Alternance et Formation des salariés de la Jardinerie – Point de situation – L’Opcommerce 6 mois après sa création

249

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Alternance et Formation des salariés de la Jardinerie – Point de situation – L’Opcommerce 6 mois après sa création

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

A Paris, le 24 septembre dernier, un point de situation a été présenté, de la mise en oeuvre de la politique d’alternance et de formation professionnelle pour les salariés du secteur de la jardinerie (hors coopératif) et pour les autres branches professionnelles dépendant de l’Opcommerce. Pour répondre aux nouveaux enjeux et défis, l’institution s’adapte avec force et détermination. Le calendrier est cependant compliqué.

L’Opcommerce, un peu d’histoire

Au service de 90 000 entreprises du commerce et de leurs 1,7 million de salariés, l’Opcommerce a été créé par l’Accord national professionnel du 11 décembre 2018 relatif à l’opérateur de compétences du commerce.

Dans sa configuration actuelle, l’Opcommerce réunit 19 branches professionnelles du commerce (liste à la fin du dossier), parmi lesquelles 13 étaient précédemment adhérentes au Forco.

Agréé par l’Etat le 29 mars 2019, l’Opcommerce est né de la volonté des représentants des employeurs et des salariés du commerce de se doter d’un outil « pour contribuer à la mise en œuvre des politiques d’alternance et de formation professionnelle ».

Le Conseil d’administration de l’Opcommerce, qui s’est réuni pour la première fois le 19 avril 2019, est composé de 30 membres titulaires, 15 représentants des employeurs et 15 représentants des salariés. Dès juillet dernier, les membres du Conseil d’administration se sont réunis pour définir les orientations stratégiques de l’Opcommerce à l’horizon 2022.

L’Opcommerce et la réforme

Les 300 collaborateurs de l’Opcommerce sont d’ores et déjà à pied d’œuvre pour accompagner les 19 branches professionnelles et leurs entreprises, en proximité, sur l’ensemble du territoire à travers 13 implantations régionales.

Deux enjeux structurels dans le passage de témoin entre le Forco, Organisme paritaire collecteur agréé, et l’Opcommerce, opérateur de compétences du commerce :

1/ S’approprier et mettre en œuvre les 3 grandes missions dévolues aux opérateurs de compétences, à savoir le développement de l’alternance, l’accompagnement des TPE/PME, la prospective emplois-métiers-compétences.

2/ Déployer une organisation et une offre de services adaptées au nouveau périmètre des 19 branches professionnelles, soit 90 000 entreprises, dont 95 % de moins de 50 salariés (contre 40 000 entreprises en 2018 périmètre Forco).

Côté organisation, l’Opcommerce a déjà avancé sur quatre axes :

• Le renforcement des équipes de Conseillers emploi-formation, qui sont aujourd’hui au nombre de 100 répartis dans les 13 délégations régionales.
• La centralisation des règlements à travers une cellule dédiée : objectif paiement à 30 jours.
• L’évolution de la fonction d’Assistant(e) formation, qui va de plus en plus être tournée vers la relation « clients » puisqu’à terme la charge purement administrative devrait décroître.
• La création de la fonction de « Chefs de projets territorial », parce que c’est à l’échelle locale que se concrétise les projets et parce que l’Opcommerce ne peut pas tout faire tout seul.

 

Nous allons veiller à mettre en place un maillage territorial

d’offres de formation de qualité !

Notre mission est de développer l’Alternance !

 

Philippe HUGUENIN-GENIE, Délégué général

 

 

Pour la Pro A (Promotion par l’Alternance),

les accords de branche sont en cours de discussion

2019 pourrait être une année blanche !

 

Marie-Hélène MIMEAU, Vice-Présidente

 

 

L’Opcommerce, ses trois défis

1/ Développer l’alternance

Aujourd’hui, l’alternance à l’Opcommerce, c’est environ (et déjà) 57 000 contrats :

• 30 000 contrats de professionnalisation
• 27 000 contrats d’apprentissage

3 axes de travail en matière d’alternance :

1/ S’approprier la nouvelle économie de l’apprentissage au fil des textes qui finalisent et façonnent le nouveau le dispositif. L’Opcommerce se prépare à gérer les 27 000 contrats signés dans le commerce. Nous sommes déjà en capacité de traiter les contrats de cette rentrée.
2/ Créer sur tous les territoires des écosystèmes de l’alternance qui associent tous les partenaires : entreprises, organismes de formation/CFA, acteurs de l’orientation et jeunes.
3/ Travailler sur le contrat de professionnalisation expérimental

2/ L’accompagnement des TPE/PME

Aujourd’hui, l’Opcommerce compte 90 000 entreprises adhérentes (95 % de moins de 50 salariés), soit le double du périmètre Forco en 2018. Un atout structurel : une partie du commerce est organisée en réseaux. Cela présente deux avantages : primo, il est plus facile de transmettre et diffuser des messages clés autour du développement. Secundo : cela donne plus de temps aux équipes de l’Opcommerce pour apporter un conseil de proximité aux structures indépendantes.

Les résultats obtenus en 2018 (périmètre Forco, soit 40 000 entreprises adhérentes) sont encourageants : nous avons financé la formation de près de 50 000 stagiaires issus d’entreprises de moins de 50 salariés, contre 31 000 en 2017, soit une progression de 59 %.

Question : comment maintenir (et même accroître) la qualité de notre accompagnement auprès de 90 000 adhérentes ? Une partie de la réponse passe par la phygitalisation de notre approche de la relation « clients », comme le font les entreprises du commerce auprès de leurs propres clients.

Une approche phygitale ? Cela consiste à mettre en place un accompagnement et une offre de services qui combinent prestations dématérialisées en ligne et conseil de proximité en face-à-face ou à distance. C’est ce que l’on appelle aussi dans le commerce l’approche « Omnicanal », qui consiste à combiner tous les moyens techniques et humains qui permettent d’entrer en contact avec un client ou de répondre à ses demandes ou attentes.

Indépendamment de cette approche phygitale ou omnicanal, dans le contexte du commerce, l’accompagnement des TPE/PME repose sur deux leviers indispensables :

Des démarches clé en main, du diagnostic compétences, tel que Cap Compétences Commerce, à la mise en œuvre du plan d’actions, en passant par la prise en charge des démarches administratives ;
• La proximité d’une offre de formation de qualité à tarifs négociés, identifiée et sélectionnée localement, d’où notamment le lancement de la version 2 de notre plateforme Click&Form en janvier 2020.

3/ La prospective emplois-métiers-compétences

Ce troisième défi pour l’Opcommerce se résume en une phrase : « Anticiper les compétences du commerce de demain ». Les 19 branches professionnelles réunies au sein de l’Opcommerce peuvent s’appuyer sur leurs propres observatoires, mais aussi sur les travaux de l’Observatoire prospectif du commerce. Depuis 1996, il s’agit d’un outil mutualisé d’aide à la décision qui permet aux branches professionnelles du commerce de définir leurs politiques emploi-formation à moyen et à long terme.

Avec l’Observatoire prospectif du Commerce, on se situe dans un schéma interbranches, qui permet de partager les problématiques et les pratiques sur certains sujets, tout en respectant les spécificités de chacun.

En nous appuyant sur des données fiables, des études qualitatives, de l’analyse prospective, nous devons tendre vers une GPEC à trois dimensions :

1/ Branches

2/ Entreprises

3/ Territoires

Derrière cet exercice, qui consiste à construire et à imaginer des scénarios pour le futur des métiers du commerce, il y a bien évidemment tout l’enjeu du développement des certifications. Dans les 19 branches professionnelles réunis au sein de l’Opcommerce, on compte aujourd’hui plus 50 CQP/CQPI en activité.

Un premier chantier va consister à renforcer les synergies, les complémentarités entre ces certifications. Un deuxième chantier va consister articuler ces certifications de branche avec les diplômes.

De ce point de vue, la nouvelle CPC Commerce (Commission professionnelle consultative) arrive comme une opportunité de créer un dispositif de certification cohérent à l’échelle de l’ensemble de la filière.

 

L’Opcommerce et l’actualité de cette rentrée

• La collecte de l’acompte de 75 % en septembre 2019
➢ Les équipes de l’Opcommerce sont sur le pont

• La mise en œuvre de la Pro-A
➢ Publication de l’ordonnance « coquilles »

• La fin de la gestion du CPF par les Opérateurs de compétences
➢ Un afflux de dossiers à prévoir jusqu’au 30/11/2019

L’Opcommerce d’ici à décembre 2019

• La signature d’un EDEC Commerce 2
➢ en cours, sur le thème de l’impact de la transition écologique sur les métiers du
commerce

• La négociation de la COM 2020-2022 avec les pouvoirs publics
➢ probablement en octobre/novembre

• La validation par le CA de l’Opcommerce des orientations stratégiques à l’horizon 2022
➢ prévue en décembre en fonction de la COM

Les 19 branches professionnelles réunies au sein de l’Opcommerce

Bricolage / Commerce à distance / Commerce à prédominance alimentaire (détail et gros) / Commerce de détail de l’horlogerie-bijouterie / Commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers / Commerce succursaliste de la chaussure / Commerce succursaliste de l’habillement / Commerces de Détail Non Alimentaires / Commerces et services de l’audiovisuel, de l’électronique et de l’équipement ménager / Coopératives de consommateurs / Entreprises de la distribution en chaussures, jouets, textiles et mercerie / Entreprises de la filière Sports-Loisirs / Grands magasins et Magasins populaires / Import-Export / Jardineries et graineteries / Négoce de l’ameublement / Optique-lunetterie de détail / Papeterie et fournitures informatiques / Professions de la photographie


EDEC = Engagement développement et compétences
Pro-A = Promotion par l’Alternance
CPF : Compte Personnel de Formation

Photo : de droite à gauche Chrystelle DERRIEN, Présidente – Marie-Hélène MIMEAU, Vice-Présidente – Philippe HUGUENIN-GENIE, Délégué général

OPcommerce est  l’OPCO des Jardineries & graineteries (sauf sous statut coopératif) (en fonction IDCC Convention Collective)


Voir aussi :

https://www.francecompetences.fr/

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !

Surligneur de Talents ! Journaliste - Animateur de Communauté en ligne Conseil & Formation dans la Distribution Fondateur des Editions Média-Talents et du site de Presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste - 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! - Veille, Informations et Communauté en ligne pour les professionnels ! Depuis 1989 au cœur de la filière ! Ancien dirigeant d'une boutique Fleuriste et d'une Jardinerie-Animalerie. - Indépendance et confiance : - Président du Jury Fiacre d'Or | Meilleure Entreprise Fleuriste Française depuis 2017 - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. - + de 20.000 kms parcourus annuellement en train

Crédit photo

  • Photo générique ou Annonceur

Sources :

Les sources n’apparaissent pas temporairement – nous mettons tout en oeuvre pour réparer ce dysfonctionnement

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité - Pack Premium

PremierTech

Publicité - Pack Premium

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Top hebdo

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter

Laisser un commentaire

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !