Menu

1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

La Fondation Assistance Aux Animaux interpelle Jardiland – “Les animaux ne doivent pas être considérés et vendus comme des marchandises.”

1496

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

La Fondation Assistance Aux Animaux interpelle Jardiland – “Les animaux ne doivent pas être considérés et vendus comme des marchandises.”

Fondation Assistance Animaux Facebook JAF-info Animalerie
Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Ce weekend, dans l’enceinte d’une animalerie Jardiland située à Groslay (Val d’Oise) était organisée une exposition canine. Alertée, la Fondation Assistance Aux Animaux dont  Madame Arlette-Laure ALESSANDRI est la Présidente , a interpellé via les réseaux sociaux l’enseigne Jardiland (et au delà les animaleries et législateurs)  sur le fait que les  animaux ne doivent pas être considérés et vendus comme des marchandises. Voici les communications de chaques parties.

Jardiland communique :

Le 22/06/2018, la Fondation Assistance Animaux a publié sur Facebook et Twitter une photo de la réserve non accessible au grand public du magasin Jardiland de Groslay dans le Val d’Oise qui montre des chiots à leur arrivée en vue d’une exposition canine prévue le lendemain.

Cette association a cru pouvoir pointer du doigt de soi-disant mauvaises conditions de transports d’animaux en voulant faire passer des caisses de transports aux meilleures normes qui existent (normes IATA) pour des boxes d’exposition.

Jardiland respecte scrupuleusement l’ensemble des règlementations actuelles auxquelles elle ajoute des précautions supplémentaires.

Dans un souci de bien être, de sécurité et de confort pour les animaux lors de ces expositions organisées avec des éleveurs français externes et sélectionnés pour la qualité et la rigueur de leur travail, Jardiland veille à ce que tous les animaux soient munis de certificats sanitaires validés par un vétérinaire en amont. Tout est également mis en œuvre pour préserver et protéger l’ensemble des animaux lors des voyages. Le matériel de garde d’animaux est notamment homologué et permet d’éviter toutes blessures et souffrances aux animaux. De plus, chaque espèce d’animaux est prise en compte en fonction de sa taille et de ses besoins vitaux.

Jardiland a organisé plus de 300 expositions canines depuis le début de l’année dans ses magasins, dont celle du 23/06/2018 à Groslay. Elles sont toujours encadrées et autorisées par la DDPP (Direction départementale de protection des populations) qui valide la liste de l’ensemble des animaux présents.

Vouloir faire croire que Jardiland ne respecte pas les règles et règlements est indigne.

Vouloir interdire la vente d’animaux est un combat idéologique et politique auquel Jardiland ne veut pas participer, l’enseigne ne faisant pas de politique.

Jardiland


La Fondation Assistance Aux Animaux communique :

Historique publications Facebook – twitter

26 juin – “Les animaux ne doivent pas être considérés et vendus comme des marchandises.”

Conscients de l’impact de nos communiqués, nous tenons à rappeler certains points concernant la vente des animaux en animalerie.

Nous ne remettons pas en doute que les animaleries Jardiland respectent la législation. C’est tout à leur honneur d’avoir communiqué sur ce point.

Le vrai problème n’est pas là. Le vrai problème c’est que la législation ne respecte pas le bien-être des animaux. 
La loi, en autorisant leur commercialisation, en rendant légal le fait de mettre un prix sur une vie, autorise ces pratiques.

Cette vente précise a fait grand bruit.
Preuve que l’opinion publique est sensible à ce problème. Nous nous en réjouissons.

Des ventes identiques à celles-ci se déroulent régulièrement, partout en France, dans toutes les animaleries qui commercialisent “du vivant”.

Si cela est rendu possible, c’est parce que derrière ces chiots et ces chatons, se cache une véritable économie à laquelle, peut-être sans s’en rendre compte, des millions de personnes participent.

Les animaux ne doivent pas être considérés et vendus comme des marchandises.

Les associations assument chaque jour les conséquences de cette consommation effrénée d’animaux.
Nombre de ces chiots, chatons, lapins, cochons d’inde, souris, oiseaux et autres ventes… se retrouvent trop souvent dans les refuges, abandonnés tels des objets de grande consommation devenus obsolètes.

Tant qu’il y aura de la demande, il y aura de l’offre.
N’achetez pas, ADOPTEZ.



25 juin – “Des marchandises… voilà comment le groupe Jardiland traite les animaux”

Fondation Assistance Aux Animaux

Des marchandises… voilà comment le groupe Jardiland traite les animaux.

Ce week-end, dans le magasin Jardiland du groupe, une vente de chiots était organisée.
Ce sont des clients alertés par les bruits de gémissements qui sont allés voir ce qu’ils se passaient au niveau du stockage.

Nous pourrions rajouter “uniquement quand ils sont chez vous” sur le slogan de Jardiland : “vos animaux méritent ce qu’il y a de mieux” 😫

À peine livrés par un transporteur, les chiots tout juste sevrés, sont entassés sur des palettes du magasin, à plusieurs par cages de transport et déposés au milieu des rayons du stock du magasin, entre les accessoires de jardin et les pots en terre.

Sans eau, sans nourriture et sans aucune attention… Tout semble normal pour faire du chiffre d’affaires.
Les animaux sont comme des produits sans vie, ils n’ont besoin de rien ?

Nous rappelons à tout le monde que tout cela n’arriverait pas s’il n’y avait pas de demandes ! #AdoptDontShop



Des marchandises… voilà comment le groupe @Jardiland traite les animaux. Ce week-end, dans le magasin #Jardiland de Groslay, une vente de chiots était organisée.
Des clients, alertés par les bruits de gémissements, sont allés voir ce qu’ils se passaient au niveau du stockage.

14:55 – 25 juin 2018

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Surligneur de Talents ! Journaliste - Animateur de Communauté en ligne Conseil & Formation dans la Distribution Fondateur des Editions Média-Talents et du site de Presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste - 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! - Veille, Informations et Communauté en ligne pour les professionnels ! Depuis 1989 au cœur de la filière ! Ancien dirigeant d'une boutique Fleuriste et d'une Jardinerie-Animalerie. - Indépendance et confiance : - Président du Jury Fiacre d'Or | Meilleure Entreprise Fleuriste Française depuis 2017 - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. - + de 20.000 kms parcourus annuellement en train
Origine : Reportage – Interview (Original)
Signature : JARDILAND

Crédit photo

Fondation Assistance aux animaux

Sources :

CP Jardiland 26 juin 2018
–https://www.facebook.com/FondationAssistanceAuxAnimaux/photos/pcb.1748502698563409/1748478645232481/?type=3&theater
–http://www.fondationassistanceauxanimaux.org/

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter

2 réponses

  1. Inadmissible que cet eleveur soit disant ,car aucune affiliation à la cneac puisqu il ne vend que des chiots non lof.un bon éleveur ne fait maximum que 3 races . là il en présente à Jardiland 15 races au magasin d essey les Nancy .les prix sont de 800€ et plus pour des non lof ,beau cadeau de Noël. Surtout que cet eleveur met des annonces sur Leboncoin avant d arriver en ville .cet eleveur à une procédure judiciaire du mois d octobre 2017 qui encoure toujours mais les autorités continuent à l accepter ,c est là qu on s aperçoit du trafic énorme de vente de chiots illicites sur le territoire francais et rapportent beaucoup d argent .

Les commentaires sont fermés.

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !