JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
CYCLAMENS : POURQUOI ET COMMENT CRÉE-T-ON DES HYBRIDES F1 ?
Patrick MIOULANE
49
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

[Vidéo] Patrick MIOULANE – CYCLAMENS : POURQUOI ET COMMENT CRÉE-T-ON DES HYBRIDES F1 ?


Ce dernier volet des reportages que NewsJardinTV a réalisés dans les Ets Morel de Fréjus (voir : https://www.youtube.com/watch?v=7-j63wQpK5o https://www.youtube.com/watch?v=fdstKIKAAeY&list=UUYsThm4HgSRy4nFyX871H1A&index=49) a pour but de vous faire découvrir le travail de sélection et d’hybridation qui constitue la base même de l’amélioration variétale.
Dans une serre, au milieu d’une « mer de cyclamens », le rédacteur en chef de NewsJardinTV, Patrick Mioulane, devise avec Céline Pesteil, une scientifique responsable de la sélection dans cette entreprise leader en matière de création de nouvelles variétés de cyclamens.
Céline commence par expliquer le but de son travail, à savoir développer les qualités à partir d’une lignée parentale, sélection d’une population de plantes dont les descendants possèdent des caractéristiques similaires. Les spécimens qui présentent des qualités particulières sont pollinisés par eux-mêmes (autofécondés) pour obtenir une descendance homogène, la « consanguinité » étant bien acceptée par les cyclamens. En comparant deux générations de plantes, Céline met en évidence de manière claire les améliorations qu’elle a pu obtenir.
La chercheuse explique ensuite le processus de multiplication des cyclamens qui, de la graine à la graine, demande deux ans car cette plante d’origine méditerranéenne (les cyclamens présentés ici sont de Cyclamen persicum) est dormante durant l’été.
Céline et Patrick vous proposent ensuite de vous montrer et de vous expliquer le processus d’hybridation. Notre jardinier préféré compare son invitée à « l’abeille laborieuse des Ets Morel » car le travail de la sélectionneuse s’apparente à celui qu’effectuent les pollinisateurs dans la nature. La différence se trouve dans le mot « sélection », le pollen et les parents étant choisis délibérément par les obtenteurs.
Partant de deux lignées parentales fixées (plantes qui transmettent fidèlement leurs caractères), on effectue un croisement pour obtenir un hybride F1 (première génération qui possède des caractéristiques semblables, une croissance homogène et que l’on peut reproduire de façon précise puisque le croisement est contrôlé). Céline et Patrick vous montrent toutes les étapes de l’hybridation : castration de la plante mère (on élimine ses organes mâles) pour éviter l’autofécondation ; récolte du pollen, dépôt du pollen sur l’extrémité du pistil (stigmate) ce qui constitue l’hybridation, puis germination du pollen, formation des fruits, récolte des graines, et semis. Les nouveaux hybrides sont ensuite semés dans des entreprises réparties sur tous les continents afin de les tester dans toutes les conditions de climats et de culture.
Ce reportage se termine par la présentation de deux nouvelles générations de cyclamens : ‘Indiaka’ et ‘Pipoca’ qui apportent des caractéristiques tout à fait nouvelles et même pour le dernier un aspect totalement inédit et surprenant.
C’est une vidéo vraiment passionnante car très détaillée, didactique, avec des images précises et des explications claires. Elle va vous permettre de mieux connaître le mode de reproduction des plantes et surtout elle efface bien des idées reçues sur les hybrides F1 et les soi-disant manipulations génétiques des obtenteurs sélectionneurs de plantes horticoles.

Patrick MIOULANE

Patrick MIOULANE

Né le 23 juillet 1951 à Ivry-sur-Seine, est un journaliste de la presse écrite, de la radio et de la télévision, spécialiste des jardins et auteur d'environ 120 ouvrages. Trois de ces ouvrages ont reçu le prix Saint-Fiacre, décerné par l'Association des journalistes du jardin et de l'horticulture, un autre le prix P.J. Redouté, et un autre le prix Émile-Gallé. (wikipedia)
Origine : Veille – Curation
Signature : newsjardintv
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :