L'info pour les pros !
La fleuriste refuse de donner la caisse, désarme son agresseur et le fait fuir
85
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > La fleuriste refuse de donner la caisse, désarme son agresseur et le fait fuir

La fleuriste refuse de donner la caisse, désarme son agresseur et le fait fuir

justice-JAF-jardinerie-animalerie-fleuriste

Le 14 septembre, à 19h15, peu avant la fermeture de son commerce, Patricia, une fleuriste du quartier Saint-Jacques de Grasse, sert une dernière cliente.

Un individu affublé d’un masque effrayant et d’une capuche pénètre arme à la main dans la boutique en hurlant: “La caisse salope!”

«J’aimerais qu’il me regarde dans les yeux.» Patricia s’adresse avec fermeté mais sans agressivité à Thomas N., 19 ans, tête basse dans le box du tribunal correctionnel de Grasse.

Le 14 septembre, à 19h15, peu avant la fermeture de son commerce, Patricia, une fleuriste du quartier Saint-Jacques de Grasse, sert une dernière cliente. Un individu affublé d’un masque effrayant et d’une capuche pénètre arme à la main dans la boutique en hurlant: «La caisse salope!»

«Il était tellement nerveux. Il m’a frappée», raconte Patricia qui pense surtout à protéger ses clients. «Je n’ai pas de fonds de caisse. Les clients payent pour la plupart en carte bancaire. Pour moi la seule issue était de l’évacuer de la zone sensible où il y avait une cliente avec son petit d’un an et demi.»

L’effrayant malfaiteur place son arme sur la tête de la fleuriste. «Je l’ai alors frappé, j’ai arraché le masque, fait tomber l’arme et il a pris la fuite», raconte avec un étonnant sang-froid la victime.

Marc Joando, le président du tribunal correctionnel est stupéfait: «Le tribunal salue votre courage, Madame.. Vous pratiquez un sport de combat?»

«Non. Je ne me laisse pas faire», explique la jeune femme blonde.

Prétexte futile

Thomas N., physique d’adolescent, se justifie tant bien que mal. Plusieurs mois auparavant, il n’avait pu acheter des roses. Il lui manquait, dit-il 1,70 euros. C’est ce prétexte futile, inventé selon la commerçante, qui l’aurait poussé à commettre un vol à main armée accompagné d’un mineur. «J’avoue, j’ai mal réagi. Je suis une m…»

Le président lui demande de surveiller son langage. «Je sors de cinq mois en psychiatrie. Si c’était à refaire, je préférerais avaler des médicaments et fermer ma bouche.»

Un expert psychiatre décrit le prévenu comme «un psychopathe, une personnalité histrionique, volubile, dangereuse au sens criminologique du terme.»

Le procureur Parvine Derivery s’appuie sur ces inquiétantes conclusions pour requérir trois ans de prison dont un an avec sursis et une mise à l’épreuve: «Ce dossier pourrait presque prêter à sourire avec une victime qui résiste avec autant de sang-froid face à un agresseur en pleine déconfiture, constate l’accusation. La situation est grave et inquiétante pour ce jeune garçon. Il se présente en total décalage avec les faits qu’on lui reproche. Pour une contrariété, une frustration, il va prendre une arme et se venger plusieurs mois après.».

En défense, Me Géraldine Hiriart évoque «une affaire regrettable, grave» mais se dit «abasourdie» par de telles réquisitions: «Il a à peine 18 ans, n’a pas de casier judiciaire. La maison d’arrêt de Grasse n’est pas un établissement de soins particulièrement efficace.»

Le tribunal suivra finalement les réquisitions. Thomas N., qui redoutait tant la prison, y est conduit immédiatement.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Christophe Perrin – NICEMATIN.COM
Sources :

http://www.nicematin.com/justice/la-fleuriste-avait-desarme-son-braqueur-81778

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
comptoir Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info