Publicité – Pack Impact

Publicité – Pack Impact

Nécrologie – Décès de Raynald Jacob fleuriste à Reims (Grand Est)

bougie
92

Vues

SDV

Publicité - Pack Premium

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

La mort du fleuriste Raynald Jacob, 52 ans, après celles de trois commerçants âgés de moins de 60 ans, provoque émotion et stupéfaction dans les allées du Boulingrin, à Reims.

Samedi, des commerçants croisés au Boulingrin disaient leur peine, mais aussi leur stupeur, après les décès survenus ces derniers mois.S

Il avait 52 ans et vendait ses fleurs depuis des années, au Boulingrin mais aussi sur les marchés de Sainte-Anne et Jean-Jaurès, ainsi qu’à Sillery, dont il était originaire, et où ses obsèques auront lieu ce mardi. Raynald Jacob est mort subitement le mercredi 8 mai, peut-être des suites d’un problème cardiaque, selon certains de ses collègues.

Au marché du Boulingrin, sa haute silhouette et son bel étal de fleurs, au pied du quai, étaient connus de tous. Samedi matin, son nom était sur toutes les lèvres. Ses proches avaient trouvé le courage de venir, pour vendre les stocks. Une commerçante qui travaillait à côté de son stand faisait circuler une enveloppe auprès des commerçants, et les clients pouvaient lire, dans le regard de plusieurs d’entre eux, l’émotion et le désarroi.

« Les collègues sont tous choqués : Raynald était un pilier du marché, un acteur à part entière de la vie du Boulingrin. Il était très ouvert et communiquait bien avec tout le monde, les clients comme les collègues », souligne Patrick Cogniard, président de l’Association des commerçants et producteurs du Boulingrin (ACPB), dont le fleuriste était un des administrateurs. L’ACPB sera présente, avec plusieurs de ses membres, ce mardi à 15 heures à Sillery, pour les obsèques, et a prévu d’offrir une composition florale.

« Un métier qui laisse des traces »

Si les commerçants sont « sous le choc », selon l’un d’eux, c’est aussi parce que ce décès brutal est le troisième depuis le début de l’année, et le quatrième en un an. « Nous venions d’enterrer un autre collègue il y a deux semaines, Alban Boucton, qui n’avait même pas 50 ans. » Originaire de la Marne, lui cultivait des asperges à Pontavert, dans l’Aisne, et vendait des huîtres l’hiver, sous l’horloge du marché. En janvier, c’est le primeur quadragénaire Stéphane Bougy, du Fruitier à Champfleury, qui avait succombé à une grave maladie. Au Boulingrin, il était installé sur le carreau central. Enfin, dans cette macabre série, l’éleveur de volailles William Belouet, 57 ans, s’est donné la mort, en mars 2018.

« Il y a beaucoup d’émotion et de stupéfaction, réagit Patrick Cogniard. La mort subite d’un collègue nous interpelle, et tous ces décès très rapprochés nous font très mal. Les commerçants sont désemparés, personne ne comprend. »

Même si chaque cas est différent, le constat de ces disparitions précoces, et la question du suicide dans la profession, accablent les commerçants. Patrick Cogniard confie ce que d’aucuns pensent : « On en parle peu, mais le rythme de vie qui nous est imposé et que l’on s’impose, n’est pas sans conséquence sur nos vies de famille et sur nos santés. C’est un métier difficile, qui laisse des traces. »

Publication à durée illimitée

Signature : GUILLAUME LÉVY .lunion.fr
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : https://abonne.lunion.fr/id64529/article/2019-05-13/reims-quatre-deces-en-un-au-boulingrin-les-commercants-sont-sous-le-choc
Origine : Veille – Curation

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !

Votre opinion :

Laisser un commentaire

SDV

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !