L'info pour les pros !

10 Ans
Un éleveur d’oiseaux condamné à trouver une nouvelle famille à ses 300 perruches et perroquets
411
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact
.Publicité - Pack Impact

Un éleveur d’oiseaux condamné à trouver une nouvelle famille à ses 300 perruches et perroquets

justice-JAF-jardinerie-animalerie-fleuriste

Pour ne pas avoir respecté les conditions légales d’exercice de son métier, un éleveur d’oiseaux installé dans l’Orne, est tombé dans les mailles de la justice.

Plutôt que de lui voler dans les plumes tout de suite, elle lui a accordé un délai pour qu’il déniche un repreneur pour ses escadrilles de perroquets et autres perruches.

Pour éviter d’y laisser trop de plumes, un éleveur d’oiseaux de 43 ans a jusqu’au 5 décembre prochain pour réussir à caser les 300 derniers volatiles de son élevage installé dans un coin du Perche ornais ravitaillé par les corbeaux. S’il y parvient, la justice pourrait bien décider de l’exempter de peine ou de ne lui infliger qu’une légère condamnation.

En attendant cette date, s’il ne parvient pas à dégoter un zoo ou la volière d’un particulier suffisamment grande pour accueillir ses perruches et perroquets, il pourrait bien écoper d’une amende que le procureur Coudert a voulu fixer à hauteur de 10 000 €, dont 5 000 € avec sursis.

Poursuivi, ce jeudi à l’audience correctionnelle d’Alençon (Orne), Franck a été jugé pour ne pas avoir respecté un certain nombre de conditions techniques d’exercices de son métier ; des infractions pour lesquelles il avait déjà pris un plomb dans l’aile en 2013.

À la barre du tribunal, ce passionné de volatiles qui a travaillé pendant vingt-trois ans en animalerie avant de voler de ses propres ailes, s’est défendu bec et ongles. Car dans cette histoire, il a eu un peu l’impression de passer pour un pigeon.

Comment, en effet, la justice pouvait-elle, d’un côté, lui reprocher de ne pas disposer du certificat de capacité prouvant ses compétences d’éleveur, et de l’autre, une fois l’enquête bouclée, lui avoir pourtant laissé en garde ces centaines de pensionnaires que la procédure judiciaire avait pourtant saisies ? Et ce depuis avril 2017.

Justement, s’est défendu le procureur qui a expliqué que ce n’était pas aux contribuables et au trésor public de se faire plumer en prenant en charge les 15 000 € annuels nécessaires à l’entretien de tous ces piafs.

Furieux, également, qu’on l’ait pris pour un nuisible qui s’engraissait via un trafic international d’espèces protégées, et dégoûté d’avoir vu débouler chez lui, le jour de l’anniversaire de sa fille, les chiens renifleurs de billets de la gendarmerie, Franck a, depuis, renoncé à sa passion.

Désormais, avec le développement des poulaillers à domicile qui sont devenus très tendance, il s’est reconverti uniquement dans la volaille. Les règles d’élevage y sont moins draconiennes. Et puis, on le sait bien. En cas de pépin, la justice est toujours plus tendre avec les poulets.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Igor BONNET ouest-france.fr
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/54458/reader/reader.html#!preferred/1/package/54458/pub/79129/page/12

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
MEILLEUR FLEURISTE Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info