JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
capital st valentin - JAF-info - Fleuriste
La rédaction de JAF-info
248
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Saint-Valentin : Une vague de colères des fleuristes sur internet

Les fleuristes français auront les yeux rivés sur M6, ce dimanche. Un documentaire consacré à la Saint-Valentin enflamme déjà les réseaux sociaux.

On n’a pas encore vu fleurir le slogan « Je suis fleuriste », mais on n’en est pas loin. Une page Facebook, « Fleuriste en colère face à M6 », créée le 6 février, a généré 1 500 fans en quelques heures et recueilli des centaines de témoignages.

Une vague de colère alors que personne n’a encore vu le documentaire, intitulé « Fleurs, bijoux, mariages : les secrets de ces business en or » programmé ce dimanche soir dans l’émission Capital. À en croire le programme TV Télé Z, on y évoque le business « juteux » des artisans fleuristes, dont les roses sont vendues bien plus cher qu’en grande surface.

La rose plus chère à la Saint-Valentin

Crient-ils avant d’avoir mal ? C’est possible. La chaîne a assuré à la Fédération française des fleuristes qu’aucun propos diffamatoire n’était tenu à leur encontre dans le reportage. Mais l’émoi provoqué dit forcément quelque chose de la profession. « Cela traduit une exaspération, résume ce fleuriste. Celle d’artisans qui bossent bien souvent 6 jours sur 7 pour à peine un Smic et auxquels, on balance, à chaque Saint-Valentin, qu’ils s’en mettent plein les fouilles. »

Oui, les fleuristes gonflent leur chiffre d’affaires au moment de la fête des amoureux. Comme les poissonniers à Noël et les chocolatiers à Pâques. « Mais si la rose coûte plus cher à la Saint-Valentin, c’est aussi parce qu’elle nous coûte plus cher chez nos grossistes ! », assure Mary Fabre, fleuriste depuis 25 ans et habituée aux semaines de 80 heures.

« À cela, il faut ajouter l’essence, le loyer, les charges, les salaires, détaille un autre professionnel. Le 14 février, beaucoup d’artisans margent à peine pour limiter le coût de la fleur ! » Une année, Mary et Serge Fabre avaient carrément boycotté la rose rouge le jour de la Saint-Valentin. « Le grossiste nous en demandait 10 francs (environ 1,50 €) c’était trop cher. » Après tout, la tulipe c’est bien, aussi, pour déclarer sa flamme.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : KATE STENT – Ouest France
Sources :

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/17867/reader/reader.html#!preferred/1/package/17867/pub/25600/page/9

3 réponses

  1. Moi je m étonnes que VAL’HOR censé valoriser les végétaux et les professionnels n ai pas reagit! Ha si, on a reçu l appel de cotisation!

    1. Exacte Val’Hor on ne les voient qu’une fois/an pour l’appel à cotisation, du salaire en moins pour le gérant…

Les commentaires sont fermés.

Publicité - Pack Impact
PREMIER TECH Publicité - Pack Premium