Manuel Rucar : ” A quoi bon s’engager dans une escalade à la nouveauté, à la technicité et à l’originalité, si le consommateur n’y est ni réceptif, ni sensible ?

383

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Manuel Rucar : ” A quoi bon s’engager dans une escalade à la nouveauté, à la technicité et à l’originalité, si le consommateur n’y est ni réceptif, ni sensible ?

chlorosphere

La rédaction de JAF-info

Avis autour d’un BBQ : “Pourquoi vous n’achetez plus de produits pour le jardin ?”


-“car c’est compliqué ! pas envie de m’embêter avec ça !”
-“pourtant vous bricolez et cuisinez avec des choses plus complexes parfois!”
-“oui mais là on sait faire ! il y a des astuces à la tv et dans les magasins”

...Augmenter les compétences du consommateur c’est lui donner les moyens de s’intéresser et d’utiliser nos produits. Plus il sera à l’aise face à une plante, une tondeuse, un engrais, plus il les utilisera comme une corde à son arc. Cela passe par le design du produit, son ergonomie, sa com. L’enseigne à aussi un rôle important à jouer pour prouver au consommateur que c’est facile, qu’il n’est pas seul, pas livré à lui-même, comme l’indique le campus Leroy Merlin actuellement.

Il y a 10 ans il était impensable de retrouver en grande surface des machines pour faire ses propres pâtes. Aujourd’hui, le particulier rassuré et désireux de relever de nouveaux challenges culinaires n’a plus peur de s’y aventurer. La machine est simple, la notice claire, le design rassurant, le livret qui l’accompagne est enviable et les médias mettent en scène cet acte ainsi ‘facilité’. (et surtout on ne parle pas des contraintes)

Résultat ? augmentation des ventes de machines, livres, matières premières…mais surtout : augmentation de la qualité et de la diversité des produits pour satisfaire l’envie et les exigences plus élevées du consommateur averti.

Autre exemple : Si vous êtes passé par la plage cet été vous n’avez pas pu ignorer les nombreux adultes et enfants dans l’eau avec le nouveau masque de l’enseigne DECATHLON, easy breath ! Facilitant le snorkeling, les centres de plongées voient leurs demandes augmenter ! pourquoi ? car on a rassurer le consommateur qui recherche ainsi une expérience plus poussée.

Si l’on transpose cet exemple dans un univers plus proche du jardin, c’est l’effort – le choc de simplification – de la marque exoterra qui simplifie au maximum l’adoption d’un reptile chez soi avec un habitat, des accessoires et de l’alimentation simples, pédagogiques et ludiques, le tout avec des codes visuels modernes (et une implantation in-shop expérientielle !)

A quoi bon s’engager dans une escalade à la nouveauté, à la technicité et à l’originalité, si le consommateur n’y est ni réceptif, ni sensible ?

Pour l’intéresser il faut déjà qu’il soit en confiance, face à un produit dans l’air du temps et dont il aura envie de s’emparer. Il ne faut pas entrer dans un magasin de jardinage par la contrainte (je dois, je suis obligé de, on m’a demandé de…) mais par l’envie.

Pour le végétal par exemple, il serait opportun de proposer une codification par niveau de difficulté ! avoir une gamme ‘facile’, un ‘starter kit’ pour donner aux consommateurs l’occasion de se tester sans être déçu et d’augmenter progressivement en compétences ! idem pour les outils par exemple (ce qui est très bien fait dans le brico avec les perceuses : les sans fils pas chères sont très bien pour commencer mais au bout de quelques temps on passe à la catégorie supérieure, chose que l’on aurait jamais fait de prime abord…)

En synthèse, nous constatons lors de nos nombreux tests consommateurs que progressivement s’opère un renoncement.

En 5 ans l’enjeu principal d’un jardin est passé de “se concocter un espace privé de tranquillité” à “une surface pour profiter SANS ENTRETIEN NI CONTRAINTE”. C’est un gros problème pour le marché car progressivement – et les paysagistes le vivent déjà aujourd’hui- la demande s’oriente vers une demande de minéralisation, d’artificialisation. Le marché perd en diversité et le particulier n’utilise ni son jardin ni ses produits associés. Il renonce face à la difficulté (non accompagnée par les marques).

Médias, marques, enseignes, il faut dé-sacraliser, dé-mystifier, cesser de croire que le jardin est un monde à-part.

Refuser de vendre un produit trop technique à un amateur (vendrait-on un cobra à un amateur ?, ou laisserions-nous faire de la plongée nitrox à un néophyte ?) et diriger les néophytes vers des produits sexy, simples, souvent renouvelés en phase avec les tendances. Ainsi ils entrerons dans le champs habituel et rassurant de tous les autres produits de leur consommation. La différenciation des enseignes peut aussi se faire sur ce point comme c’est le cas dans la déco…

Facile à dire ? mettez-nous au défi : contact@chlorosphere.fr

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Manuel RUCAR – LINKEDIN.COM

Sources :

https://www.linkedin.com/pulse/nayons-pas-peur-du-consommateur-averti-manuel-rucar?trk=hb_ntf_MEGAPHONE_ARTICLE_POST

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Vous aimez JAF-info ?
Rejoignez les abonnés !

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter :

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

Vous aimez JAF-info ? L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !