L'info pour les pros !
10 Ans !
Ÿnsect va commercialiser le premier engrais à base d’insectes – Parmi les premiers clients, le Groupe Compo leader européen de la nutrition des plantes ​pour les jardiniers amateurs
296
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

Ÿnsect va commercialiser le premier engrais à base d’insectes – Parmi les premiers clients, le Groupe Compo leader européen de la nutrition des plantes ​pour les jardiniers amateurs

Insecte Animlerie JAF-info

La société française, spécialisée dans l’élevage d’insectes et leur transformation, a obtenu le feu vert de l’ANSES pour la mise sur le marché de son engrais naturel d’insecte « ŸnFrass ».

Ÿnsect produit des engrais à partir des Ténébrio Molitor, des vers très riches en protéines (70 %) qu’elle élève dans des fermes verticales.Ÿnsect produit des engrais à partir des Ténébrio Molitor, des vers très riches en protéines (70 %) qu’elle élève dans des fermes verticales.

Feu vert. Ÿnsect vient d’obtenir le tampon de l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (ANSES) pour lancer son engrais fabriqué à partir de vers de farines, sous la marque « ŸnFrass ». La jeune pousse se revendique ainsi le premier acteur au monde à obtenir une homologation de mise sur le marché d’un tel produit.

Il a fallu quatre années de recherche à Ÿnsect avec l’aide de plusieurs instituts de recherche pour mettre au point cet engrais. Conçu à base de déjections (ou « frass ») de Tenebrio Molitor, l’espèce de vers élevés et nourris avec des coproduits céréaliers dans la « Fermilière » de Dole, ŸnFrass est utilisable en agriculture biologique.

Parmi les premiers clients, le Groupe Compo, leader européen de la nutrition des plantes ​pour les jardiniers amateurs ou encore le producteur de vin catalan Torres. « Cette homologation est un gage de sérieux qui nous facilitera l’exportation vers des pays tiers », estime Antoine Hubert, le président de l’entreprise.

Engrais hautement protéinés

Ÿnsect souligne qu’il valorise l’ensemble des composantes des insectes et ne produit aucun déchet. La société vise le marché de l’agriculture, notamment les maraîchers pour la culture des salades et des pommes de terre, les viticulteurs, mais aussi les amateurs de jardinerie. Ainsi que des horticulteurs pour les roses. Son engrais ŸnFrass est à 85 % composé de matière organique et contient de l’ azote, du phosphore et du potassium. C’est un produit sec inodore en granulés, qui se veut « une alternative durable aux engrais minéraux conventionnels ».

Créée en 2011, Ÿnsect a déposé 29 brevets. Elle élève des coléoptères très riches en protéines (70 %), des Ténébrio Molitor dans des ​Fermilières, qui sont des fermes verticales. « Nos engrais stimulent la croissance des animaux, les poissons d’élevage et des plantes, qui grandissent plus vite qu’avec une alimentation traditionnelle », affirme Ÿnsect.

Avec plus de 200 millions de dollars levés depuis sa création, Ÿnsect emploie 130 collaborateurs et fait fonctionner une ferme verticale pilote en France depuis 2016. Ÿnsect construit une seconde unité, Ÿnfarm à Poulainville près d’Amiens), avec un objectif de production de plus de 100.000 tonnes par an, ce qui en fera la plus grande ferme verticale d’insectes au monde.

Concurrence

L’élevage d’insectes ou entomoculture, en plein boom, regorge de jeunes pousses , attirées par des prévisions très optimistes sur la demande mondiale.

Parmi celles-ci InnovaFeed, une autre start-up française qui produit des mouches soldats noires et qui a signé en juin dernier un accord avec le géant américain Cargill pour l’alimentation des poissons d’élevage. Agronutris, du groupe EAP, créée en 2011, mène une levée de fonds pour financer un nouveau site industriel de production de protéines à base de mouches soldats dans les Ardennes. Fungfeed produit, elle, des larves de ténébrions pour l’alimentation animale, avec une production implantée au sein d’une champignonnière. Et Fungfeed vient de lancer une première gamme de croquettes pour chiens et chat faites à 60 % de protéines d’insectes chez les vétérinaires.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : lesechos.fr Marie-Josée Cougard
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/ynsect-va-commercialiser-le-premier-engrais-a-base-dinsectes-1215802

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium