L'info pour les pros !
10 Ans !
Tragique fait divers – Bagnols-sur-Cèze – Bollène – Sénas – Décès de Pierre Coulange (Jardineries Fleuristes) dans des conditions atroces
2518
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
TARN - UNE JARDINERIE TESTÉE PAR LA POLICE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
La rédaction de JAF-info

Tragique fait divers – Bagnols-sur-Cèze – Bollène – Sénas – Décès de Pierre Coulange (Jardineries Fleuristes) dans des conditions atroces

02/06/2021 09:36 – Ardèche : l’homme recherché après le meurtre de son père et l’agression de sa mère s’est rendu Le Figaro – Aude Bariéty

Plus de 150 gendarmes pourchassaient Maxime C., 37 ans, qui souffre d’«antécédents psychiatriques».

«Un individu dangereux est activement recherché par les forces de l’ordre.» Ce mercredi 2 juin, tôt dans la matinée, la gendarmerie de l’Ardèche a lancé sur les réseaux sociaux un appel à témoins après une double agression à l’arme blanche. Plus de 150 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés avant que l’individu ne se rende en fin de matinée, a ensuite indiqué la gendarmerie.

Selon une information de nos confrères du Dauphiné libéré, ensuite confirmée par le parquet de Privas, un septuagénaire est mort et sa femme a été grièvement blessée vers minuit trente dans la nuit de mardi à mercredi à Saint-Just d’Ardèche. Le parquet a ouvert une enquête pour «meurtre». Les jours de l’épouse, blessée à l’abdomen, ne sont plus en danger.

«N’intervenez pas»

Le suspect, qui a pris la fuite après les faits, n’est autre que le fils des septuagénaires attaqués. Maxime C., 37 ans, mesure 1,80 m et est qualifié d’«athlétique» dans l’appel à témoins. Le natif de Bagnols-sur-Cèze (Gard) souffre d’«antécédents psychiatriques», a confié le parquet à l’AFP.

«Si vous avez des informations, contactez immédiatement le 17», soulignait la gendarmerie, qui rappelait aux internautes de ne «pas intervenir» de leur côté. C’est finalement entre Saint-Just et Saint-Marcel-d’Ardèche que Maxime C. a été vu par les gendarmes vers 11h30 puis qu’il s’est rendu «sans aucune opposition et résistance».

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/ardeche-un-homme-recherche-apres-le-meurtre-de-son-pere-et-l-agression-de-sa-mere-20210602


03/06/2021 – 13:00 – Bouches-du-Rhône: l’homme retranché a été interpellé – Dauphiné libéré JXP

L’homme est un paysagiste en instance de divorce.

13 heures: L’intervention vient de se terminer. L’homme a été interpellé. La négociation a permis de ramener le forcené à la raison. La tension redescend. Il aurait menacé de faire sauter un hangar de sa propriété contenant des hydrocarbures et des engrais. L’homme est un paysagiste en instance de divorce.

12h50: Une cinquantaine de personnes qui se trouvaient à l’intérieur du commerce ont été évacuées. Cet habitant de Sénas menace de faire sauter un hangar de sa propriété. D’importants moyens ont été dépêchés. Le GIGN de Paris a été mis en alerte. La préfète de police Frédérique Camilleri est attendue sur les lieux. Le négociateur de la gendarmerie vient d’arriver.

Ce matin : Ce 3 juin dans la matinée, un important dispositif de gendarmerie a été déployé à Senas. Un homme désespéré est retranché dans sa propriété.

L’alerte a été donnée par une amie de cet homme après des échanges de SMS. Des échanges dans lesquels l’intéressé aurait fait part de son intention de se suicider et de faire sauter un hangar.

Les gendarmes sont sur place et ont mis en place un périmètre de sécurité.
Un négociateur de la gendarmerie doit se rendre sur les lieux.

https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/06/03/bouches-du-rhone-un-homme-retranche-chez-lui-menace-de-faire-sauter-son-appartement


03/06/2021 13:17 – Sénas : le forcené s’est rendu sans heurt et sans violence, l’A7 est rouverte au trafic dans le secteur – La Provence Par Jonathan Bellon

Retranché depuis 10h du matin dans une jardinerie de Sénas, située chemin des Rayettes, qu’il menaçait de faire exploser à l’aide d’engrais et d’hydrocarbure, le forcené s’est rendu, selon nos informations, sans heurt, ni violence. Il s’agit d’un ancien salarié de la boulangerie Villaret, aujourd’hui paysagiste.

L’autoroute A7, qui avait été fermée le temps de l’intervention, a pu rouvrir à 14h.


04/06/2021 07H44 Tué par son fils à Saint-Just d’Ardèche, le père tenait une jardinerie à Bollène – La Provence – J.S.

C’était une personnalité bien connue des Bollénois. Commerçant accompli et apprécié, Pierre Coulange a tenu pendant de nombreuses années sa jardinerie éponyme, dans le centre-ville de Bollène. Avant de déménager, il y a peu, dans des nouveaux locaux qu’il réclamait de ses voeux depuis de longues années. Le projet d’une vie, dont il n’aura finalement pu profiter que bien peu de temps.

Installé avec sa femme à Saint-Just-d’Ardèche, à la frontière gardoise, il a été tué à coups de couteau par son fils de 37 ans, dans la nuit de mardi à mercredi. Un drame familial, puis une chasse à l’homme pour retrouver le fugitif, qui s’est finalement terminée par l’arrestation du suspect, mercredi.

Hier, la nouvelle de la mort ce passionné de la nature s’est répandue. Sur les réseaux sociaux, le maire de Bollène Anthony Zilio a salué sa mémoire, adressant “au nom des Bollénois”, ses très sincères condoléances, à son épouse toujours hospitalisée en soins intensifs, à ses proches”.

“J’ai le coeur lourd en apprenant le décès de Pierre Coulange dans des conditions atroces, a également réagi l’ancienne maire Marie-Claude Bompard. Fidèle commerçant bollénois, précieux conseiller des jardiniers[…] Bollène perd une personnalité précieuse. Il va beaucoup manquer aux Bollénois.”

Pierre Coulange possédait également une autre jardinerie à Bagnols-sur-Cèze. Gravement blessée, son épouse serait aujourd’hui tirée d’affaire.

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6376675/tue-par-son-fils-a-saint-just-dardeche-le-pere-tenait-une-jardinerie-a-bollene.html

 



04/06/2021 – Parricide à Saint-Just-d’Ardèche : “Ce qu’on a vécu est atroce” – Midi Libre

L’émotion est vive à Bagnols depuis la mort d’un commerçant, poignardé par son fils.

“Tu peux être fier de ton père, il était honnête et trop brave et bon rétablissement à ta maman.” Voilà un échantillon du florilège de messages que reçoit Matthieu, gérant de la jardinerie Coulange à Bagnols-sur-Cèze, depuis la mort tragique de son papa et ancien patron de cette enseigne commerciale située face à la gare SNCF. Au lendemain du drame qui les a frappés, les membres de la famille Coulange font front uni face à l’épreuve. Dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 juin, à Saint-Just-d’Ardèche, Maxime, 37 ans, troisième fils de la fratrie qui souffrirait de schizophrénie a commis l’irréparable en poignardant mortellement le père Pierre et en blessant gravement la mère Anne-Marie, “une personne adorable, douce et très discrète” selon une connaissance. La mère de famille toujours en soins est aujourd’hui hors de danger. Les obsèques du père de famille devraient avoir lieu la semaine prochaine. “On souhaite que maman puisse y assister”, déclare Matthieu, 44 ans, premier-né de la maisonnée. Aujourd’hui, il se serre les coudes avec son jeune frère Forian 41 ans, patron d’Optic 2000 à Bagnols-sur-Cèze. Le duo témoigne au sujet du père et de la mère, décrits comme des parents aimants et grands parents attentionnés de quatre petits-enfants. “Ce qu’on a vécu est atroce. C’est quelque chose d’horrible”, déclare Florian. Mais pas la moindre évocation de leur cadet et de l’acte odieux qu’il a commis, sujet trop douloureux. Pierre Coulange n’est plus. La mort l’a arraché à la vie un peu par effraction au moment le plus inattendu. Il avait 69 ans. Il laisse le souvenir d’un très bon père de famille. C’était aussi “un homme de tempérament, un fonceur, un travailleur infatigable, droit et honnête”. Il a été employé aux Comptoirs agricoles Buffel et Fils à Bourg-Saint-Andéol puis chez Charrière distribution. En février 1986, il s’est mis à son compte et il a racheté à Bagnols-sur-Cèze, un commerce qui est devenu la jardinerie Pierre Coulange. Il a ensuite ouvert une seconde boutique à Bollène dans le Vaucluse. Les deux commerces emploient une quinzaine de salariés. Hier, les employés de la jardinerie de Bagnols-sur-Cèze étaient toujours sous le choc. “C’est une grande tristesse, réagissait Axel Denis en poste depuis bientôt dix ans. C’était un monsieur joyeux et généreux. Il nous a appris le métier. On rigolait encore avec lui mardi. Sa gouaille va nous manquer”. Yoann Callot, 21 ans de présence dans ce commerce épaule le gérant du magasin : “On ne réalise pas encore ce qui s’est passé. La dernière fois que je l’ai vu il courrait partout. Mardi soir, il a passé une commande à 19 heures avant de partir.” Chanelle Volpoet fréquente le lycée Maria Casarès d’Avignon et elle effectue un stage de pépiniériste à la jardinerie. ” Je suis arrivée comme d’habitude en bus. J’ai constaté que tout était fermé. Je me suis approché de la grille et j’ai appris qu’il y avait un décès. La dernière fois que j’ai vu Pierre c’était mardi, il s’amusait. Il faisait une bataille d’eau”.

https://www.midilibre.fr/2021/06/04/parricide-a-saint-just-dardeche-ce-quon-a-vecu-est-atroce-9584654.php

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : cf sources dans texte
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • AUTRES SOURCES
  • https://www.20minutes.fr/faits_divers/3053531-20210603-bouches-rhone-individu-menace-faire-exploser-jardinerie-a7-coupee-deux-sens
  • http://www.actualites-du-jour.eu/article/senas-le-forcene-s-est-rendu-sans-heurt-et-sans-violence-l-a7-est-rouverte-au-trafic-dans-le-secteur/5698070

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
EVERGREEN Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

EVERGREEN Publicité - Pack Premium