JAF logo SVG2022
Traçabilité des fleurs - Que pensez-vous des ces Assises de l'UNF

[Vidéo] Traçabilité des fleurs – Que pensez-vous des ces Assises de l’UNF (12mn)

271 vues
Publicité - Pack Impact


Traçabilité des fleurs – Que pensez-vous des ces Assises de l’UNF
Entretien de quelques intervenants et spectateurs des Assises.
Automobile Club de France – Le 3 Octobre 2022

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Luc NAROLLES
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Source :

5 réponses

  1. Bonjour à tous l’églantine de St Jean à Montluçon.
    a-t-il été émises la réflexion ou la question par nos collègues lors de cette assise de l’obligation… IMPÉRIEUSE… des dates de coupe de nos végétaux. QUI DEVRAIT ÊTRE OBLIGATOIRE POUR TOUT PRODUIT PÉRISSABLE VENDU EN FRANCE.
    En dehors de savoir d’où viennent et comment sont produits des fleurs, la date de coupe me paraît hautement plus nécessaire d’être indiqué par nos producteurs. Vous remerciant par avance nos sincères salutations les plus fleuries. Signer les peintres de vos sentiments .
    William

  2. pendant qu’on croule sur les « fais pas ci, fais pas ça  » en magasin , que nos fournisseurs s’inquiètent pour leur productions et leur avenir…
    il y en a qui passe leur temps devant leur écran à réfléchir …ou pas d’ailleurs…à de nouvelles normes .
    Pour que nous ayons une filière Française, il eut fallu qu’elle ne soit pas détruite au fil des années : en 30 ans , je l’ai vu mourir. … et pas en lisant la presse, mais en écoutant mes petits grossistes qui m’approvisionnaient.
    Et puis, pour connaitre la provenance des fleurs, nous discutons avec nos grossistes et nous en parlons avec nos clients.

  3. Des décisions prises sans aucunes consultations des fleuristes, et pour la profession, ce sera de nouvelles contraintes qui seront impossibles à mettre en place en l’état actuel de l’information donnée par nos fournisseurs.
    la provenance n’est pratiquement indiquée nul part, on n’aura pas les moyens de perdre du temps à « chercher » d’où viennent nos achats, quand on a 15 ou 20 bottes différentes à référencer.
    Pour que la législation soit efficace il faudra simplifier le système de marquage ou les emballage au niveau des fournisseurs, ou sur la facture, ce qui serait pratique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.