JAF logo SVG2022
TARN - UNE JARDINERIE TESTÉE PAR LA POLICE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr

Tarn – une jardinerie testée par la police

161 vues
Publicité - Pack Impact

Test grandeur réelle hier à la Jardinerie tarnaise lorsque les policiers chapardaient des articles et payaient avec des chèques volés. L’occasion de tester les dispositifs de sécurité et la réactivité du personnel.

Deux Albigeoises lambda que nous prénommerons Alice et Justine pénètrent hier vers 14 h 15 dans la Jardinerie tarnaise. Cinq minutes plus tard deux copains, David et Simon, entrent dans le magasin pour acheter un barbecue. La négociation est âpre, on compare des modèles, on s’attarde sur des détails. Alice et Justine arrivent à la caisse. L’alarme retentit. Justine vide son sac : téléphone, clefs, appareil photo. Pendant ce temps Alice se faufile vers la sortie. Elle est rappelée par une employée et invitée à vider son sac : une brosse à chien et un sécateur qu’elle comptait bien ne pas payer. Prise, elle refuse de payer la brosse et s’en va… avec le sécateur qu’elle n’a pas restitué. Coup à moitié réussi.

David et Simon on fait leur choix, une belle pièce à près de 1 000 €. Au moment de payer avec le chéquier d’une entreprise, la caissière demande le numéro d’enregistrement. Pas de numéro pas de barbecue. Le coup est raté.

«On a des codes en interne»

La scène s’est déroulée sous les regards discrets d’Yves Mathis, directeur de cabinet du préfet et de Frédéric Bécel, chef d’état-major à la sécurité publique départementale. Le débriefing de l’opération dans le bureau du patron Guy Bousquet : «On fait ce qu’on peut, soulignait ce dernier, on a des codes en interne au cas où, quand on remarque une personne au comportement bizarre on fait attention. Ce qui nous vaut souvent des insultes».

Portez-vous plainte en cas de vol ? interroge Yves Mathis ? – Non, cela veut dire perdre une heure. – D’où l’intérêt de la lettre-plainte au procureur de la République, car elle entraîne une instruction et permet d’effectuer une traçabilité». Frédéric Becel d’ajouter : «Le test est concluant et perfectible, le personnel a bien réagi car suspecter quelqu’un est gênant d’où le fait que le sécateur n’ait pas été découvert». L’opération de sécurité s’est ensuite poursuivie dans les commerces des Portes d’Albi, il s’agissait entre autres de tester la vigilance des vigiles.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LADEPECHE.FR
Source :

http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/10/1969378-faux-escrocs-mais-vrais-policiers.html