L'info pour les pros !
10 Ans !
Covid19 – 2ème vague – Dénoncée à la gendarmerie, la fleuriste ne peut plus vendre ses bouquets en dépôt vente
1938
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Covid19 – 2ème vague – Dénoncée à la gendarmerie, la fleuriste ne peut plus vendre ses bouquets en dépôt vente

Fleuriste générique JAF-info F2

Odile Lacourt, fleuriste à Mayenne, pensait avoir eu une bonne idée en proposant des bouquets en dépôt-vente dans quelques commerces. Une initiative qui n’a pas plu à tout le monde

La fleuriste décide alors de contacter des commerces dits « essentiels » pour y déposer quelques bouquets et ainsi écouler une partie de ses stocks. « Notre fédération nous a informés que le dépôt-vente était possible », explique Odile Lacourt.

Une demande « très bien accueillie » par les commerçants Mayennais. « Des boulangeries, une boucherie mais aussi un restaurant qui pratique la vente à emporter ont répondu positivement. Pour eux, c’était une question d’entraide, de solidarité. » La professionnelle écoule ainsi entre 5 à 10 % de ses stocks.

« Cette personne aurait pu venir nous voir »

Mais la pratique ne plaît visiblement pas à tout le monde. Jeudi 12 novembre, un Mayennais, qui s’étonne de voir des bouquets en allant chercher son pain, contacte la gendarmerie de Mayenne. « Il ne trouvait pas normal que des boulangers vendent des fleurs alors que les supermarchés ont été contraints de fermer leurs rayons non-essentiels. »

Une dénonciation qui choque la fleuriste.

“La personne aurait pu simplement venir nous faire part de son interrogation plutôt que de contacter la gendarmerie, c’est brutal.”

La préfecture n’a pas prévu de contrôles

Dans la foulée, la gendarmerie appelle la préfecture, qui confirme que le dépôt-vente n’est pas autorisé dans ce cas précis pour une question « de respect de la concurrence ». « J’aurais eu le droit de faire un dépôt-vente dans un commerce qui vend déjà des fleurs », détaille Odile Lacourt.

Une règle à laquelle s’ajoute un décret paru au reconfinement. « Il précise que les commerces non-essentiels sont autorisés à faire uniquement du click and collect et du drive, ce qui sous entend que le dépôt-vente est interdit. Le texte est ambigu », reproche la fleuriste, qui n’a pas eu d’autres choix que de retirer les quelques fleurs qu’elle pouvait encore vendre.

La préfecture, de son côté, assure qu’elle n’a pas prévu de diligenter de contrôles particuliers dans le département. « Le fond du problème c’est bien la délation, je ne reproche pas à la préfecture d’avoir fait appliquer la loi », conclut Odile Lacourt.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : actu.fr Justine Montauban
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://actu.fr/pays-de-la-loire/mayenne_53147/denoncee-a-la-gendarmerie-cette-fleuriste-mayennaise-ne-peut-plus-vendre-ses-bouquets-a-la-boulangerie_37587859.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium

3 réponses

  1. Les collabos sont de retours …..ils n aurons pas ma pitiés….j’en ai fait les frais moi aussi et l’histoire fait voir voir qu ils vont le payer un jour…..dommage que la honte ne tue pas

  2. La crise réveille et révèle le côté sombre de la Nature Humaine. Alors que certains essaient de survivre, d’autres dénoncent épient et se mutent en justiciers ! Une répétition de l’histoire peut-être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info