L'info pour les pros !
10 Ans !
[Vidéo] Patrick MIOULANE – DÉSHERBAGE : POURQUOI TROUVE-T-ON ENCORE DU ROUNDUP AUJOURD’HUI DANS LE COMMERCE ?
107
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
DÉSHERBAGE : POURQUOI TROUVE-T-ON ENCORE DU ROUNDUP AUJOURD’HUI DANS LE COMMERCE ?
Patrick MIOULANE

[Vidéo] Patrick MIOULANE – DÉSHERBAGE : POURQUOI TROUVE-T-ON ENCORE DU ROUNDUP AUJOURD’HUI DANS LE COMMERCE ?


Effectuant un désherbage à la binette devant une clôture, le rédacteur en chef de NewsJardinTV, Patrick Mioulane, montre que, même avec de bons outils, l’élimination de la végétation sauvage indésirable est une corvée pour le jardinier, certaines plante s’avérant très difficiles à extraire car elles colonisent des zones difficilement accessibles. Notre expert évoque la biodiversité si à la mode aujourd’hui, mais une biodiversité qui est ciblée dans un jardin, puisqu’on cultive des plantes choisies (et avec un but productif dans le potager). Le développement souvent envahissant des plantes sauvages nécessite qu’on privilégie nos cultures pour éviter la concurrence, la végétation spontanée puisant dans les réserves nutritives du sol au détriment des espèces cultivées.
Patrick rappelle aussi que sur le plan sanitaire des cultures, la présence d’herbes sauvages sert souvent d’hôtes intermédiaires à nombre de bioagresseurs (insectes phytophages et maladies cryptogamiques). Dans ce contexte, le désherbage fait partie des tâches essentielles et récurrentes que doit assurer le jardinier.
Dans les zones non cultivées (cour, dallage, terrasse, allée…), Patrick considère qu’il est bien plus efficace et pratique d’utiliser du désherbant. Mais il se pose dans ce cas un problème législatif, puisque depuis le 1er janvier 2019, la loi Labbé interdit dans les jardins et les espaces verts tout usage de produit chimique de synthèse. Notre jardinier préféré propose alors d’aller consulter Internet pour voir si des désherbants sont toujours proposés à la vente…
Patrick tape sur le moteur de recherche : « désherbant jardin achat ». Il spécifie bien « jardin » car les produits destinés aux jardiniers amateurs font l’objet d’une homologation particulière (plus sévère). Il s’étonne alors qu’on lui propose du Roundup, produit dont le nom est historiquement associé au Glyphosate, une matière active à l’origine d’une énorme polémique et bien entendu interdite aujourd’hui dans les jardins.
Les indications « nouvelle formule » et « nouvelle matière active » incitent notre rédacteur en chef à acheter les produits pour les analyser en détail… Patrick a acheté sans problème quatre produits de marque « Roundup » présentés au rayon désherbants d’une jardinerie. Il explique que la composition a effectivement changé. Le glyphosate a été remplacé par de l’acide pélargonique (ou acide nonanoïque)
La substance ayant été homologuée par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), elle est bien conforme à la réglementation actuelle. Cela s’explique par le fait que l’acide pélargonique est naturellement présent dans les plantes du genre Pelargonium (tels les géraniums qui décorent nos massifs et nos balcons). Il ne s’agit donc plus désormais d’un pesticide, mais d’un produit de biocontrôle dont l’impact environnemental est considérablement moindre que la plupart des substances chimiques de synthèse.
Patrick explique l’action herbicide de l’acide pélargonique qui dégrade la cuticule de la feuille. Les membranes des cellules éclatent ce qui libère le liquide que ces dernières contiennent, d’où une déshydratation rapide des tissus qui sont alors agressés par les rayons du soleil. La plante ne pouvant plus réaliser sa photosynthèse, elle meurt.
Le produit ayant un effet, Patrick développe ensuite toutes les précautions d’usage pour son emploi : porter des gants et des lunettes de protection, utilisation d’un pulvérisateur de désherbage muni d’un cache herbicide, respect scrupuleux des doses et des conditions d’emploi indiquées sur le boîtage, ne traiter que les plantes à éliminer, ne pas appliquer le désherbant au bord de l’eau, traiter par une températures supérieure à 15 °C, des végétaux exposés au soleil et de préférence assez jeunes (10 cm de haut). Et pas plus de quatre traitements par an.
MiouMiou prépare le produit en montrant le système pratique de dosage sans contact. Il passe ensuite sur le terrain en traitant une surface pavée (herbes et mousse), une allée bitumée et même le bord d’un massif d’arbustes, l’important étant de bien concentrer le produit sur les plantes à éliminer
C’est un film complet, détaillé, pratique et très informatif, qui fait le point sur l’homologation des produits de désherbage d’aujourd’hui, leur utilité et leur application. Une vidéo rédactionnelle réalisée librement avec le partenariat de la société Evergreen garden Care

Patrick MIOULANE

Patrick MIOULANE

Né le 23 juillet 1951 à Ivry-sur-Seine, est un journaliste de la presse écrite, de la radio et de la télévision, spécialiste des jardins et auteur d'environ 120 ouvrages. Trois de ces ouvrages ont reçu le prix Saint-Fiacre, décerné par l'Association des journalistes du jardin et de l'horticulture, un autre le prix P.J. Redouté, et un autre le prix Émile-Gallé. (wikipedia)
Origine : Veille – Curation
Signature : newsjardintv
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
EVERGREEN Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

EVERGREEN Publicité - Pack Premium