JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

JAF-info
[Audio] CoronaVirus – Horticulture – De la vente en ligne et des livraisons pour essayer de sauver les meubles
116
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
BARENGRUG

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

EVERGREEN

Publicité - Pack Impact

.

Publicité - Pack Impact

[Audio] CoronaVirus – Horticulture – De la vente en ligne et des livraisons pour essayer de sauver les meubles

horticulture-JAF-Jardinerie

Les horticulteurs ont dû fermer leurs portes du jour au lendemain pour respecter les mesures du gouvernement face au coronavirus. Conséquence : ils sont nombreux à avoir des milliers de plants détruits ou de grandes quantités de fleurs invendues. Dans la Loire, ils sont particulièrement inquiets.


Avec la fermeture des fleuristes et des jardineries dans le cadre des mesures de confinement, plusieurs horticulteurs dans la Loire sont contraints de jeter des fleurs.

Le printemps a débuté et c’est habituellement une période clé pour les horticulteurs qui font une grosse partie de leur chiffre d’affaires annuel sur les seuls mois de mars, avril et mai. Mais mesures de confinement oblige, l’arrêt des ventes depuis le samedi 14 et la fermeture des jardineries et des fleuristes a donné un sérieux coup d’arrêt à la profession, en particulier les horticulteurs de la Loire qui ne cachent pas leur inquiétude.

Christian Vernet est horticulteur à Saint-Jean-Bonnefonds, dans la Loire, avec 20 000 m² de production de serres. Son chiffre d’affaire est à 0 depuis plus de 10 jours et il est très inquiet pour la suite.

10 ans de galère pour récupérer tout ça si on s’en sort !

Pour Christian Vernet, horticulteur à Saint-Jean-Bonnefonds, c’est une année de travail et d’investissements perdue

On est complètement désemparés face à la situation : en temps normal, on a 18 salariés ; aujourd’hui, j’assure la permanence juste pour l’arrosage, je suis tout seul, tout le monde est en chômage technique. Je vais commander une benne pour la semaine prochaine pour commencer à jeter tous les produits destinés à la vente pour ces semaines-là ! On va perdre environ 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires. C’est une année de travail qui va disparaître pour nous mais aussi 10 ans de galère pour récupérer tout ça si on s’en sort ! Aujourd’hui, l’Etat, et on peut le comprendre parce qu’ils ont certainement d’autres priorités, ne prend pas en compte la perte du stock, la perte d’exploitation. Si notre profession ne reçoit pas de l’aide de l’Etat, je pense que l’horticulture française, si elle ne disparaît pas, sera très touchée.”

Même angoisse pour Camille Massacrier, horticulteur à La Talaudière, dans la Loire, avec plus de 8 000 m² de production de serres au total. Les 15 premiers jours de fermeture avec le confinement et les 15 de plus qui débutent la semaine prochaine, c’est déjà 15% de son chiffre d’affaires en moins. Alors il essaie tant bien que mal de s’en sortir… mais il est très angoissé pour l’avenir de son entreprise.

De la vente en ligne et des livraisons pour essayer de sauver les meubles

Horticulteur à La Talaudière, Camille Massacrier tente de s’en sortir avec de la vente en ligne et des livraisons de fleurs et de plantes.

On a dû faire des choix et le choix a été de se débarrasser des plantes bisannuelles : les primevères, les renoncules, les pensées… elles, elles sont passées à la trappe et ça a représentait environ 7 000 € de plantes jetées. Et ça peut continuer si on ne rouvre pas la possibilité de vendre au public début mai et là, ce sera par contre beaucoup plus catastrophique. On essaie de trouver des solutions pour se dépatouiller et sauver les meubles : on va faire de la vente à domicile, préalablement commandée via notre adresse mail et livrée chez les particuliers devant leur domicile sans contact, c’est-à-dire que les commandes ont été au préalable réglées par virement. Ça peut être très faible mais tout ce qui rentre est bon à prendre : essayer de faire un tout petit peu de rentrées d’argent qui peut palier à régler des petites factures en attente mais aujourd’hui, nous sommes très inquiets“.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Julien Gonzalez, France Bleu Saint-Étienne Loire
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/coronavirus-les-horticulteurs-de-la-loire-en-souffrance-1585406069

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

BARENGRUG

Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

comptoir

Publicité - Pack Premium

Accès rapide

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​