Publicité - Pack Impact

Société.com : Le secteur du jardinage va se numériser encore plus grâce à l’offre, qui est désormais plus accessible en ligne.

La rédaction de JAF-info
Vues :
20

Porté par une forte demande, le secteur du jardinage est resté traditionnel durant de nombreuses années. Mais aujourd’hui, il est en pleine mutation. En plus de cela, tous les signaux semblent passer au vert pour ce secteur en pleine croissance.

Pour mieux cerner les enjeux de ce domaine, il convient de faire un état des lieux en évaluant ses évolutions ainsi que ses prévisions. Dans la suite, on vous en dit plus sur l’évolution du secteur du jardinage.

Un secteur en pleine croissance

Chaque année, de plus en plus de ménages se lancent dans le bricolage et notamment la pratique du jardinage. Ces acteurs dépensent environ 290 euros par an, budget croissant contribuant au dynamisme du secteur.

Regroupant les activités de vente de végétaux, de produits et d’outils de jardinage ainsi qu’une myriade de produits pour le jardin et les animaux de compagnie, le marché du jardinage génère à ce jour un chiffre d’affaires qui avoisine déjà la barre des 8 milliards d’euros.

Par ailleurs, les principaux points de vente des produits issus du jardinage sont les Grandes Surfaces de Bricolage (GSB). Ils totalisent environ 34 % du marché total. Les GSB sont suivies par les jardineries qui représentent 25 % du marché. En ce qui concerne les ventes sur internet, elles ne représentent que 10 % du marché, mais elles sont en forte progression depuis les confinements de 2020.

En outre, selon une étude, les grandes villes consacrent approximativement 3 % de leur budget pour la mise en place d’espaces verts, mais la population en veut plus. Le végétal fait reculer les zones grises et favorise le lien social. C’est l’une des raisons pour lesquelles la végétation continue de gagner du terrain sous forme de jardins partagés.

De plus, les villes ont estimé que la biodiversité constitue un patrimoine à préserver et à valoriser. Pour ce fait, elles prennent énormément d’initiatives en installant des ruches ou en dressant un plan biodiversité par exemple.

Permettant d’attirer de nouveaux habitants et des touristes, les plantes servent aussi de décoration. Si le secteur du jardin est en pleine croissance, aujourd’hui, c’est parce que les consommateurs font assez de commandes pour décorer leurs espaces avec des plantes. L’intérêt croissant des ménages a donc conduit à une forte demande d’aménagement des jardins privés.

Le fait de considérer les espaces verts comme les vecteurs d’amélioration de la qualité du cadre de vie, combinée aux enjeux environnementaux (préservation de la biodiversité, lutte contre la pollution atmosphérique et autres), favorisent le secteur.

Du point de vue de la distribution, tous les circuits ont profité de la croissance du marché. Cependant, les spécialistes de la motoculture n’ont pas pu profiter de l’embellie du marché, à cause de la chute des ventes des outils motorisés.

Le segment des particuliers : principal vecteur de cette croissance

Tandis que la part du segment des entreprises privées dans le chiffre d’affaires du secteur du jardin tend à se stabiliser, celle des marchés publics est quant à elle en recul. Ainsi, le marché fait face à une baisse des investissements publics.

En outre, l’activité d’entretien est habituellement assurée par les services techniques. En ce qui concerne les créations d’espaces verts, les majors sont les acteurs qui remportent le plus les appels d’offres. Sur le segment des particuliers, les petites entreprises représentent 29 % des entreprises du secteur et développent des structures de service à la personne.

L’intégration de tendances lourdes dans les projets

Au fur et à mesure que les tendances bougent, les acteurs du secteur du jardin se repositionnent dans un marché dynamique. C’est donc l’occasion de repenser sa stratégie pour tirer profit de ces opportunités. Si vous êtes un professionnel du jardin, des espaces verts ou de leur entretien, il existe des tendances qui doivent obligatoirement figurer dans vos projets.

Au nombre de celles-ci figure le changement climatique. Dans les jardins publics, les usagers manifestent leurs souhaits de profiter de ces environnements durant toute l’année. Pour ce fait, les plantes doivent pouvoir s’adapter à des conditions climatiques extrêmes.

Vous devez également intégrer la préservation de l’eau dans vos projets. À ce niveau, les pratiques écologiques comme l’utilisation de plantes appropriées ainsi que le développement des innovations en matière de techniques d’irrigation sont de plus en plus multiples.

Par ailleurs, le biocontrôle est tendance dans le secteur du jardinage. Il est question des méthodes et produits alternatifs mettant en oeuvre des agents biologiques ou des réactions naturelles dans le but de protéger les plantes. Un bon nombre d’applications fleurissent dans ce domaine et les avis d’experts de jardinerie sont généralement sollicités.

Les prévisions pour les années à venir

Bien que le secteur ait été secoué par la crise sanitaire, il s’est montré résilient en contenant la baisse de son chiffre d’affaires. Plusieurs choses sont susceptibles de changer dans les années à venir. D’abord, la demande en produits de jardin va rester constante. Elle peut même augmenter en raison des mutations sociales et de l’intérêt grandissant des consommateurs et des ménages pour le jardinage.

Ensuite, le secteur du jardinage va se numériser encore plus grâce à l’offre, qui est désormais plus accessible en ligne. Enfin, les innovations futures faciliteront la livraison de plantes fragiles afin que le marché se développe encore plus.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : societe.COM
Crédit photo : Luc NAROLLES – Journaliste – Surligneur de Talents ! – Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Accès rapide