L'info pour les pros !
10 Ans !
Hauts-de-France – Commercialiser des chiots bulgares – La parole aux animaleries
242
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Hauts-de-France – Commercialiser des chiots bulgares – La parole aux animaleries

TRAFIC - DES ANIMALERIES PARISIENNES PERQUISITIONNÉES ! | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr

Une cinquantaine de chiots bulgares devaient être livrés à une animalerie de Cambrai.

Les animaux ont été stoppés sur une aire de repos dans l’Aisne. L’information a suscité pas mal de commentaires. Mais qu’en disent les animaleries de Cambrai ?

CAMBRAI. Trois animaleries, disposées à vendre des animaux domestiques, sont implantées à Cambrai et dans sa périphérie. C’est à l’une d’entre elles qu’étaient destinés les animaux bulgares récupérés ce mercredi sur une aire de repos de l’A26 (voir notre édition d’hier) et aujourd’hui placés à la SPA de Paris.

Le gérant de cette animalerie n’a pas souhaité s’exprimer quand sur les réseaux sociaux, les commentaires n’ont pas épargné son activité. Un silence qui ne vaut pas un aveu : parce qu’à ce jour, cette animalerie n’est pas poursuivie, seul le grossiste est attendu devant la justice le 6 décembre.

Vaccins

En soit, il n’est pas illégal de commercialiser des chiots originaires des pays de l’Est. Le problème, dans cette affaire, vient davantage de l’âge des chiots transportés. « Pour être exporté, un chiot doit être âgé au minimum de 15 mois. Certains des animaux récupérés avaient 13 semaines », explique en substance Julien Soubiron, responsable de la cellule anti-trafic de la SPA.

Autre écueil : la vaccination contre la rage des animaux serait intervenue avant l’âge de 12 semaines. Luc Ladonne, du syndicat national des animaleries, (auquel adhère le gérant de l’animalerie en question) se veut plus nuancé. « On ignore si la vaccination est intervenue trop tôt ou si le délai d’attente entre la vaccination et l’introduction des animaux sur le territoire est trop court… » En attendant, « des animaux étaient malades… », insiste le militant de la SPA.

Deux autres livraisons

Ce n’est pas la première fois que le gérant de l’animalerie s’approvisionnait auprès de ce fournisseur. Jusqu’alors, il n’y avait, dit-on encore, pas de hiatus entre la réglementation en vigueur et les animaux livrés.

« Le commerçant a commandé des animaux, en quantité et en race, au fournisseur. Il n’avait pas d’éléments d’identification ». Le syndicat indique que l’animalerie n’avait pas connaissance de l’âge des animaux en livraison. « Si les animaux étaient arrivés à Cambrai et que le gérant s’était aperçu que les normes de vaccination n’étaient pas respectées, le gérant aurait dû informer les services vétérinaires et les animaux auraient été confinés », poursuit Luc Ladonne.

Quel intérêt

Les deux autres animaleries cambrésiennes ont accepté de s’exprimer sans doute parce qu’elles se prévalent de ne vendre « que des chiots français ». La traçabilité et la qualité ont justifié ce choix marketing, explique-t-on. « Cela évite les problèmes de transport ». Le syndicat des animaleries évoque pour sa part la difficulté de « trouver en France » des éleveurs acceptant de vendre aux animaleries. « En France, il se vend 800 000 chiots par an. Moins d’un tiers est vendu par des professionnels et des animaleries. Le reste, ce sont des animaux vendus hors cadre… » 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : MR – LAVOIXDUNORD.FR
Sources :

http://www.lavoixdunord.fr/55446/article/2016-10-06/commercialiser-des-chiots-bulgares-qu-en-disent-les-animaleries

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info