L'info pour les pros !
10 Ans !
Le marché du jardinage s’envole – Une impulsion équivalente à «5 années de croissance»
69
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
jardinerie
La rédaction de JAF-info

Le marché du jardinage s’envole – Une impulsion équivalente à «5 années de croissance»

Le succès des produits destinés au jardin ces derniers mois confirme une tendance de fond, apparue à la faveur de la crise sanitaire.

L’hiver glacial et le printemps pluvieux ne semblent pas avoir entamé la détermination des jardiniers. Arrosoirs, tondeuses, plantes d’intérieur : les produits pour le jardin connaissent un véritable succès ces derniers mois et séduisent une clientèle de plus en plus large.

«C’est certain, 2021 sera l’année record pour le jardin» affirme Marc Rossat-Mignod, directeur général délégué du groupe Botanic, «on est ces mois-ci, dans des augmentations de 20 à 30% sur les produits jardins» poursuit le dirigeant du groupe savoyard qui compte 70 enseignes réparties dans toute la France. Chez Truffaut qui en compte 67, la situation est similaire avec «une croissance à deux chiffres par rapport il y a deux ans» et le constat chez les Français d’une «forte envie de nature» partage Nadège Beck, la Directrice de l’offre. Aucun produit n’est délaissé, «tout fonctionne, les végétaux mais aussi les contenants pour équiper les balcons, terrasses et intérieurs », affirme la directrice.

Une impulsion équivalente à «5 années de croissance»

Cette accélération au premier semestre 2021 est la confirmation d’un engouement pour le jardinage que pointait déjà Promojardin – une association spécialiste du secteur – dans son étude annuelle publiée au mois d’avril : «le jardin est apparu comme une valeur refuge en ces temps de tempête». Une aubaine pour les enseignes de jardinage pour qui cette «impulsion» est équivalente, selon l’étude, à «5 années de croissance».

Mais ce succès met «la filière sous tension» et l’expose à des pénuries sur certains produits comme par exemple les plants de pépinières, «il faut plusieurs années pour les faire pousser» explique la directrice de l’offre de Truffaut, qui poursuit «sur ce segment l’offre ne peut répondre à une augmentation soudaine de la demande». Chez Gardena, une marque d’outils de jardinage implantée dans 80 pays, ce sont «les tondeuses à gazon et les produits d’arrosage» qui sont en rupture de stock, confie Julie Hoang, directrice marketing et communication pour l’Europe du sud.

Une situation critique qui pourrait cependant se tasser en cette période de déconfinement comme le pense le groupe Botanic qui se prépare à un «léger rééquilibrage» : «les gens vont retourner au restaurant, refaire des voyages ce qui pourrait diminuer le budget pour le jardin» se projette Marc Rossat-Mignod. Pour autant ce dernier n’est pas inquiet, le succès «du vert, du faire soi-même, du naturel et du bien manger» est un «engouement structurel».

«J’ai redécouvert mon jardin»

Au-delà de la conjoncture, le phénomène semble effectivement s’ancrer chez certains dans une évolution profonde des mentalités. «Les confinements de printemps ont développé ma sensibilité, j’ai redécouvert mon jardin. En s’ancrant dans un lieu, au quotidien, on prête attention aux bourgeons, à la nature qui éclôt», confie Emmanuel, jeune consultant de 23 ans, un brin poète. Avec l’arrivée des beaux jours, le jeune homme s’est affairé dans le jardin familial en banlieue parisienne et détaille fièrement ses réalisations : fabrication d’un bac à compost, aménagement d’un potager et semis «faits maison».

Rajeunissement de la clientèle

Et Emmanuel ne fait pas exception parmi les jeunes de sa génération. Marc Rossat-Mignod constate en effet «un rajeunissement de la clientèle» qui s’observe notamment sur les réseaux sociaux : «la plante verte n’est plus un truc de mamie, désuet» mais un objet de décoration que les jeunes affichent sur Instagram, explique-t-il. Une tendance que pointait déjà Kantar dans son étude «Les Français et le végétal», parue en mars 2021 et que confirment tous les acteurs du secteur.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : lefigaro.fr Hugues Douillet
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.lefigaro.fr/societes/arrosoirs-tondeuses-plantes-d-interieur-le-marche-du-jardinage-s-envole-20210610

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium