L'info pour les pros !
10 Ans !
Stéphane Urban – Le phygital : 4ème volet et fin – Ma Jardinerie – Animalerie connectée !
106
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Stéphane URBAN JAF-info Jardinerie
Stéphane URBAN

Stéphane Urban – Le phygital : 4ème volet et fin – Ma Jardinerie – Animalerie connectée !

Dernier volet du phygital ! – Nous avons vu comment les jardineries sont entrées plus ou moins vite dans l’ère numérique, puis les chiffres ont montré l’intérêt d’une stratégie hybride que l’on soit pure player ou issu du commerce de détail, puis les stratégies pour que le client ait un parcours d’achat digital aussi bien qu’expérience magasin physique.

Pour terminer cette découverte du phygital, nous allons voir les outils digitaux que le client trouvera en magasin pour poursuivre son expérience d’achat 2.0.

L’expérience magasin 2.0.

Dans notre société digitalisée, les magasins doivent offrir des outils innovants pour séduire les nouvelles générations. Certaines solutions sont en places depuis longtemps déjà :

  • Solutions de paiement : Carte bleue, sans contact mais aussi…
  • Paiement mobile, avec les téléphones, sans contact, Apple Pay, Paypal, NFC, Paylib, Google pay.
  • Fiches produits avec QR Codes.
  • Réalisation de plans sur place, de devis.
  • Bornes digitales, pour consultation du site, de fiches techniques, vente en ligne et démonstration de produits encombrants.

Reste encore à développer pleins de nouveaux outils !

  • Les produits en RA (réalité augmentée) : ex Mygarden 3D appli gratuite.
  • Vitrines interactives, hologrammes
  • Ecran transparent et tactile
  • Géolocalisation : publicité ciblée par type de cible, dans des régions précises.
  • Les magasins de GSA vont encore développer les achats en self-scanning, avec l’utilisation des propres téléphones clients ou l’usage des puces RFID*
  • Plus besoin de Gencod ou de scan grâce aux puces RFID : déjà en fort développement dans l’industrie du vêtement, chez Decathlon, le traitement en caisse est accéléré, tout comme les inventaires en rayon.
    La gestion des stocks est facilitée avec une traçabilité accrue des articles. De plus on peut suivre l’article en magasin : pour les vêtements, ils savent si des articles sont souvent essayé en cabine, mais jamais vendu, indiquant qu’il y a un problème à résoudre.
  • La voie est ouverte aux articles connectés ! Pots connectés, arrosage, filtres et pompes aquarium, éclairages, lampes et chauffages, décorations, guirlandes de noël….

Bref, l’avenir est au développement d’outils mobiles perfectionnés mais simples d’emploi, facilitant l’interaction, le conseil et donc la vente.

Sur le site internet :

Par nature les clients ont accès à un éventail de fonctions digitales :

  • Click & collect : incontournable. Achat en ligne et retrait sur place.
  • La réservation en ligne : achat finalisé en magasin. Le client est rassuré. Il a le temps réfléchir, de changer d’avis, de monter en gamme, ou d’annuler sans frais.
  • Les promotions spécifiques, exclu Web ou à l’inverse exclusivement en magasin
  • La localisation du point de vente le plus proche
  • Les ventes privées, nouvelle forme de solde exclusive
  • Le blog de partage d’expérience
  • La personnalisation du produit, un outil puissant à développer !

Focus sur La personnalisation du produit.

L’outil magique à déployer en ligne comme en magasin.
Le client a besoin de se sentir privilégié, de ne pas être un numéro. Il a envie d’un produit personnalisé, qui lui ressemble, dans les codes de sa génération, tout en restant unique.
S’il peut jouer dans les options, il a le sentiment d’avoir la main sur son budget. Bref le client se sent maitre de son achat.

Voici des idées de personnalisation qui pourraient être développées dans notre secteur d’activité :

  • L’aquarium perso : je choisi mon bac, la couleur, le style, les décors, les plantes et les poissons à taille adulte, le cout annuel etc.
  • Les compositions, soit par budget avec quelques options, soit à la carte : choix de la coupe, forme, taille et matière, suggestion de plantes, arrière et avant-plan, hauteurs, couleurs, disponibilité de saison, intérieur ou extérieur, accessoires et décor, livraison.
  • Le même concept déclinable pour des bacs de jardins.
  • Une application d’aménagement de jardin en RA (réalité virtuelle) simplifiant le choix des végétaux, avec rendu à taille adulte, rendu par saison, budget estimé et orientation vers un magasin adhérent à proximité.
  • La customisation : il est déjà possible de graver des médailles d’animaux en magasin, mais on peut imaginer l’édition d’étiquettes personnalisées pour les produits du terroir : pâté, bouteille de vin personnalisés. Paniers de noël ou de Pâques sur mesure.
  • Le marquage d’un vêtement au nom de son animal : impression, gaufrage, borderie sur tee-shirt, casquette, de la niche, du coussin du chat… les supports et les outils sont illimités et accessibles.

Toutes ces idées ont des coûts d’investissement variables, Mais ceux qui veulent marquer les esprits et innover passeront par la case « prise de risque » !

LES POINTS ESSENTIELS DU PHYGITAL !

  • Le commerce physique et le commerce en ligne sont désormais interdépendants
  • L’avenir du commerce, sera orienté vers le client :
    • Premièrement en soignant l’expérience magasin : la barre est haute, car il faut être au point sur la tenue du magasin, les PPPO, la compétence du personnel, le sourire toujours, l’attente en caisse, le conseil. Les outils digitaux viennent augmenter l’expérience digitale en magasin. L’expérience relationnel, proximité et conseil peut être boosté par la mise en place d’ateliers-animation.
    • Toute cette expérience magasin doit être relayée sur le site internet, les réseaux sociaux, qui doivent faire l’objet d’une animation régulière
    • En développant la personnalisation des articles
    • En aménageant des espaces de test, et des zones éducatives pour les groupes ou les enfants.
  • Autant que possible, développer la vente en ligne, de préférence en click & collect et en réservation, et en livraison directe client.
  • En évitant le greenwashing et en restant authentique.
  • En valorisant des valeurs fortes en respect avec les sujets de société : développez les gammes de produits locaux, les partenariats avec les associations locales, les produits naturels, éco-durables, éthiques, collaboratifs, innovants, utiles.
  • En mettant en avant un maximum de services clients.

Vous allez vous dire : « c’est joli, mais je n’ai pas d’idées, ou de temps, de compétences » ou « jusqu’ici çà va ». Il y a des professionnels prêts à vous aider !

Veillons à prendre le temps d’écouter et de comprendre les jeunes générations, et adapter notre offre à leurs attentes.

Merch clothing concept vector illustration

Crédit photo:
http://www.freepik.com.

A lire : Le phygital : volet 1,2 et 3

Stéphane Urban – Le phygital : 3ème volet – Comment ça marche ?

Stéphane Urban – Le phygital : 2ème volet – l’hybridation du commerce par les chiffres

Stéphane Urban – Les jardineries et animaleries ont une image de lieu de détente, de loisir et de bien-être. Un atout en 2021, Année du Phygital

Stéphane URBAN

Stéphane URBAN

Né en décembre 1971, Stéphane Urban est entré dans une jardinerie dès ses 15 ans pour ne plus jamais en ressortir. Sa passion du végétal l’a conduit à suivre une formation horticole supérieure, à travailler aussi bien en arboriculture, en viticulture, ou bien la gestion d’un parc privé de 2Ha en Angleterre. Aujourd’hui directeur d’un cabinet de conseil et formateur, il est fort d’une expérience à de nombreux postes de responsabilité en distribution jardin : vente, direction de magasin, coordination commerciale, achats à l’international. En toute indépendance, passionné de sociologie, il partage librement ses réflexions sur les évolutions sociétales, avec tout particulièrement leurs implications concrètes dans les décisions stratégiques des jardineries et animaleries, univers qu’il affectionne particulièrement.
Origine : Communiqué de Presse
Signature : Stéphane URBAN – Agence Canelle – N@turally Urban !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.canelle.fr/
Publicité - Pack Impact
ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

EVERGREEN Publicité - Pack Premium