JAF logo SVG2022
Animalerie-Generique

Une célèbre animalerie de Nice doit fermer après 126 ans d’activité

380 vues
Publicité - Pack Impact

Le responsable de cette institution spécialisée dans les volatiles et les rongeurs, doit se mettre en conformité… Impossible. Après 126 ans d’activité « L’oisellerie nouvelle 2 » referme ses ailes.

Ce commerce, ce n’est pas un oiseau de passage. « L’oisellerie nouvelle 2 », au 14 de la rue Defly à Nice, a 126 ans. Plusieurs générations d’oiseleurs s’y sont succédé avec bonheur, et pourtant, l’enseigne doit fermer. Définitivement.

Philippe Demulier, 53 ans, originaire du Nord, est là. Au milieu des cages où volettent canaris, perruches et autres espèces exotiques, où souris et rats font la java dans leur litière, où pigeons et tourterelles roucoulent à fond de caisse, où les lapins nains grignotent frénétiquement leurs graines.

Volatiles et rongeurs ignorent tout de ce qui se trame dans cet espace devenu un nid à soucis. Eux trouveront probablement des maîtres. Le patron de l’enseigne, lui, a le bec dans l’eau.

« Dénonciation », inspection

Un contrôle de la direction départementale de la protection des populations fait que Philippe Demulier va y laisser les plumes. Triste fin pour ce passionné qui travaille parmi le bestiaire ailé ou doté de quenottes aiguisées depuis 2005 et qui a racheté l’affaire à son patron en 2011.

La situation économique battait de l’aile depuis 2008-2009. Mais l’oisellerie survivait. Une des dernières de Nice, alors que la ville en a compté une bonne dizaine voici quelques années.

Le coup de grâce, c’est ce contrôle effectué en juillet. « Sans doute à cause d’une dénonciation prétendant que l’endroit était sale, les animaux mal nourris, mal abreuvés, mal entretenus. Deux inspecteurs sont venus et ont vu que c’était des bobards, mais ils ont quand même relevé des non-conformités par rapport à la réglementation en vigueur. »

Réaménagement impossible

Pour être dans les clous, Philippe Demulier doit aménager « une nursery pour les rongeurs. Mais aussi un local de soins, un local d’isolement – si un animal est souffrant – un local pour un congélateur réservé aux potentiels cadavres, un local pour réfrigérateur et congélateur destinés à la nourriture des animaux. Un local de stockage pour l’alimentation, un autre pour stocker les cartons et un autre pour les litières ».

Problème: l’oiseleur ne peut pas installer tous ces équipements. « La superficie du magasin ne le permet pas. Le moindre local imposé fait 5m, or je dispose de 64 mde surface de vente. Si je réalise les travaux qui me sont demandés, il ne restera que 20 mde surface de vente. En plus, rongeurs et oiseaux doivent être séparés et on doit mettre des barrières devant les cages à 1mètre! »

Mise en vente

Et transférer une partie des pensionnaires dehors, dans des cages posées sur le trottoir ? « Impossible, je n’en ai pas le droit.« 

Alors, pourquoi ne pas réduire le nombre d’animaux à la vente? Mauvais calcul: « Je réalise 50% de mon chiffre d’affaires avec les animaux et les 50 autres avec les cages, accessoires, etc.« 

Louer un autre local? « Dans le quartier, c’est 1.000 euros de loyer mensuel. Inabordable…« 

Résultat: « J’ai mis en vente le droit au bail. »

Une fois les animaux partis dans d’autres foyers et le matériel liquidé, « L’oisellerie nouvelle 2 », fermera ses ailes. Pour toujours. Le chant du cygne…

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : nicematin.com
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Source :
  • https://www.nicematin.com/animaux/on-vous-explique-pourquoi-cette-celebre-animalerie-de-nice-doit-fermer-apres-126-ans-dactivite-804745

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.