’ai l’impression que les législateurs ne font qu’introduire tout au moins une belle incompréhension.

Luc NAROLLES, Journaliste, Surligneur de Talents !, Paris 05/07/2016 – 19h21

Votre point de vue est bienvenu dans la rubrique “votre opinion – commentaire ” ci-dessous


N° 3912

_____

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUATORZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 1er juillet 2016.

PROPOSITION DE LOI

visant à instaurer l’accueil obligatoire d’animaux domestiques abandonnés en animalerie en vue de leur vente,

(renvoyée à la commission des affaires économique, à défaut de constitution
d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du règlement.)

présentée par Messieurs

Frédéric LEFEBVRE, Yannick FAVENNEC, Philippe Armand MARTIN, Jacques PÉLISSARD, Michel SORDI et Jean-Luc REITZER,

députés.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Avant l’été, chaque année, 60 000 animaux sont abandonnés en France.

La Société protectrice des animaux (SPA) est la première association de protection animale créée en France, en 1845, et reconnue d’utilité publique en 1860. Elle agit grâce à 150 000 donateurs fidèles, 580 salariés, 1 000 délégués-enquêteurs et plus de 3 000 bénévoles.

En 2015, les 62 refuges et maisons SPA de France ont accueilli plus de 46 000 animaux, et 130 000 ont été soignés.

Malgré l’article L. 211-24 du code rural obligeant chaque commune à disposer d’une fourrière, la France n’en compte que 530, soit une fourrière pour 70 communes.

Et pourtant, la France détient le triste record d’Europe du nombre de chiens et de chats abandonnés. Faute de place et de moyens, les refuges sont saturés. L’adoption prend tout son sens face à une situation aussi dramatique.

Malheureusement, ceux qui veulent s’entourer d’animaux domestiques sont tentés de se diriger vers la première animalerie ou les petites annonces sur internet – et ce, alors que bien souvent, la décision peut être impulsive, sans connaissance des responsabilités qui l’accompagnent.

Hélas, les chiens peuplant les refuges souffrent d’une double peine : de l’abandon odieux de leur maître et des idées reçues qui courent à leur propos, catalogués comme des chiens de refuges vieux et malades, mal éduqués ou encore souffrant de problèmes comportementaux.

Or on l’oublie souvent, mais en adoptant un chien dans un refuge, l’adoptant sauve à la fois son futur compagnon et permet au refuge d’accueillir un autre chien, qui connaîtra peut être le même destin heureux.

Les refuges font face à une surpopulation de chiens abandonnés et n’ont pas les moyens logistiques nécessaires de tous les accueillir.

De nombreuses personnes semblent encore l’ignorer, mais beaucoup de refuges ont recours à l’euthanasie par manque de moyens. Ainsi, les chiens les plus vieux, les malades ou catégorisés sont tués par manque de place…

En adoptant votre chien dans un refuge, une place est libérée et une seconde vie est certainement sauvée.

De plus, les animaux vendus en animaleries proviennent pour beaucoup de trafics, étant précisé qu’il est le troisième mondial. En effet, près de 100 000 chiots et chatons sont importés illégalement chaque année en France.

Aussi, les chiens et les chats peuplant les refuges reçoivent des soins réguliers, sont à jour de leurs vaccins, vermifugés et stérilisés, ils ont déjà propres et éduqués.

Enfin, les chiots ou chats en animalerie sont vendus aux environs de 1 000 € alors qu’un refuge ne demande qu’une participation financière aux soins vétérinaires du chien, s’échelonnant entre 150 € et 200 € selon l’âge du chien à la SPA.

Pourquoi ne pas garder ces 1 000 € pour offrir un meilleur confort de vie à votre compagnon plutôt qu’enrichir ces supermarchés qui vous octroient même des crédits pour vous vendre un chien en « promotion » ? Cette somme pourra financer son assurance santé pendant plus de quatre ans par exemple, à raison de 20 € par mois, ou encore payer un abonnement en club canin pour pratiquer agility et obéissance durant plusieurs années.

C’est pourquoi, Mesdames, Messieurs, la présente proposition de loi vise donc à imposer un quota minimum de chiens et de chats issus de refuges, en animalerie, pour permettre leur vente.

PROPOSITION DE LOI

Article unique

Après l’article L. 214-6-1 du code rural et de la pêche maritime, il est inséré un article L. 214-6-1-1 ainsi rédigé :

« Art. L. 214-6-1-1. – Les animaleries ont l’obligation de mettre à disposition un ou plusieurs boxes pour accueillir des chiens ou des chats issus de refuges et les proposer à la vente ».

 

Téléchargement du fichier (PDF, 24KB)

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Surligneur de Talents ! Journaliste - Presse - Animateur de Communauté en ligne Fondateur des Editions Média-Talents et du site de Presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste - L'info pour les pros ! - 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! - Veille, Informations et Communauté en ligne pour les professionnels ! Depuis 1989 au cœur de la filière ! Ancien dirigeant d'une boutique Fleuriste et d'une Jardinerie-Animalerie. - Président du Jury Fiacre d'Or | Meilleure Entreprise Fleuriste Française (2017-2019) Agent d'affaires de Philippe Collignon - Chroniqueur-Réalisateur - Indépendance et confiance : - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. - + de 20.000 kms parcourus annuellement en train
Origine : Chronique (Original)
Signature : Luc NAROLLES, Journaliste, Surligneur de Talents !, Paris 05/07/2016 – 19h21
Sources :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/propositions/pion3912.pdf

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
NOEL Publicité - Pack Premium

5 réponses

  1. la proposition de loi n’est qu’une mascarade pour permettre le trafic juteux de l’animalerie , cela s’appelle menager “la chevre et le choux” , il faut savoir que de nombreuses fermes d’elevage sont dejà installés en france qui alimentent animalys, truffaud, leclerc etc .. d’ou d’ailleurs la communication de ces enseignes sur la provenance de la production, ce que l’on oublie de dire , c’est que cette production française est une production carcerale avec juste un peu plus de controle sanitaire et de mise aux normes que les centres de production de l’est , mais cela reste de la production intensive calquée sur la production de l’animal de rente.
    Cela est inacceptable.. nous avons des fermes industrielles en france de 800,900 reproducteurs … que deviennent les chiens de reformes ???
    Mettre des chiens de refuges dans les animaleries , c’est cautionner leur existence , et donc les profits qu’ils ressortent , leclerc est connu pour ses negocations a tres bas prix de tout ce qu’il vend, le chien et le chat en font parti, negocier à un prix plancher , il fait au moins une bascule de deux en finalité, et si il negocie au plus bas , il ne faut pas esperer avec une qualité quelconque de la production en amont …
    Les abandons massifs, ils en sont directement responsables en generant l’achat d’implusion avec des vendeurs qui poussent a l’achat, car il faut bien vider les aquariums rapidement , vous savez ces aquariums ou vivent les animaux sans qu’ils en sortent, parce que chez leclerc, ils n’en sortent pas, ils n’ont pas l’infrastructure pour.
    Une seule loi est à faire, comme d’ailleurs elle a ete faite dans d’autres nombreux pays, il faut interdire tout simplement la vente d’animaux dans ces etablissements, c’est la seule chose à faire …
    Mais la france etant un pays qui plie sous le poids des industriels et de leur petit pouvoir , je crains malheureusement que pour les animaux cela dure encore longtemps …. l’argent contre le respect et l’ethique … je crains savoir le gagnant
    Cette proposition de loi ne sert qu’à une seule chose , redorer le blason de ces industriels qui

  2. La vente de chiens et chats en animalerie est contraire au bien être animale et ne devrait tout simplement pas être autorisée. Ce type de vente cautionne un elevage intensif qui se developpe sur notre territoire, ou parfois en provenance de l’étranger, mais toujours au détrimant des eleveurs selectionneurs. Les chiots vendus ainsi ne presentent aucune garantie de race ni de santé. La plupart souffre de problemes de comportement liés à un élevage concentrationnaire et sans aucun travail de socialisation pour proposer un chiot de qualité. Ils sont mal sevrés, mal vaccinnés, mal socialisés! Les animaleries s’appuient sur l’acte impulsif d’achat d’un consommateur naïf ou désinteressé du bien être de l’animal. La plupart des chiens qui se retrouvent en refuge proviennent majoritairement de la reproduction non controlée des particuliers, des eleveurs multi races et … des animaleries. Apres la ferme des 1000 vaches, voici l’ere des fermes des 200 500 800 chiens qui sont actuellement les principaux fournisseurs des animaleries (qui se targuent de proposer des chiens d’élevage français! ils devraient préciser d’élevages français industriels …) . Les boutiques n’offrent aucune transparence des origines des chiots dont on devrait pouvoir savoir de quel élevage il provient à la simple lecture de sa fiche! Des vendeurs mentent sciemment ou par ignorance en parlant des papiers des chiens, en laissant croire aux acquereurs qu’ils pourront obtenir une inscription au lof ou encore en utilisant le flou artistique autour des notions d’eleveur, de revendeur, d’importateur etc… Donc si l’on ne veut plus de chiens dans les refuges on commence par interdire la vente en animaleries foires et autres salons du chiot reposant sur l’impulsion affective; on applique severement la nouvelle reglementation envers les particuliers et la production des chiots non lof tout spécialement et on reglemente pour interdire les usines à + de 100 chiens reproducteurs sur le territoire Français. Ceci n’est que mon avis de particulier, éleveur selectionneur, ex eleveur professionnel qui voit crever sa profession, comme les paysans ont vu crever l’agriculture traditionnelle.

  3. Une fois de plus c’est scandaleux ! Parce que l’état est incapable de faire respecter les lois (réglementation sur le principe d’une fourrière par commune, trafics illégaux d’animaux… ) nos chers députés veulent faire retomber la responsabilité sur des entreprises privées.
    Il faut attaquer le problème à la source en sécurisant le commerce des animaux et surtout en rendant responsables les propriétaires. Il faut rendre obligatoire l’origine et l’identification des chiens et chats mis en vente ou donnés à titre gratuit. Un recensement des chiens et chats détenus par les particuliers est nécessaire pour “pucer” les animaux qui ne le sont pas. Le contrôle des naissances des chiens et chats hors élevages professionnels doit être mieux contrôlé.
    Le contrôle des animaleries ayant pignon sur rue est une chose aisée, le trafic animal ne vient donc certainement pas principalement de ces entreprises.
    Une lourde amende pour un abandon d’animal devraient refroidir les acheteurs insouciants qui abandonnent leurs animaux.
    En “nettoyant” la filière de ses brebis galeuses et en réglementant efficacement le commerce des animaux alors le problème se résoudra en grande partie de lui même pour atteindre un niveau “acceptable”.
    Rendre les acheteurs et les vendeurs responsables, respectueux du bien être animal devraient être les bons objectifs à atteindre pour solutionner le problème et que chacun y trouve son compte.

Les commentaires sont fermés.

BYFLOX Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info