L'info pour les pros !

10 Ans
Covid19 – 2ème vague – Franck Poncet Président d’Emova group : “Les fleuristes veulent vendre sur le trottoir”
78
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact
.Publicité - Pack Impact
> Actualités > Covid19 – 2ème vague – Franck Poncet Président d’Emova group : “Les fleuristes veulent vendre sur le trottoir”

Covid19 – 2ème vague – Franck Poncet Président d’Emova group : “Les fleuristes veulent vendre sur le trottoir”

Franck Poncet JAF-info Fleuriste

Les fleuristes ont sauvé la Toussaint. Mais ensuite, ils doivent fermer. Ils demandent que la vente soit autorisée sur le trottoir. Franck Poncet est le président d’Emova group, premier réseau de fleuristes franchisés, 300 boutiques en France. Entretien.

Ce nouveau confinement, ça signifie quoi pour votre profession ?

On recense entre 13000 et 14 000 fleuristes en France. Plus de 2000 ont disparu lors du premier confinement et 40 millions d’euros de fleurs ont été détruits (1). Cette fois, nous avons obtenu de rester ouverts pour le week-end de la Toussaint. Mais si nous devons fermer jusqu’au 1er décembre, c’est une catastrophe pour nous mais aussi pour tous nos fournisseurs, en France et en Europe. Les ventes de sapins de Noël se font dès la dernière semaine de novembre. C’est 20 % du chiffre d’affaires de décembre pour un fleuriste, voire 35 % pour certains.

Que demandez-vous au gouvernement ?

Que nous soyons reconnus comme un commerce de première nécessité. Un fleuriste est présent à tous les moments de la vie, qu’ils soient joyeux ou malheureux. Nous comprenons la nécessité de combattre le virus, mais nous avons été capables d’appliquer les mesures drastiques dans nos boutiques. C’est sûrement plus facile que dans les grandes surfaces où les clients peuvent se servir. Nous demandons à pouvoir rouvrir, au mieux dans deux semaines et dès à présent sur les trottoirs, devant nos pas-de-porte.

Pourtant rien ne vous empêche de vendre à distance, en drive ?

En effet, il est toujours possible de prendre commande par téléphone ou sur un site et ensuite se faire livrer ou retirer sa commande au magasin. Mais tous les fleuristes ne sont pas organisés pour cela. Et puis, nous faisons un métier de proximité et de conseil. C’est pourquoi nous demandons la possibilité de vendre physiquement sur nos trottoirs, comme cela se fait sur les marchés. C’est une mesure simple à appliquer.

(1) Et 1 080 emplois ont été supprimés chez les fleuristes selon une enquête réalisée par Val’hor, l’interprofession du végétal.

Née en 1965, avec la création d’un premier magasin près du parc Monceau à Paris, Emova group est le 1er réseau de vente de fleurs au détail (8 à 10 % du marché des fleuristes) avec 120 millions d’euros de chiffre d’affaires pour quatre enseignes et plus de 30O magasins en France : Monceau Fleurs, Happy, Au Nom de la Rose, Cœur de Fleurs, et une marque exclusivement digitale, Bloom’s.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : ouest-france.fr
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/crise-du-coronavirus/reconfinement-les-fleuristes-veulent-vendre-sur-le-trottoir-7035902

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MEILLEUR FLEURISTE Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info