L'info pour les pros !
La pépinière delbard perdra la moitié de ses salariés
480
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > La pépinière delbard perdra la moitié de ses salariés

La pépinière delbard perdra la moitié de ses salariés

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

En redressement judiciaire, le pôle horticole va être repris par le petit-fils du fondateur, Arnaud Delbard, avec 60 des 122 salariés.

Seuls soixante des 122 salariés y travaillant seront repris. Le tribunal de commerce de Montluçon (Allier) a décidé vendredi que la pépinière Delbard, important pôle horticole en redressement judiciaire, serait reprise par le petit-fils de son fondateur, Arnaud Delbard.

Après le retrait cette semaine d’une deuxième offre, par la directrice des Pépinières de Tronçais voisines, qui avait offert de reprendre 51 salariés, il ne restait que ce choix au tribunal de commerce. Arnaud Delbard prévoit une reprise du pôle horticole pour un prix de cession de 250.000 euros avec la conservation de 60 des 122 salariés du groupe.

Henri Delbard, fils du fondateur, a dit : “le travail à faire est considérable”. “Je pense à ceux qui ne pourront pas rester. C’est un drame“, a-t-il ajouté. “Nous sommes ici avec la volonté de reprendre toute l’activité” du groupe, a-t-il encore souligné.

1,7 million d’euros pour dédommager les licenciés

Après avoir proposé 600.000 euros, l’actionnaire principal de la pépinière, Jean-Pierre Torck, qui détient la holding française Ariane, a annoncé jeudi avoir mis sur la table une enveloppe d’environ 1,7 million d’euros pour dédommager les personnes licenciées. Le montant est jugé insuffisant par les salariés. La somme est répartie comme suit: 1,4 million d’euros pour le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) et 300.000 euros pour l’aide aux salariés les plus âgés qui ne retrouveraient pas d’emploi.

La pépinière Delbard, créée dans les années 1930, produit des roses et des arbres fruitiers sur 600 hectares. Vendue et reprise en mai 2005 par le groupe Ariane, tenu par la famille Torck, fondatrice de la marque de prêt-à-porter Camaïeu, la partie “production” de Delbard emploie 122 personnes. Elle perd près de 1,5 million d’euros par an.

Source sur TF1 News : La pépinière Delbard perdra la moitié de ses salariés

Commentaire de votre animateur le 24/03/2012 : Luc NAROLLES
Conseil & Formation dans la Distribution. Animateur-blog Jardinerie ~ Fleuriste
Nantes, France

Rosiéristes du Maine et Loire: la Région des Pays de la Loire accompagnera la reprise de Delbard

Angers – Le Tribunal de commerce de Montluçon vient d’accepter l’offre de reprise de la pépinière Delbard (dans l’Allier) présentée par Arnaud Delbard qui prévoit la reprise de 60 salariés à Malicorne et le maintien des contrats avec les rosiéristes du bassin de Doué la Fontaine.

« Cette offre de reprise ne permet de maintenir que 50% des emplois sur le site de Malicorne ce qui conduit à une analyse nécessairement partagée de l’issue de ce dossier sur lequel nous sommes mobilisés aux côtés de la Région Auvergne depuis plusieurs semaines. Mais pour ce qui concerne strictement les rosiéristes du bassin de Doué la Fontaine auprès desquels je m’étais engagé, c’est une nouvelle tout à fait rassurante » commente Jacques Auxiette, président de la région des Pays de la Loire. « Il a en effet été précisé que les repreneurs s’engageaient à pérenniser les contrats avec les rosiéristes de Maine et Loire. C’était la condition sine qua non d’un accompagnement du projet de reprise par la Région, condition remplie par ailleurs par les deux candidats à la reprise qui se sont présentés. Nous tiendrons nos engagements » assure Jacques Auxiette.

La mobilisation des collectivités, en Pays de la Loire et en Auvergne, a été saluée par les repreneurs : elle aura permis d’éviter la liquidation de cette entreprise emblématique de la région de Malicorne.

Les modalités de soutien des collectivités au projet de reprise sont actuellement en cours de discussion.

Source Angers !nfo

http://www.my-angers.info/03/23/rosieristes-du-maine-et-loire-la-region-des-pays-de-la-loire-accompagnera-la-reprise-de-delbard/12837


Commentaire  sur viadéo le 24/03/2012 par : françoise Pion-Courbon
agent commercial, le sabot de venus
grenoble, France

bonjour luc,
Merci pour vos infos toujours précieuses dans le domaine de la jardinerie.
Quel dommage, que cette société historique connaisse cette grande difficulté, dans une période ou les enseignes en jardinerie se portent plutôt bien.
cdlt
françoise

Commentaire de votre animateur le 28/07/2012 par : Luc NAROLLES

Conseil & Formation dans la Distribution. Animateur-blog Jardinerie ~ Fleuriste
Nantes, France
La Jardinerie Delbard a été placée en redressement judiciaireL’inquiétude est grande chez les six salariés de la Jardinerie Delbard, à Malicorne. Depuis le placement de leur entreprise en redressement judiciaire, ils ignorent tout de leur avenir.
Seront-ils repris ou licenciés ? C’est la question que se posent les six salariés de la Jardinerie Delbard, de Malicorne, qui jouxte la pépinière du même nomæ mais n’a pas les mêmes propriétaires (*). Placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Montluçon, depuis le 3 juillet, le magasin tourne au ralenti. Si bien que les employés craignent aujourd’hui une mort à petit feu.

« On ne sait pas si la famille Delbard voudra nous reprendre. On a peur d’être licenciés, une partie du personnel ou tous », souffle Jean-Luc Moreau, l’un des employés.

« On n’a plus le droit de commander des végétaux […] »
« La jardinerie tournait bien au printemps. On pensait s’en sortir mieux que ça et qu’on allait être repris, comme la pépinière. On ne comprend pas pourquoi tout n’a pas été traité en même temps. On a été abandonnés. Aujourd’hui, on n’a plus le droit de commander des végétaux sans l’accord de l’administrateur judiciaire, et ceci a un coût puisqu’il faut, en plus, payer des frais ». Or, si juillet et août sont des mois creux, la période qui suivra, elle, sera cruciale, avec les chrysanthèmes de Toussaint ou les sapins de Noël à commander.

« D’habitude, on essaie de commander au fur et à mesure pour répartir les coûts. Actuellement d’ailleurs, il y a un amalgame dans l’esprit des gens, qui croient qu’on est fermé. Or, la Jardinerie est toujours ouverte, tant qu’il n’y a pas de décision du tribunal ! », indiquent Philippe et Corinne.

Décision le 3 août
Décision qui est d’ailleurs attendue vendredi 3 août, lors de la prochaine audience au tribunal de commerce de Montluçon. En cas d’issue défavorable, les employés espèrent bénéficier des « mêmes avantages » que leurs collègues de la pépinière, reprise en mars dernier par la famille Delbard.

(*) La jardinerie, qui appartenait également à la famille Torck, n’a pas été reprise en même temps que les pépinières. Elle a été placée sous tutelle d’un administrateur judiciaire.

Gaëlle Chazal

Source :
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/dep…

Commentaire de votre animateur le 29/09/2012 par : Luc NAROLLES
Conseil & Formation dans la Distribution. Animateur-blog Jardinerie ~ Fleuriste
Nantes, France
Les salariés de la Jardinerie Delbard espèrent un dénouement rapideLes six salariés de la Jardinerie Delbard sont toujours dans l’expectative, à Malicorne. Malgré tout, c’est autour d’une tasse de café, dans une petite salle de réunion située à l’arrière de la boutique, qu’ils ont accueilli Morgan Gueneau. Vendredi, ce directeur financier du groupe Ariane a passé la journée avec eux afin d’écouter leurs revendications.
« On dit ce qu’on a à dire. Moi notamment, je reproche à Mr Torck de ne pas avoir répondu à notre lettre. Avoir un retour nous montrerait au moins qu’elle a été lue », regrette Philippe Simoulin.
Car depuis le placement de leur jardinerie en redressement judiciaire, le 3 juillet dernier, les six employés sont dans le flou total. « Ce qu’on voudrait, ce sont des réponses claires […] On arrive à un épuisement moral, heureusement qu’on est une équipe qui se sert les coudes ».
« On attend le 30 septembre, date de clôture des dépôts de dossiers de reprise. On espère une décision finale et un dénouement lors de l’audience du tribunal de commerce, le 5 octobre », avance un salarié, Mickaël Haro.

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/montlucon/2012/09/29/le-moral-des-six-salaries-commence-a-sessouffler-1280825.html

Le directeur financier du groupe Ariane a rencontré les salariés de la Jardinerie Delbard, hier. Qui n’auront pas d’information sur leur avenir avant le 5 octobre.


Commentaire de votre animateur le 21/10/2012 par : Luc NAROLLES
Conseil & Formation dans la Distribution. Animateur-blog Jardinerie ~ Fleuriste
Nantes, France
Jardinerie Delbard : l’offre de la famille Delbard retenueCe sera finalement bien la dernière audience pour les six salariés de la Jardinerie Delbard, de Malicorne, placée en redressement judiciaire depuis le mois de juillet. En fin d’après-midi, le tribunal de commerce de Montluçon a retenu l’offre proposée par la famille Delbard.

Trois des six salariés reprendront leur travail dès demain, jour où l’activité sera transférée au repreneur. Le premier travail devrait consister au réapprovisionnement des stocks, en vue de préparer notamment la Toussaint.

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/dep…érisé

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
NOEL Publicité - Pack Premium
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info