Publicité – Pack Impact

Catherine Garnier – Distribution jardin : on ne pourra pas dire qu’on ne le savait pas….

Catherine GARNIER

Catherine GARNIER

Catherine GARNIER - Conseil en Développement Commercial. Fondatrice dirigeante Agence Canelle Conseil en Développement Commercial. Fondatrice dirigeante Agence Canelle. Expérience senior en direction marketing et communication dans le secteur jardin (Clause Jardin), l’horticulture (Fertil) et l'agrofourniture (industrie phytosanitaire, semences). Ingénieur agronome et horticole ENSAR - ENSHV. Canelle, spécialiste du secteur horticole et jardin, accompagne les entreprises dans toutes les étapes de leur développement commercial : études de marché, approche stratégique, marketing opérationnel, communication, relations presse, formation, recrutement. Chaque problématique d’entreprise est étudiée spécifiquement, et les prestations proposées de manière ciblée ont pour objectif d’aider l’entreprise à optimiser son activité commerciale. Prestations : études de marché, marketing stratégique et opérationnel, communication, relations presse, formations commerciales, merchandising, management, recrutement. Indépendance et confiance – Membre du Women’s Garden Executive Club - Membre d'Hortea

OUI, la jardinerie physique est menacée, dans un environnement commercial mondialement digitalisé… Une prise de conscience puissante comme un coup de tonnerre, mais peut-être salutaire, si elle permet à notre secteur économique tout entier de se forger de nouveaux atouts et de se réinventer !

La digitalisation du commerce est en marche !

Toutes les études convergent depuis plus de 5 ans pour dire que le commerce en ligne se développe, et vite ! Son chiffre d’affaires est passé en 4 ans, de 60 milliards euros en 2014 à 82 milliards d’euros en 2017 et les projections prévoient de passer la barre des 100 milliards en 2023 ! En France la même tendance est observée avec un CA de près de 20 milliards d’euros en 2017 en croissance de +51 % sur 4 ans !

Dans le secteur du jardin, la récente Convention de Promojardin, qui s’est tenue à Paris mercredi 21 mars dernier, est venue apporter un éclairage parfois aveuglant !

Selon Olivier DAUVERS,

Oui, le commerce physique est menacé !

Selon Olivier DAUVERS, journaliste, auteur et conférencier spécialiste du retail, oui, le commerce physique est menacé !

6 facteurs majeurs viennent l’impacter :

Une croissance assez faible de la consommation (environ +0,5%/an), un développement bien supérieur des surfaces marchandes (+2%/an), un développement certain du e-commerce – à moduler toutefois selon la « web-perméabilité »* des produits et services – un comportement nouveau du consommateur attiré par la seconde vie des produits, la perméabilité des marchés (qui peut vouloir vendre du végétal demain, hors son cœur de métier ?) et les « nouveaux Barbares » susceptibles de capter le flux des clients sans investir dans des m2 et des stocks physiques.

Oui, le magasin est bel et bien menacé par le Digital ! Ayant perdu le triple monopole de l’information produits, du relationnel vendeur et de la transaction, il peut malgré tout tirer son épingle du jeu en optimisant 4 leviers : des vendeurs experts, sources fiables d’informations et sources d’inspirations créatives, des vendeurs psychologues, rompus prioritairement à écouter et à comprendre le besoin du client, des produits disponibles immédiatement et des transactions facilitées sans attente en caisse.

Selon O. Dauvers, la jardinerie n’échappe pas à la menace du digital, même si la « web-perméabilité » des produits n’est pas totale, si les besoins de conseils techniques et d’inspiration sont réels, si les achats sont assez peu prédéterminés et si peu de « nouveaux Barbares » sont déjà identifiés…

Convaincue par ses propos, il me semble tout particulièrement utile, pour notre propre secteur d’activité, de nous pencher sur la perméabilité des marchés – autrement dit, ces nouveaux opérateurs du commerce des plantes – et sur la qualité de l’expérience clients

Puisse cette conférence nous inviter à réfléchir pour imaginer la jardinerie de demain, agile, efficace et attractive, riche de nouveaux atouts qu’elle aurait inventés et développés pour séduire ses clients de toutes générations.

Dans tous les cas, nous ne pourrons pas dire « Nous ne le savions pas… !»

*web-perméabilité : aptitude des produits et services à être commercialisés sur le web, selon leur possibilité de dématérialisation, leur coût de transport, leur valeur de stock, la prédétermination de l’achat et la valeur de l’expérience d’achat.

 

Retrouvez Catherine Garnier en conférence au prochain Salon du Végétal 2018 – Nantes

Publication à durée illimitée

Signature : Catherine GARNIER – Conseil en Développement Commercial. Fondatrice dirigeante Agence Canelle
Sources : http://www.canelle.fr/
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
LARBALETIER

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Votre opinion :

Cet article a 1 commentaire

  1. Très interessant!
    merci

Laisser un commentaire

longueil

Publicité - Pack Premium

CvOffre

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent