1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

CoronaVirus – Covid19 – Le Journal La Corona Story – Une période historique – Jardineries Animaleries Fleuristes et leurs fournisseurs

1613

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

CoronaVirus – Covid19 – Le Journal La Corona Story – Une période historique – Jardineries Animaleries Fleuristes et leurs fournisseurs

Cette période est historique et inédite. On l’a vit, on l’a partage, on l’a surmonte…Les réseaux sociaux sont pratiques mais que retiendra t-on après ?

Ce journal qui fait suite à l’appel à témoins permet de se souvenir, de faire remonter les différentes situations vécues, dans le passé. De façon chronologique, vous trouverez des faits, des réactions ….

Par sa nature, il est amené a être actualisé régulièrement tant que cette crise durera….

A souligner l’entraide entre acteurs, cette mission est réalisée avec le soutien technique de l’agence Canelle

L'appel à témoins :

Pour alimenter ce journal …

Une question complémentaire :

Quel est le sentiment qui correspond le mieux à votre situation actuelle :

Vous pouvez répondre à cette question chaque jour – Merci
 

Timeline :

29 mars 2020 : Jour 13 confinement - Changement heure d'été - Changement d'heure été

28 mars 2020 : Jour 12 confinement - Changement heure d'été - L'italie franchit le seuil des 10 000 morts.

27 mars 2020 : Jour 11 confinement - L'italie franchit le seuil des 9 000 morts. La France franchit le seuil des 4 000 morts. Avec 100 000 cas, es Etats-Unis ont désormais le plus grand nombre de cas recensés dans le monde. La consommation de sites pornographiques a "augmenté de 50%" - Prolongation en France confinement jusqu'au 15 avril

26 mars 2020 : Jour 10 confinement - L'italie franchit le seuil des 7 500 morts. En France un TGV sanitaire est utilisé pour la 1ere fois - Lancement de l'opération militaire "Résilience" - Les violences conjugales ont augmenté de 32% mise en place d'un dispositif d'alerte.

25 mars 2020 : Jour 9 confinement - La France franchit le seuil des 1000 morts. L’Inde et son 1,3 milliard d’habitants s’ajoutent à la liste des pays confinés. Plus de 2,6 milliards d’habitants sont désormais contraints de rester chez eux, soit plus d’un tiers de la population mondiale (Source : Le Monde) - Ouverture hôpital militaire à Mulhouse

24 mars 2020 : Jour 8 confinement - Levée du confinement dans la Province de Hubei - foyer de l'épidémie en Chine

PRODIBIO avec les SOIGNANTS de l’HIA LAVERAN
L’Equipe Prodibio vous présente son nouveau produit dont elle est le plus fier aujourd’hui !
  La première livraison est prévue ce soir pour le personnel soignant de l’HIA LAVERAN de Marseille !
  (Hopital d’Instruction des Armées) qui est en première ligne contre le Covid-19 !  
   Un très grand merci à tout le personnel soignant pour tout ce que vous faites !!  

" Si j'avais su"...
En effet, si j'avais su que cela se passerait comme ça. Avec des montagnes russes côté émotions.
D'abord, nous concernant, mon équipe et moi même avions bien senti que ça se gâtait, ça sentait le roussi ! Alors dès le samedi, on met l'accent sur nos bouquets de fleurs car on se doute que toutes ces fleurs et ces couleurs apporteront du baume au cœur. Alors on exagère presque, on accentue les contrastes de couleurs. On ne tombe pas dans le bariolé non plus 😁😜.
Le dimanche, on sait qu'il se fera déjà sur cette lancée de tristesse alors on communique sur nos réseaux et l'on décide de faire 50% de remise à tous ceux qui viendront à notre rencontre, pour les récompenser de leur fidélité. Ainsi, Fleurs et plantes fleuries ont trouvé pas mal de preneurs, et nous, heureux à chacune de nos ventes, comme si l'on avait fait LA vente de la journée.
Après un dimanche seul, je sens bien que le lundi, jour de l'annonce du confinement, sera très difficile. Alors je me décide à faire travailler une dernière fois, main dans la main, mon équipe de deux fleuristes et moi-même, afin de faire le propre, préparer cette période de confinement, rassembler l'ensemble des plantes qui pourront être arrosées de manière hebdomadaire dans des soucoupes, bref, liquider.
D'ailleurs, avec toujours trop de fleurs, on est allés frapper à la porte de nos voisins commerçants, pour les inviter à passer récupérer quelques fleurs lorsqu'ils quittaient leur travail respectif.
L'atmosphère dans laquelle ces choses de déroulent, est dingue, et hallucinante.   
Entre le téléphone qui sonne sans cesse (mariages en stress et reportant leur commande à "On ne sait quand, mais on vous l'assure, nous serons là lorsque vous aurez besoin de nous ! " ; les commandes des jours à venir qui suivent, les rendez-vous, n'en parlons pas, mais c'est compréhensible, les clients que l'on accueille, oui, mais à la porte du magasin.
Ça aura été une première et j'espère une dernière, un service sur le bord du trottoir !!🙃🙃 
Mais on ne s'oublie pas non plus, tout de même !
Je propose à mon équipe de prendre un bouquet, de se faire une caisse de petit outillage et de quelques pots, roses éternelles, et accessoires, afin de tuer le temps, ne pas perdre la main, rendre ses journées entrecoupées d'un sentiment floral...
On se quitte le soir, à la fermeture et un après-midi placé sous le signe de l'espoir, avec un sentiment amer, comme un au-revoir non voulu. A ce moment, je sais que dès le lendemain, les filles seront donc au chômage technique.
Moi, je signe et je persiste, je veux croire en un mardi matin de la dernière chance, des dernières démarches (administratives notamment), et non plus des dernières ventes. Car ce mardi, on pouvait penser que le plus difficile était fait.!!
Et bien, pour ma part, j'ai découvert que, Non, ce n'était pas vraiment ce que j'imaginais de cette journée.


Seule commande maintenue, une livraison d'un bouquet de roses rouges. Jusque là, je me dis : ok, pas de problème à assumer.
Et je me rends chez mon grossiste pour récupérer cette botte de roses rouges dont je vais avoir besoin, puisque la gypsophile, ouf, je l'ai et elle, au moins, je l'aurais rentabilisée (comme quoi la moindre satisfaction nous apporte un peu de réconfort).Et là, désolation, en rentrant chez mon grossiste, j'entrevois une chambre froide remplie, un choix magnifique, arrivé tout fraîchement, mais dont l'équipe est déjà à pied d'œuvre pour tout vider, tout jeter, car, le couperet est tombé.
Empli de tristesse, je m'excuse, je suis désolé, les larmes me montent en les voyant dépités, je suis si navré, si touché pour eux, par tout ce gâchis qui va avoir lieu.
Il va de soi qu'il en est de même pour les plantes. Vraiment difficile de voir cette détresse sur leurs visages. Tant de boulot accompli pour le jeter à la poubelle.
Ni une ni deux, je prends un bac, puis deux puis 10, et je les aide quelques dizaines de minutes afin de rendre cette tâche moins pénible. Et puis, parce-que je vais devoir aller à mon magasin, je commence à me dire qu'il y a quelque chose à faire.
Je le propose à mon fournisseur, car je pense toujours que l'on peut sauver quelques bottes de fleurs et plantes.  
Je lui propose de récupérer ce que je peux arriver à charger, et de le donner, au cul de mon camion, comme ça, car je sais que ce sera mon travail jusque 12h, en précisant aux personnes qui pourront en bénéficier qu'il s'agit en effet de fleurs et plantes gratuites, mais qu'au delà de ça, c'est le soutien d'une économie locale, de fournisseurs locaux, d'artisans locaux, qu'il va falloir manifester.
Je charge, presque déraisonnablement, à n'en plus pouvoir, parce que je me dis que perdu pour perdu, il faut y aller, quitte à bourrer un peu la marchandise.
Je quitte mon fournisseur, requinqué par cette mission, et leur souhaite ton mon courage. 5 minutes plus tard, je suis à mon magasin.
S'en suit, quelque-chose que je n'avais pas prévu.  
Je me mets à pleurer en ouvrant mon magasin, en stationnant mon camion devant et en entrebaillant les portes arrières.Je comprends que ce sont mes derniers instants avec ma boutique avant un bon moment, un long moment.
Je me décide une nouvelle fois à relayer cette information sur mes réseaux Fb et Instagram. Mais ce coup-ci, je passe la vitesse supérieure, vu de la quantité de fleurs et de plantes que j'ai réussi à charger.
Je décide de mettre un panneau d'affichage, quelques dizaines de mettre avant mon étal, au feu rouge. J'ai écrit en gros : GRATUIT DONNE FLEURS.
Ce n'est pas de gaieté de cœur que je le fais, encore moins que je le note sur mon tableau, mais c'est de bon cœur que je les donne. 10 voitures me passent devant, pourtant, pas un ne s'arrête. Certe, c'est un boulevard très passant mais tout de même, je DONNE !!!!
Alors je déplace encore plus près de la route mon panneau et à la première voiture qui passe, je montre de la main ce que j'ai inscrit. Et d'une exclamation du visage, le première personne que j'interpelle me fait signe qu'elle va s'arrêter.
Je suis presque fier de cela et me mets à en pleurer à chaudes larmes 😢. J'ai le sentiment d'avoir fait des pieds et mains pour obtenir cela.
Autant la veille, j'étais costaud pour mon équipe, face à elle. Mais là, je craque. Rapidement pris d'assaut, je ne réfléchis plus, c'est botte par botte, et plusieurs pots ensemble que je donne, et par personne.
Je ne demande qu'une seule chose à ces gens, c'est qu'ils nous postent une photo de leur réalisation, que l'on puisse faire vivre notre Fb et notre Instagram de leurs créations. Mais surtout, SURTOUT, qu'ils sachent s'en souvenir lorsqu'enfin, nous pourrons revenir dans notre échoppe végétale.
Au bout de 30 mn, je comprends bien que je vais "finir à poils" comme on dit ! 😉
Alors je me décide, mon fournisseur n'est pas parti, eh bien je vais y retourner une seconde fois pour sauver de nouveau un camion de ce qui est sauvable !!!
Puis je reviens, avec cette même envie de faire plaisir et d'accompagner les gens dans les premiers jours, tout au moins la première semaine de cette période de confinement.Et ce jusque 12h, heure d'obligation de fermeture officielle.
Je dépasse un peu l'horaire car de nombreux voisins sont venus pour m'apporter leur soutien, ils se sont demandés ce qu'il se passait avec ce flux incessant de clients sur le trottoir. C'est vrai qu'à certains moments, on aurait dit une fête des mères.😜
Je suis touché par cette gentillesse, ils ne veulent pas de ce don, ils veulent me les acheter ; certains ayant bénéficié de ce don reviennent pour me donner la pièce.
Bref, un moment difficile car mon sentiment était celui d'avoir l'impression de me prostituer.Il fallait juste que cela passe. Et que je prenne un peu de recul mais cette dernière journée fut très émouvante.
Je suis rentré chez moi avec un mal de crâne d'enfer. Mais fier d'avoir réalisé cette bonne action.
Désormais, nous sommes quasi à une semaine de confinement, plein de choses ont été faites, du travail d'administratif, des nombreux coups de fil, pro et perso car il faut prendre des nouvelles de ceux que l'on aime ; du jardinage, avec toutes les plantes restantes, des bouquets pour tout mon voisinnage qui n'a jamais été aussi fleuri, du propre à la maison, là aussi ça n'a jamais été aussi briqué 🤣🤣...
Et l'on se soutient mutuellement les uns les autres, en restant chez nous.    Car aujourd'hui, je viens de sortir, grâce à mon attestation !! Pour une cause comme on n'aimerait pas à avoir à assumer, un deuil.
Oui, j'ai réalisé un dessus de cercueil, pour une famille endeuillée. Une famille qui ne pourra participer qu'à 5 personnes maximum, aux obsèques, et encore, c'est parce que cela va se passer au cimetière directement.
Voici le récit de ma semaine passée, un récit qui se clôture en vous souhaitant la santé la meilleure et mon conseil me plus cher, celui de rester chez vous.
Courage et force. Au revoir fleuris.

Benjamin BOURRIER - Fleuriste
23/03/2020 - 14:53

23 mars 2020 : Jour 7 confinement

22 mars 2020 : Jardinerie -Animalerie - Fleuriste - Un sentiment négatif domine à 82% +3%

La crise sanitaire due au coronavirus met en lumière les disparités dans notre profession. Pour ma part, souffrant de problèmes respiratoires, j'ai pu me faire arrêter par mon médecin. Cependant mes collègues n'ont pas été consultés pour savoir qui voulez ouvrir ou pas le magasin, certains sont restés pour assurer la continuité de service, ce qui est tout à fait normal dans ce temps difficile. Il avait été prévu au départ, de n'ouvrir que l'alimentation animale, mais suite à des concurrents peu scrupuleux qui ouvrent totalement les rayons, facilitant ainsi la propagation du virus, il a été décidé de laisser les clients se servir dans tout le magasin.Je regrette qu'il n'y ait pas plus de précisions sur ce que l'on peut faire et ne pas faire. A 7h ce jour, la situation en Europe est compliquée : les projections italiennes ne nous sont pas favorables ... Sauvez des vies, restez chez vous, la vie n'a pas de prix. Des solutions sont possibles sans mettre la vie du public en danger ni celle des employés."
Animalerie - identité non diffusée
22/03/2020 - 15:53
Je trouve aberrant autant qu’honteux de laisser les grandes surfaces vendre leurs fleurs.
Je suis fleuriste dans une galerie (Super U) depuis 7 ans... ils devaient arrêter de vendre des fleurs mais bien sûr ils ont continué ... Je leur paye quand même un loyer !
Aujourd’hui, nous sommes en crise, les boutiques sont fermées et je m’aperçois que cette même grande surface continue de vendre fleurs coupées, plantes de printemps et vivaces ... les rolls filmés arrivaient sous mes yeux, je suis choquée et outrée de voir ça! Après mon coup de gueule, je vois un responsable qui me dit « c’est toute la différence entre un petit commerce et une grande surface ». Il n’y a apparemment rien de bloqué pour eux en terme d’achats. Je suis dégoûtée qu’on laisse faire ça car à la base, ce sont les produits de nécessité qu’il faut vendre .... dans ces cas là, pourquoi ne puis-je pas ouvrir dans la même galerie marchande ? Le réveil sera dur et les clients seront loin quand je pourrais reprendre mon activité. Malgré tout, il faudra que je donne un loyer à ces voleurs... grrrrr ...C’est une honte 😡😡😡😡! "
Séverine PROUST - Fleuriste
22/03/2020 - 06:35

22 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale - Dimanche

22 mars 2020 : Jour 6 confinement

21 mars 2020 : JAF-info 20 000 vues en 24h

Je me présente, Sébastien Carlin, gérant d'une jardinerie à Beynost 01700 Les Jardins de la Côtière, Petite entreprise de 6 employés plus ma femme et moi-même. Je suis un patron mais pas du CAC40, je gère une très petite entreprise, une de celle qui fait vivre la France avec les petits artisans et autres commerçants.
Je fais partie des spécialistes du jardin, maillon final des produits de jardin avec la vente directe aux particuliers.
Nous traversons une période très critique avec la pandémie due au COVID 19, et pour ma part, dans mon commerce, j’ai mis mes tous employés au chômage partiel dans un but de précaution pour leur santé et pour respecter la fermeture. Ma femme et moi sommes dans le magasin, pour entretenir les êtres vivants que sont les plantes, cela sur 2000 m².
Nous sommes encore ouverts en suivant les lois et nous faisons plus que les gestes barrières prescrits par les autorités. La distance est de 3 m et plus, pas plus de 4 personnes en même temps, nous travaillons par téléphone, les 5 ou 6 chariots sont désinfectés avant et après chaque client, un robinet coule en permanence avec du savon et des produits désinfectants à côté.
Nous avons à 100 m de notre jardinerie, un Leclerc ouvert,à qui aucune restriction sur le non-alimentaire n’a été imposée, vous pouvez le constater avec les 2 vidéos que j’ai réalisées moi-même à 3 ou 4 jours d’intervalle.
Je crois que ces gens, et je parle de toutes les GSA, ne respectent pas les lois … en effet, j'ai plusieurs retours qui me confirment que toutes vendent du non-alimentaire, aussi j'estime devoir faire face à de la concurrence déloyale voire plus, en ce temps de confinement et de restrictions. Ceci est valable pour tous les commerces qui ont fermé boutique.
Il est temps que notre filière s’organise et se remette en question si je ne dis pas de bêtises il y a la base la production ,les grossistes puis les détaillants. Pour moi, la production c’est le producteur, celui fait pousser les graines, les fait grandir puis qu’il revend aux grossistes et détaillants et municipalités. De ce fait, a-t-il droit de vendre en direct ? Les grossistes sont là pour acheter à ces producteurs, pour revendre eux-mêmes à de plus petits détaillants. Les détaillants, fleuristes, jardineries ... sont là pour vendre aux particuliers, en achetant aux producteurs ou aux grossistes.
Ce schéma simpliste est la base de notre filière, nous pourrions tenir nos prix, nos marges, vendre mieux et au bon prix C’est peut-être moins de volume mais plus de marge, à quoi bon faire de gros CA quand, à la fin, il ne reste pas grand-chose....Écarter la grande distribution du circuit c’est valoriser notre votre savoir-faire et notre légitimité de spécialiste. Je crois que notre Président de la République a dit, il y a peu, « il faut repenser notre système de distribution », c’est le moment ou jamais...Le printemps est là ! Unissons-nous pour faire valoir que les végétaux, ce sont autant de gens en autosuffisance pendant une bonne partie de l'année grâce aux potagers, que ce sont autant de gens confinés chez eux à faire leurs jardins et embellir les maisons, que le jardin c’est bon pour le moral et la santé .. et plus encore !
Merci d'avoir lu et vu mes vidéos, je suis et je reste droit dans mes bottes malgré les critiques et autres, je suis solidaire quoi que l'on en pense, je suis pour une restriction plus ferme du gouvernement qui pour ma part a fait une erreur en laissant ouvert les GSA. Je constate tous les jours que les petits commerces arrivent mieux à gérer la clientèle qu’eux.
Sébastien CARLIN - Jardinerie
22/03/2020 - 10:29

21 mars 2020 : Jardinerie -Animalerie - Fleuriste - Un sentiment négatif domine à 79,20%

21 mars 2020 : Jour 5 confinement - 4 000 morts en Italie

20 mars 2020 : JAF-info 11 000 vues en 24h

Dès le Dimanche 15 mars ,nous avons pris la décision de fermer la pépinière, pour respecter les décisions gouvernementales... pourtant une belle journée nous attendait pour ce jour de portes ouvertes ! A midi, nous avions déjà pris conscience d'un problème, la grande distribution continuait de vendre des végétaux (un Leclerc vendéen)! Un sentiment d'injustice commençait à germer, à 18h, je relatais le cas à ma députée.
Le lundi matin, nous avons été contrôler des GMS sur une autre commune vendéenne, idem, les rayons plantes étaient accessibles... Nouveau contacte de ma députée qui me répond enfin.
Coup de fil aux collègues et jardineries alentour qui on fait le même constat ! Pour faire court, vendredi 20 mars au soir, nous avons fait une semaine à 0 € et les rayons de GMS sont toujours accessibles, alors que les jardineries alentour n'ont réussi qu'à rendre accessible leur rayon alimentation animal.
Bravo à elles ! Courage à vous tous. Courage à tous les producteurs qui ont continué de mettre en culture cette semaine. A tous ceux qui ont respecté les consignes, j'espère que l'avenir nous donnera raison.
Xavier GREAU - Pépinières GREAU
20/03/2020 - 23:18
Je souscrit assez au coup de gueule de votre italien sauf que nous avons reçu depuis le début de la semaine ... 3 ou 4 messages de grandes pépinières italiennes nous confirmant qu’elles étaient ouvertes et prêtes à nous livrer en France…
Tout le monde n’a pas la même prise de conscience en Italie !
Producteurs - identité non diffusée
20/03/2020 - 14:47
En ces temps de solidarité sanitaire nationale, l'horticulture est devenue un bateau qui fait naufrage.
Nos équipes ont travaillé depuis des mois à produire des plantes qui ont pour vocation d'apporter les vitamines du printemps, nécessaires au bien-être quotidien de nos concitoyens.
La semaine 12 s'annonçait prometteuse... des réservations étaient à livrer. Les annonces gouvernementales ont tout d'abord provoqué la sidération qui nous a tous mis en état de choc. Les commandes se sont annulées une à une... la vie s'est arrêtée ! (sauf pour nos cultures) Nous sommes des producteurs passionnés, et sommes dans l'incapacité de nous résoudre à jeter toutes les plantes que l'on chérit depuis des mois, et qui sont magnifiques en ce début de printemps.
Nous sommes frustrés de ne pouvoir se connecter avec la population confinée, qui serait grandement bénéficiaire de cette source de bien-être. Jardinez, c'est la santé !!
D'un point de vue économique, c'est la détresse la plus totale, tout le capital est à nos pieds... en fleurs !! Quels mots pourraient être réconfortants pour nos salariés, nos collègues, nos fournisseurs et nos clients ?? Que nous sommes dans le même bateau ?? Si nous restons en bonne santé, c'est une priorité, et nous employons tous les moyens nécessaires, ce sont nos entreprises qui vont être anéanties par le Covid-19. Comment reconstruire ? C'est le sujet qui nous habite dès maintenant. Si nous faisons preuve de solidarité dans ces temps de force majeure, il va falloir que la solidarité s'installe dans l'autre sens, pour reconstruire nos entreprises, utiles au bien-être de toute la société !
Marie LEVAUX - Producteur CANNEBETH
20/03/2020 - 12:23
La fermeture de mon magasin seulement un mois après son ouverture est un moment réellement difficile.
Il faut que je me batte corps et âme, pour essayer de garder la tête hors de l’eau. Malheureusement, pour le moment, les aides de l’état n’arrivent pas ou ne me concernent pas. Je suis à la recherche de soutiens familiaux. J’espère également ouvrir le plus rapidement possible... J’ai subi, comme bon nombre d’entre nous, une perte sèche non négligeable et les charges continuent de tomber. Je me suis déjà rapproché de mon comptable et de ma banque mais, étant jeune entreprise, je n’ai pas beaucoup de possibilités qui s’offrent à moi... courage à vous en ces moments difficiles !
Yoan LOSCIUTO - Kukka, le secret des fleurs
20/03/2020 - 10:53
Nous faisons face à une situation qui n'est pas claire : nous avons fermé notre jardinerie car nous n'avons pas d'alimentation pour animaux, mise à part quelques sacs d'aliments basse-cour. Nous sommes affligés du comportement de certains de nos confrères qui, malgré les consignes et décrets, continuent de vendre du végétal, et les grandes surfaces alimentaires, n'en parlons même pas !
Nous sommes informés par la FNMJ au jour le jour, nous avons appelé la DIRECCTE de notre département ainsi que la Préfecture et rien n'est clair pour personne ! En ce qui nous concerne, d'un point de vue éthique et moral ainsi que sanitaire, nous avons pris le parti de ne pas s'obstiner à vouloir vendre à tous prix nos plantes et autres articles de jardin malgré la demande de nos clients ; en effet, en voulant vendre par tous les moyens, ne favoriserions-nous pas le déplacement de la population à d'autres fins que celles mentionnées sur l'autorisation de sortie dérogatoire ?
Entre contradictions, survie économique de nos entreprises, consignes de confinement données par le Gouvernement, appel à travailler par la ministre Muriel Pénicaud, qu'est-il sage de faire ? Nous sommes tous désemparés dans notre filière, du producteur au distributeur, en pleine saison que pouvait-il arriver de pire ?!
Alors, la question est : devons-nous juste être solidaires dans notre filière ou alors bien au-delà, être solidaires avec les autres commerces contraints de fermer leur porte, être solidaires avec la France entière ?
Marie-Thérèse CAVE - Jardinerie
20/03/2020 - 10:49
Je suis allée au jardi Leclerc de saint Vincent de Tyrosse hier, car beaucoup de gens nous informent qu'ils sont ouverts sur toute la partie jardin...
il y avait plus d'une dizaine de personnes à l'intérieur achetant palmiers,terreaux, chaussants, graines etc.. Quand on voit toutes les jardineries de France fermées, certains se permettent encore de penser à faire du commerce, je suis scandalisée mais peu étonnée connaissant leur pratique commerciale...
Floriane LABAYE - Jardinerie Les Serres d'Angresse
20/03/2020 - 10:25

20 mars 2020 : Etat d'Urgence Sanitaire

20 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale

20 mars 2020 : Jour 4 confinement - météo ensoleillée

20 mars 2020 : Printemps

19 mars 2020 : JAF-info 11 000 vues en 24h

En tant qu'italien, nous avons vécu il y a 15 jours le moment de la 'prise de conscience'.

Ça fait quelques temps qu'on attendait cette situation pour nos Clients français. Le destin a voulu que ce virus contamine aussi vos vies dans un moment : le pire !

Les conditions de travail, dans notre pays, ont changé très vite.

Ce qu’on ressent de chez vous, à distance, ce n’est pas ce qu’il faudrait en ce moment !

Il faut vraiment comprendre que pour s'en sortir, il faut rester chez soi ! En Italie, et seulement pour hier, près de 500 personnes ont respiré pour la dernière fois. 500 vies - en 24 heures - c’est énorme. Les enterrements ne sont plus ouverts au public.  Ceux qui restent, disent ‘adieu’ à leurs proches de loin.Les pompes funèbres ne sont plus en mesure de répondre aux appels.

C’est dramatique.

Il y a 15 jours, notre pays et nos esprits étaient exactement comme ceux de la plupart des français aujourd’hui. Nous étions pleins d’envies de voir la fin d’une situation qu’on n'a pas été en mesure de bien comprendre.

Je vous promets, que là, nous avons compris !

C'est une fois passée qu'on peut prendre le temps d'en parler. Pendant l'urgence, iI y a le boulot, l'’économie, la vie professionnelle et la vie personnelle à gérer.

Notre activité d'exportateur / distributeur est actuellement totalement paralysée.

On vit une situation paradoxale. Les serres de nos producteurs sont pleines de produits "au top", et rien ne sort.

On assume que des dépenses en ce moment. Pas de chiffres sur le tableau des ventes. Ce n’est pas presque "rien". C’est "rien". C’est ZERO. Dimanche dernier, j’ai personnellement pris la décision de ne pas livrer une "promo" négociée et produite à côté pour un de nos gros clients.

Plus d’un demi-million d’euros. Qu’on aurait pu livrer sur toute la France en 48H.

Le contexte n'était pas très clair : magasins "ouverts", ... depuis "non", ... depuis encore "oui", ... après "non"... et encore "peut-être". Enfin, beh non. ... Pas de livraison.

Trop dangereux pour la santé.

Trop de responsabilités de négocier une livraison "quoi qu'il se passe’"... sachant qu'après ....il aurait fallu des femmes et des hommes pour réceptionner nos produits.

Trop risqué aussi pour notre société de se planter avec une vingtaine de camions pleins... n’importe où à l’étranger.

Quelques-uns d'entre vous, pourraient penser que je fais du cinéma. Je vous assure que NON !

Chers Clients, chers collègues, chers fournisseurs, chers amis, écoutez un italien :

Arrêtez de penser au business en ce moment.

Vous aurez moyen de sauver vos magasins, vos sociétés, vos établissements, vos employé(e)s et vos collègues plus tard !

Pensez à votre vie en ce moment !

Plutôt vous saurez le faire, plutôt vous vous en sortirez !

Bon courage…
Chef d'entreprise fleuriste, j'ai appris comme tous la fermeture des commerces non indispensables à 20h samedi. La colère, la peur pour nos emplois...nous à envahies avec mes salariées. Etant en galerie commerciale, nous n'avons pas eu la possibilité d'ouvrir le dimanche matin comme certains de nos confrères afin de liquider les stocks, avaient-ils le droit ou pas... malheureusement nous étions tous dans la même situation. Mais dommage que dans la même commune certains fleuristes aient pû ouvrir, d'autres fermés par les gendarmes.....
Lundi matin nous avons jeté toute la marchandise pour éviter les ennuis mais avec le coeur bien lourd... maintenant le magasin est fermé, nous sommes toujours dans le flou, les salariées en chômage partiel, on nous annonce des mesures mais pour le moment pas de réelles nouvelles, ce qui doit être normal le temps que tout se mette en place, nous aurions tous voulus des réponses dès lundi matin, il nous faut encore de la patience mais nous craignons pour nos emplois, pourrai-je rouvrir ? Avec mes salariées ? Pour le côté financier et professionnel, les interrogations sont nombreuses, mais côté santé, elles le sont tout autant, comment protéger les enfants, mes parents.... Nous restons à la maison, nous nous occupons comme nous le pouvons. Bon courage à tous !
Fleuriste - identité non diffusée
19/03/2020 - 12:06
Très surprise que les hypers autour de mes trois jardineries vendent des plantes, terreaux, arrosage, salons de jardin ... sous chapiteau ou en magasin et que nous soyons autorisés à vendre uniquement l' aliment pour animaux !!!
Caroline RIBES - Jardinerie Baobab
19/03/2020 - 10:58
Petite entreprise de production, nous avons mis en chômage partiel nos employés, stoppé nos contrats saisonniers. Nous ne sommes plus que 2, mon épouse et moi-même pour tenir notre entreprise à bouts de bras. Nous travaillons d'arrache pied pour maintenir et préparer notre production à l'après coronavirus. Notre activité commerciale est totalement à l'arrêt. Nous respectons à la lettre les consignes de sécurité afin de participer au mieux à la gestion de cette crise sanitaire et éradiquer au plus vite cette saloperie. Nous ne pouvons toutefois que laisser éclater notre colère devant l'attitude de certains distributeurs, qui sous couvert de l'autorisation donnée pour assurer la continuité de l'alimentation et des soins de nos chers animaux (et c'est une bonne chose) profitent pour faire du commerce sur la totalité de leur magasin.(végétaux, habillement......) Où les consignes de sécurité, il semblerait, soient limite respectées, mettant ainsi en danger leurs collaborateurs et clients. Ils ne sont peut-être que quelques cas isolés, mais il nous semblait bon de le dire. Et surtout désolés aussi de constater que certains producteurs continuent de les approvisionner. Quand l'appât du gain de certains est plus important qu'une vie humaine ... Et surtout que ce type de comportement, et il est important de le souligner, ne fera que repousser la date de sortie de crise. Honte à eux! Aussi, n'oublions pas de remercier, et ils sont une majorité, tous ceux qui par éthique, civisme, ont pris des décisions courageuses et respectueuses en arrêtant toute activité, ou en limitant au seul commerce de biens de première nécessité et en mettant en place des règles de sécurité strictes. Bravo à eux! Courage à tous, prenez soins de vous!
Producteur - identité non diffusée
19/03/2020 - 09:55
En ces moments très difficiles pour tous, où, pour ceux qui ne sont pas déjà atteints par la maladie, c'est l'inquiétude sur tous les aspects de notre vie future qui prédomine, je voudrais témoigner du manque, donc du besoin de la proximité physique avec les autres, nos égaux. Elle ne peut se faire que par téléphone en ce moment, mais elle est déjà précieuse. Ca fait du bien d'entendre l'autre et de partager nos émotions. Je pense que je m'en souviendrai quand cette crise sera passée au moment de choisir entre le mail et le coup de téléphone ! Bon courage à tous, prenez soin de vous.
Jean-Philippe LABALUE Resp Commercial Animalerie
19/03/2020 - 09:22
À partir du vendredi 13 mars, notre CFA nous a contraints d'arrêter notre formation et de rejoindre le magasin.
Lundi 8h : réunion des grands chefs. Lundi 20h : nouvelles mesures de confinement total. Mardi 8h30: réunion de nouveau où je me rends pour prendre mon poste. Le chef du magasin nous annonce toutes les mesures barrières au virus et la façon dont nous allons essayer d'ouvrir au public. Il se mettra aux portes du magasin pour laisser entrer 15 personnes maximum dans le magasin. Je me retrouve à la deuxième caisse face à l'afflux de clients : masque, gants, gel, lavage des mains toutes les heures et désinfection de l'appareil à carte bleue, écran et caisse. J'ai vraiment pris conscience quand les premiers clients sont arrivés plus protégés que moi. Ils prennent leur distance, payent par carte bleue et refusent le ticket. Du jamais vu ! Les gens étaient dans l'ensemble calme mais faisaient des réserves pour leurs animaux surtout. Une file d'attente s'étendait sur une trentaine de personnes mais elle a été de 30 min maximum d'après les clients. Tout ça va dérailler au côté agricole où un monsieur va hausser la voix car il refuse de respecter la règle "merci de rester au portail". Après menace de ramener une arme, il disparaît et les gendarmes viennent en renfort. LLa partie agricole fermera pour la journée et les gendarmes surveilleront l'entrée principale de la jardinerie accompagné du chef, une image assez particulière que les gens auront du mal à effacer dans notre petite ville... Mais à midi, une nouvelle annonce tombe: nous fermons définitivement nos portes jusqu'à nouvel ordre! Après avoir enregistrés un chiffres d'affaires record entre 9h et 12h ! Nous allons faire au mieux pour venir soigner les végétaux et les animaux. Mais c'est un drame... Si nous ne réouvrons pas bientôt, la quantité de plantes que nous allons devoir jeter va finir de nous assommer... Toutes les bisannuelles, les compositions fleuries, les plantes de serre chaude etc.... Et le pire est: est-ce que lorsque nous réouvrirons, les fournisseurs seront en capacité de nous livrer des plantes, alors que eux aussi sont dans la même problématique? Allons-nous pouvoir remonter la pente après l'arrêt total de notre activité...?
Stéphanie WAISSE Apprentie Jardinerie
19/03/2020 - 09:21
Présidente de l'association La Salicaire qui regroupe dans le sud-ouest amateurs de plantes et pépiniéristes locaux, et organise 2 foires aux plantes chaque année, nous proposons aux producteurs adhérents de l'association de communiquer auprès des autres membres leurs disponibles de plantes, afin de pouvoir prendre et expédier des commandes... une petite action pour se remonter le moral, avec en signature #RestezchezVous et #JardinezchezVous !
Catherine GARNIER Agence CANELLE
19/03/2020 - 09:12
Nous avons un message rassurant à l'attention de nos amis à 4 pattes: Farmina a du stock !
Nous n'avons pas de rupture d'approvisionnements et continuons de vous livrer et de livrer nos points de vente partenaires et le circuit vétérinaire. Suite aux allocutions du Président et du Premier Ministre, les points de vente spécialisés peuvent rester ouverts sous certaines conditions. Les aliments pour nos animaux sont à juste titre considérés comme étant de première nécessité pour garantir leur bien-être et leur santé (les coquillettes sont déconseillées pour les chiens et chats, ne sacrifiez pas cette denrée précieuse, vous risqueriez en plus de nuire à leur santé...).
Nos équipes sont motivées et travaillent sans relâche pour assurer toutes les livraisons.Nous dépannons en urgence tous les points de vente, déjà clients ou non.
Nous comprenons que la période actuelle est difficile pour nombre d'entre vous, mais nous allons la surmonter ensemble, avec nos fidèles compagnons 🐶🐱.
L'équipe Farmina. 🐾 Happy Pet, Happy You 🐾
Bernard MOURLON DG FARMINA
19/03/2020 - 08:27
Exceptionnellement en week-end ce samedi 14 mars, la nouvelle nous est tombée sur le nez ... Il a fallu trouver des solutions et vite ! Ni une ni deux, dimanche, nous avons quand même ouvert (avec filtrage de la clientèle ) pour « liquider » nos fleurs coupées et nos plantes fleuries ... -50% de réduction, ça attire les gens mais surtout ça limite la casse ! Il a fallu tout arroser en vitesse, mettre un transfert d’appel en route, un mot sur la porte, déposer les caisses , etc. etc. dans la précipitation ! Mardi, j’y suis retournée car j’avais mis des annonces sur Facebook avec quelques photos, et nous avons pu vendre une partie du stock grâce à ça ! Le but étant de ne rien jeter, rien ou presque ! J’ai voulu mettre en place un service de livraison mais j’habite à 20km de la boutique et ce n’est pas évident à gérer quotidiennement, alors je me suis dit que 1 fois par semaine j’irai, afin de livrer les plus courageux ! Niveau entraide, pas mal de commerçants et de clients achètent par solidarité et ça fait vraiment chaud au cœur ! De mon côté, la vie familiale reprend son cours avec deux petites filles qui sont trop heureuses d’avoir leur maman à la maison ! J’ai constaté une jolie concurrence déloyale concernant les jardineries qui ne devraient vendre que des aliments mais qui en réalité vendent aussi plantes et déco .. je trouve vraiment pas ça honnête et ça contourne sévèrement les règles ! Maintenant il faut être patient, remplir un maximum de dossiers d’aides, repousser les créances etc. pour en sortir sans laisser trop de plumes !
Fleuriste - idnetité non diffusée
19/03/2020 - 06:43

19 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale

19 mars 2020 : Jour 3 confinement - météo ensoleillée - Zéro nouveau cas en Chine

18 mars 2020 : JAF-info 11 000 vues en 24h

Le dimanche 15 matin, nous avons appelé tous nos clients qui avait passé une commande afin qu'ils puissent venir les chercher dans la matinée. Le lendemain nous avons pris la décision d'offrir toutes nos compositions et bouquets à la maison de retraite de la commune, et toutes les autres fleurs coupées aux clients de nos voisins!
Xavier Gond-Poutouvre La Halle Aux Fleurs
18/03/2020 - 23:30
Ce matin j'étais dans mon magasin, occupé à tout jeter pendant que je voyais des fleurs sortir du supermarché à côté de chez moi ! Ils ont eu un arrivage ce matin...
Pourquoi dans ce pays, les règles sont pas les mêmes pour tous ? J'en ai pleuré toutes les larmes de mon corps, tout seul dans ma boutique. avec toutes mes salariés chez elles... je ne suis pas sûr de pouvoir toutes les revoir....😪
Fleuriste - identité non diffusée
18/03/2020 - 22:48
Merci à nos clients qui nous ont témoigné leur sympathie et à la banque qui a été réactive.
L état aurait pu nous laissé le dimanche matin pour essayer de vendre notre stock, même à perte. Ils ont bien maintenu le vote et les magasins alimentaires bondés lundi et mardi matin, avec les caissières sans gants ni masque ! Pour nous fleuristes dans nos petites boutiques, l' affluence du dimanche n'aurait pas été pire ! Courage à toutes les professions, en espérant qu on va arriver à remonter et encore merci à tous !
Fleuriste - identité non diffusée
18/03/2020 - 22:45
Cette situation tragique va mettre notre filière dans un sale état !
Je suis grossiste en fleurs et plantes depuis 32 ans dans la région lyonnaise, j'ai également un point de vente détail sur Caluire et Cuire.Je sais que nombre de mes client(e)s fleuristes sont déjà en temps normal sur la corde raide et arrivent à tenir grâce aux fêtes, j'ai vraiment peur pour eux(les), mais en attendant, comme personne ne peut rien y faire , aussi bien pour le gros que pour le magasin, plutôt que de jeter ou gaspiller, nous avons offert toutes nos fleurs à des maisons de retraites de la région ! Au moins nous avons fait plaisir à nos anciens qui ne peuvent plus recevoir de visites ! Bon courage à tous de tout coeur. Rachel
Rachel LAFFAY Angélique fleurs Caluire et midiland Fleurs
18/03/2020 - 22:12
Nous sommes ouverts toute la journée car nous vendons de l' alimentation animale. Nous sommes là pour les achats de première nécessité (croquettes ou autres) mais pas pour voir des gens se promener ou venir acheter un coupe-ongle, un shampoing chat ou un os de buffle à 90cts ...
Le confinement, c'est pas ça ! Pas assez de surveillance des forces de l'ordre.
De plus, nous n'avons pas de masque en tant que vendeur, et nous risquons notre santé ... mais pas pour ces achats là !
Animalerie - identité non diffusée
18/03/2020 - 22:00

18 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale + Appel à témoins

18 mars 2020 : Jour 2 confinement - météo ensoleillée - L'Europe dépasse la Chine en terme de nombre de morts.

17 mars 2020 : JAF-info reçoit 22 000 vues en 24h

17 mars 2020 : Mise en place attestation de déplacement

17 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale

17 mars 2020 : Jour 1 confinement - météo ensoleillée

16 mars 2020 : JAF-info reçoit 47 000 vues en 24h l'équivalent d'un mois !

16 mars 2020 : Président de la République : Nous sommes en guerre !

royal-floraholland-bloemen-weg_ JAF-info Fleuriste

16 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale

15 mars 2020 : JAF-info reçoit 44 000 vues en 24h l'équivalent d'un mois !

15 mars 2020 : Elections Municipales

15 mars 2020 : JAF-info Newsletter spéciale Stade 3 - Un dimanche

Photos de Pascal Phaner Fleuriste MOF
A nos Talents ... Prenez soin de vous, de vos proches et de vos aînés. Avec votre santé c'est votre plus belle richesse, C'est cela le plus important !
Faites confiance à vos représentants pour défendre activement vos intérêts et apporter très prochainement des solutions adaptées à chacun et à la situation.
La France vit une période historique. Le Monde aussi. Le chemin va être très difficile pour tous !
Je connais votre énergie et votre cohésion pour surmonter ce moment. Par le passé vous l’avez déjà démontré.
Je connais aussi votre talent et votre capacité créative pour déjà penser à l'après !
Je vis à votre rythme, vous pouvez compter sur moi pour vous accompagner vers notre avenir !

14 mars 2020 : Passage au stade 3 - Fermeture des commerces non essentiels - Déplacements fortement réduits

13 mars 2020 : Dès lundi et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés. Rassemblements interdits de plus de 100 personnes

12 mars 2020 : Président de la République : Nous ne sommes qu'au début de cette épidémie. Mesures pour personnes âgées de plus de 70 ans. Déplacements réduits au strict nécessaire.

10 mars 2020 : L'Italie décide la quarantaine sur tout le pays !

8 mars 2020 : Journée de la Femme

8 mars 2020 : Rassemblements interdits de plus de 1000 personnes

8 au 9 - Salon FlorEvent Fleuriste - Paris

6 mars 2020 : Passage au Stade 2 renforcé pour l'Oise et Haut-Rhin

1er mars 2020 : Fete des Grands Meres

29 février - Fermeture Salon de l'Agriculture avancée

29 février 2020 : La France passe au Stade 2 - 6 communes touchées dans l'Oise et Haute-Savoie - Rassemblements interdits de plus de 5.000 personnes

22 février 2020 : Vacances d'hiver zone A - Premier décès en Italie

22 février au 1er mars - Salon de l'agriculture - Paris - Oscar des Jeunes Fleuriste

16 au 17 février - Salon Pro Animalerie ANIDO - Kortrijk - Belgique - EuroShop - Dusseldorf

15 février 2020 Premier décès en France du coronavirus - le premier mort hors d’Asie.

14 février 2020 : Saint Valentin - Vacances d'hiver zone B

11 février 2020 : plus de 1 000 décès en Chine

8 février 2020 : Vacances d'hiver zone C

7 février 2020 : l’ophtalmologue Li Wenliang meurt du virus qu’il avait découvert

5 au 6 février - Salon des entrepreneurs - Paris

2 au 3 février - Voyage découverte Agora - Belgique Pays-Bas

31 janvier 2020 : le seuil des 10 000 contaminés dépassé en Chine (213 décès)

28 au 31 janvier - Salon IPM - Horticulture - Essen Allemagne

26 janvier 2020 : rapatriement des Français de Wuhan

25 - 26 Janvier 2020 : Salon Paris Animal show - Salon du Mariage - Paris

25 Janvier 2020 : Nouvel An Chinois - Période de soldes - Grèves en France sur la réforme des retraites - La Chine met en quarantaine 59 millions de personnes

24 - 28 Janvier 2020 : Salon ChristmasWorld - Allemagne

24 - 27 Janvier 2020 : Salon PERMAE Premier salon consacré à la permaculture - Paris

24 janvier 2020 : 3 cas confirmés en France - Passage au stade 1 en France (Source Ministère)

23 janvier 2020 : Wuhan, la métropole du centre de la Chine est confinée

20 janvier 2020 : propagation du virus dans d’autres pays d'Asie

18 Janvier 2020 : Salon des solutions Interflora FeuraMetz - Le Bourget

18 Janvier 2020 : Convention APEX - Le Mans

18 janvier 2020 : les autorités chinoises confirment le premier cas de coronavirus

17 - 21 Janvier 2020 : Salon Maison & Objets

17 janvier 2020 : Période de soldes - Grèves en France sur la réforme des retraites

7 janvier 2020 : la Chine découvre une nouvelle forme de coronavirus, le 2019-nCoV

1er Janvier 2020 : Nouvel An - Grèves en France sur la réforme des retraites

31 décembre 2019 : l’Organisation mondiale de la santé est informée de plusieurs cas de pneumopathies à Wuhan (Chine).

30 décembre 2019 : Li Wenliang, ophtalmologue à l’hôpital central de Wuhan, alerte par message huit de ses collègues, il aurait découvert une mystérieuse maladie.

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Surligneur de Talents ! Journaliste - Animateur de Communauté en ligne Conseil & Formation dans la Distribution Fondateur des Editions Média-Talents et du site de Presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste - 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! - Veille, Informations et Communauté en ligne pour les professionnels ! Depuis 1989 au cœur de la filière ! Ancien dirigeant d'une boutique Fleuriste et d'une Jardinerie-Animalerie. - Président du Jury Fiacre d'Or | Meilleure Entreprise Fleuriste Française (2017-2019) - Indépendance et confiance : - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. - + de 20.000 kms parcourus annuellement en train
Origine : Chronique (Original)
Signature : JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité - Pack Premium

comptoir

Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MATABI

Publicité - Pack Premium

Accès rapide

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​