JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
La rédaction de JAF-info
616
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une nouvelle gouvernance de l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, autour de Catherine Muller, Présidente

Ce jeudi 21 octobre 2021, lors de l’Assemblée Générale de VAL’HOR, Catherine Muller est élue nouvelle Présidente de l’Interprofession française de l’horticulture, la fleuristerie et du paysage. Elle incarne l’intérêt général de la filière et s’engage avec le nouveau Bureau constitué, à conduire les missions de l’accord Interprofessionnel 2021-2024, au service des professionnels du végétal en France.

Diplômée de l’European Business School de Paris, auparavant ex-directrice générale puis actuellement présidente du conseil de surveillance de l’entreprise du paysage Thierry Muller SAS, Présidente de l’Union nationale des entreprises du paysage (Unep) de 2013 à 2019, récompensée par la distinction honorifique de Commandeur du Mérite Agricole, Catherine Muller succède aujourd’hui à Mikaël Mercier à la Présidence de l’Interprofession du végétal. Elle s’engage, avec le Bureau nouvellement constitué, à poursuivre les orientations prises par les Présidents des fédérations unies au sein de VAL’HOR, et à conduire les évolutions qu’il sera nécessaire d’adopter collectivement, pour assurer la prospérité des quelque 52 000 entreprises de la filière française du végétal.

Dans le contexte de la crise COVID, qui a vu l’émergence de nouveaux modèles et de nouvelles tendances, la Présidente de l’Interprofession s’attachera à favoriser la participation de  la filière aux multiples transitions : sociétales, climatiques et économiques. Cinq axes stratégiques constitueront, tout particulièrement, le socle de son mandat de trois ans : assurer la notoriété et la reconnaissance de la filière et de l’activité des quelque 186 000 professionnels du végétal, développer l’attractivité des métiers et susciter des vocations, repenser la ville de demain et replacer le végétal au coeur des territoires, s’adapter aux nouveaux usages de mobilité et de consommation et s’ouvrir davantage à l’international.

Pour Catherine Muller, Présidente de l’Interprofession

« Notre filière est devenue un acteur incontournable en réponse aux attentes citoyennes, aussi bien dans la sphère publique que privée, et aux enjeux sociétaux et climatiques d’aujourd’hui et de demain. C’est avec toute ma conviction que je porterai la voix des professionnels du végétal, leur engagement social et responsable, en conciliant défis écologiques et économie durable pour assurer le devenir serein de la filière française du végétal ».

Un nouveau Bureau aux compétences multiples et complémentaires.

Michel Audouy, Paysagiste concepteur, également enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage (ENSP), Vice-président de la Fédération Française du Paysage (FFP), est renouvelé dans ses fonctions de Secrétaire Général de VAL’HOR. Pour Michel Audouy, « Je renouvelle avec une réelle motivation mes fonctions au sein du Bureau de VAL’HOR avec pour mission de créer davantage de liens entre les fédérations ».

Nicolas Leroy, Président de Leroy Paysages et gérant Leroy Jardins Services depuis 12 ans, et membre de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) rejoint en tant que Vice-président le Bureau de VAL’HOR. Pour Nicolas Leroy, « J’ai pleinement conscience du rôle que doit jouer notre filière dans la qualité de vie attendue par nos concitoyens et dans la construction de la ville nature de demain. Je m’engage au côté de Catherine Muller pour apporter des solutions aux donneurs d’ordre pour replacer le végétal au coeur des lieux de vie ».

Catherine Jousse, directrice marketing et expérience clients de l’enseigne Truffaut, membre des jardineries et animaleries de France, est renouvelée dans ses fonctions de Vice-présidente, au sein de l’Interprofession. Pour Catherine Jousse, « S’investir collectivement permet de rappeler à tous que le végétal est essentiel. L’Interprofession se doit de porter des messages forts pour sensibiliser davantage les consommateurs aux multiples bienfaits du végétal pour tous ».

Pascal Mutel, fleuriste-créateur, Président de la Chambre syndicale des fleuristes d’Ile de France, Président de l’Ecole des fleuristes de Paris, et membre du Bureau de la Fédération Française des Artisans Fleuristes (FAFF) poursuit ses fonctions de Vice président au sein du Bureau de VAL’HOR. Pour Pascal Mutel, « Il faut valoriser le savoir-faire des professionnels du végétal qui ont à coeur de sublimer les fleurs, les plantes, et qui participent au rayonnement de l’art de vivre à la française ».

Jean-Sébastien Griffaton, Directeur général de Radis et Capucine, entreprise familiale depuis 1927, semenciers depuis 3 générations et membre de l’Union Française des Semenciers (UFS), est nommé Vice-président au Bureau de VAL’HOR. Pour Jean-Sébastien Griffaton, « Je suis fier de m’investir au sein du Bureau de l’Interprofession et de pouvoir travailler en synergie avec tous acteurs du végétal pour rendre notre filière toujours plus novatrice ».

Ollivier Ottenwaelder, horticulteur à Fréjus depuis 32 ans au sein de la SAS Ottenwaelder frères, et Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et des Pépinières (FNPHP) des devient membre du Bureau de VAL’HOR en tant que trésorier. Pour Ollivier Ottenwaelder, « Cette nouvelle prise de fonction est pour moi l’occasion de servir la cause des professionnels du végétal ».

A PROPOS :

VAL’HOR est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle réunit 52 000 entreprises spécialisées, réalisant plus de 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 186 000 emplois. Elle rassemble les 10 organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production (FNPHP, Felcoop, UFS, CR), de la commercialisation (FFAF, Jardineries et Animaleries de France, FGFP, Floralisa), ainsi que du paysage (Unep, FFP). L’Interprofession VAL’HOR est dotée des missions suivantes : – la production de ressources pour la filière par les études, la prospective et l’innovation – la mise à disposition d’outils pour le développement économique des entreprises du végétal – le développement du marché des particuliers et du marché des donneurs d’ordre par la communication collective. www.valhor.fr #LeVegetalEstEssentiel

A lire aussi

Catherine MULLER – Nouvelle Présidente de Val’Hor

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : VALHOR
Crédit photo : Sylvain Barthelemy

2 réponses

  1. Bonjour Madame,

    Le Président, le Secrétaire général, le Trésorier ainsi que les Vice-Présidents sont tous bénévoles. Comme pour toute association, le président, le secrétaire général, et le trésorier, assument personnellement une responsabilité civile et pénale pour la gestion de l’association. Au regard de l’importance du temps qu’ils consacrent à celle-ci et donc qu’ils ne peuvent passer à leur activité professionnelle propre, ils reçoivent une indemnité de responsabilité dans le cadre des dispositions prévues par les associations à but non lucratif et plafonnées à ¾ du smic.

    Une enveloppe d’un smic et demi est couverte par le produit des cotisations versées par les fédérations membres. Elle n’est pas constituée de la contribution versée par les entreprises de la filière (dont celles des fleuristes).

    Les comptes de l’association sont transparents et contrôlés par un commissaire aux comptes qui en certifie la régularité et la sincérité des comptes de l’association. Ainsi, ils sont disponibles sur le site de VAL’HOR et bien-sûr publiés (https://www.valhor.fr/a-propos-de-valhor/missions-et-activite/).

    Le contrôleur général économique et financier de l’Etat assiste aux Conseils d’Administration et aux Assemblée Générale. Et les comptes sont déposés.

    Pour le faire savoir à tous les professionnels qu’elle représente, VAL’HOR publie dans les titres de la presse professionnelle pour permettre à chacun d’accéder aux comptes dans le cadre des dispositions légales prévues pour les associations à but non lucratif.

    Nous restons à disposition pour tout complément.

    VAL’HOR
    44 rue d’Alésia
    75682 Paris cédex 14
    T : 01 53 91 09 09

  2. Cette taxe annuelle verée à contre coeur, est énorme pour les petits commerces et je ne suis pas étonnée de son besoin de financement, avec 3 Vice présidents et une présidente, cela représente une masse salariale qui à mon avis est bien superieure au rendu de cette organisation professionnelle pour ses adhérents “par obligation”
    Je ne suis pas convaincue du tout de l’intérêt de ces cotisations qui ne seraient pas versées si j’avais le choix, et je suis loin d’être la seule …
    Une petite fleuriste de province

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
BARENGRUG Publicité - Pack Premium