1er média en ligne des Distributeurs de la Nature !

Roland Motte – Y a-t-il un hic dans le plastique au jardin ?

121

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Roland Motte – Y a-t-il un hic dans le plastique au jardin ?

roland-motte-JAF-Jardinerie

Après avoir été encensé comme « LA » découverte du siècle dernier, le plastique sera, à n’en pas douter, le boulet de notre présent.

Depuis 1950, nous avons produit plus de 9 milliards de tonnes de plastique.

Pour vous donner une idée, c’est à peu près la taille de l’Himalaya. La seule différence avec le plus grand sommet du monde, c’est que lui, reste bien à sa place. Le plastique, par contre voyage et se retrouve au fond des océans ou à flanc de montagne. Il pollue et tue allégrement notre faune et nos mers !

Alors bien sûr on réagit, mais à notre rythme… Pour faire machine arrière et limiter cette industrie, il faut des solutions de remplacement que nous n’avons pas encore.

Le bon sens pourrait être notre premier moyen de lutte. Chacun est responsable de sa consommation et de sa faculté à ramasser ses propres déchets. Combien voyons-nous d’irresponsables balancer leur plastique pas la fenêtre de la bagnole ? « C’est pas grave » confessent-t-ils, « ce sont les gros qui polluent ! »

Tout le monde est un pollueur, mais à son rythme. Et en pourcentage, le gros ou le petit sont aussi coupables, l’un comme l’autre !

Dans le jardin, le plastique biodégradable est difficile à utiliser. Les grosses potées se doivent de tenir aussi longtemps que la plante, et pour le terreau, le sac biodégradable est difficilement concevable… Un sac de terreau doit être assez solide pendant un minimum de 2 ans. C’est le temps moyen depuis sa création jusqu’à sa consommation chez le jardinier amateur.

La technique n’est pas encore assez poussée pour nous proposer un sac biodégradable au bout de 3 ou 4 ans, et cette même technologie n’est pas non plus capable de différencier les stades de biodégradation.

Donc on oublie. Il reste à créer des sacs en acier ou en bois… Ca paraît complexe ????… ou en plastique recyclé.

C’est le choix qu’a fait la société Or Brun par exemple avec des sacs fabriqués avec des sous-produits de cultures végétales, une solution qui délaisse les matières fossiles et qui améliore le bilan carbone de la production.

Reste le recyclage ! Car tous les jardiniers amateurs n’ont pas le réflexe ou la possibilité de rapporter le sac de terreau ou les vieux pots en plastique à la déchetterie. Encore faut-il que la déchèterie en question fasse la différence entre le recyclable et l’incinérable…

Premier défenseur de l’environnement, notre profession se doit de montrer l’exemple en incitant et en favorisant la collecte de ses plastiques. Les bacs de ramassage devraient être bien en évidence sur les parkings des jardineries et des horticulteurs !

Et pour nos fabricants, sont-ils tous concernés ? C’est le cas pour Or Brun dans le terreau, Poppelmann et ses 4 niveaux de recyclage dans la gamme Teku, Poetic et l’éco-conception pour la gamme Roméo… J’en oublie ? Il y en a d’autres ? Je compte sur vous pour ajouter les initiatives dans les commentaires !

Nous qui sommes proches de la nature et des petits oiseaux, pouvons-nous rester insensibles à la gestion du plastique ? Devons-nous attendre le programme « Plastics 2030 » pour réagir ?

Certes, nous ne pouvons pas nous passer en totalité du plastique mais il serait tellement simple de s’organiser pour montrer l’exemple en terme de production ou de recyclage.

Notre filière jardin a tout à y gagner.

Et une image positive pour notre marché, ça ne se refuse pas, vous ne croyez pas ?

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi Président de l'Institut des Sens et de la Couleur au Jardin, dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • http://www.rolandmotte.fr/29/edito-321/du-plastique-encore-et-encore-plastique-recyclable-orbrun-jardin-jardinier-jardiniere-rayonjardin-orbrun-poppelmann-poetic.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

PremierTech

Publicité - Pack Premium

3 réponses

  1. Bonjour Roland,
    Voici encore une initiative et notre démarche dans le domaine de la poterie par le biais de notre marque ” ECOPOTS ”
    >POURQUOI CHOISIR ECOPOTS
    >PRENONS NOS RESPONSABILITÉS ENSEMBLE
    Il est temps de commencer à penser autrement. Nous ne pouvons pas continuer à utiliser des matériaux neufs pour produire des biens de consommation, ni à fabriquer des produits qui ne durent qu’un an ou deux en fonction de leur qualité ou des modes. Nous concevons des pots de fleurs et jardinières aux couleurs et au design intemporels. Et pour les fabriquer, nous utilisons jusqu’à 80 % de plastiques recyclés.
    >‘LA METHAMORPHOSE ’
    Valoriser et transformer nos déchets de
    plastique en un produit beau, utile et avec une longue durée de vie par son design !
    Voir plus sur :

    http://WWW.ECOPOTS.FR

  2. Il manque : la solution ‘Vive le végétal’, des plantes cultivées en motte et livrées directement sur palette. Cette solution zéro plastique (et zéro tourbe, aussi) va être présente ce printemps dans presque toutes les enseignes de jardinerie, GSA et GSB. Supprimer les godets, les barquettes et les chromos en plastique, c’est sûrement plus significatif en volume que les sacs de terreau.
    A bientôt, sur le sujet de la préservation des tourbières aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JAF

Publicité - Pack Premium

Accès rapide

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​