L'info pour les pros !
10 Ans !
Roland Motte – L’aquarium du jardin et du paysage : Une histoire de poissons !
59
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
roland-motte-JAF-Jardinerie
Roland MOTTE

Roland Motte – L’aquarium du jardin et du paysage : Une histoire de poissons !

Voilà des années, que dis-je, des siècles que la distribution existe et elle continue de se concentrer… Progressivement, les gros mangent discrètement ou pas les petits, et on arrive avec de véritables poids lourds fin prêts à affronter le monstre d’en face. Les petits poissons devront bien se tenir pour exister…

Grandes Manœuvres

Ce titre-là, « Grandes manœuvres », vous pouvez le retrouver dans la presse environ tous les 5 ans depuis les années 1990.

Le dernier dinosaure alimentaire, Félix Potin, racheté par Promodès en 1996, n’est que le début d’une longue saga de regroupements. C’est d’ailleurs cette même année qu’Auchan englobe Mammouth et Atac.

En 1999, Carrefour et Promodès se rapprochent pour devenir le deuxième groupe mondial de distribution. En en 2001, Carrefour reprend les stations Total Fina des autoroutes pour se lancer dans un autre type de commerce.

L’histoire avec les pompes à essence n’est pas terminée puisqu’aujourd’hui, le groupe canadien « Couche-Tard » fait les yeux « doux » à Carrefour et se tapit dans l’ombre en attendant un avis positif du gouvernement.

On passe sur les rachats et rencontres amicales pour se retrouver en 2015 avec des accords de coopérations entre Système U et Auchan, Casino et Intermarché, Carrefour et Cora. L’idée, c’est d’aller gratter des points de marge sur les achats.

En jardinerie ?

Elles sont arrivées dans les années 1980, à la suite du développement des hypermarchés. Les premiers regroupements d’indépendants sont arrivés avec « Jardinery » qui deviendra « Jardiland » un peu plus tard. Vous connaissez sans doute mieux que moi la suite… Invivo Retail domine la situation aujourd’hui en ayant englobé Jardiland, qui avait déjà « mangé » les « Vive le Jardin ». Idem pour Delbard repris en son temps par Nalod’s. Et aujourd’hui, ce gros morceau s’accorde dans les achats avec Sevea, une fusion qui bougera peut-être encore avec les possibles changements à la tête de Sevea… Affaire à suivre.

Mais Invivo n’a pas encore tout mangé, l’ancien dissident Jardiland qu’est le groupe Botanic, s’entend maintenant sur les achats avec Saisons et Jardins.

Y’a pas de doute, comme dans la nature, les gros font le ménage et ne laissent que peu d’espace aux petits indépendants pourtant regroupés pour la plupart chez Inedis, Cap Jardin, Jdea…

Le regroupement semble inéluctable pour rester en contact avec les conditions commerciales, les volumes et la maitrise des transports !

Incontournable réseau

Comme des fourmis ou des abeilles, notre instinct grégaire nous pousse à nous regrouper, même si parfois, dans le groupe, les tensions peuvent être exacerbées. Mais que voulez-vous, c’est comme ça, nous ne sommes pas faits pour vivre seul. Nous avons besoin de nous entourer des conseils et des idées des membres de la tribu. Et ça tombe bien, à plusieurs, nous sommes plus forts ! Lorsqu’il faut négocier les achats par exemple, imposer des exclusivités ou contrôler la chaine d’approvisionnement, communiquer d’une seule voix et s’imposer sur un secteur.

Alors bien-sûr, il reste encore quelques « solitaires », convaincus d’être, comme la grenouille, aussi forts que le bœuf… Sans doute ! Mais les faits indiquent clairement le contraire !

Le paysage de demain

Dans le jardin d’en face, le paysage semble un peu moins touché par cette frénésie du regroupement.

Et pourtant, les chiffres sont nettement plus importants côté ‘espaces verts’. Si l’on en croit les states de Val’Hor, l’Unep et Promojardin, la jardinerie développe environ 2 milliards par an et le paysage pas loin de 6 milliards pour 30 000 entreprises. Bon ok, je vous vois arriver, on ne va pas comparer ces deux métiers. Le point commun reste le jardin avec un client souvent identique. Les 6 milliards en question sont aussi partagés presque à part égale entre la collectivité et le particulier. Mais bon, avec un volume pareil, nul doute que les ententes vont commencer à pointer le bout de leur nez.

Deux ou trois groupements sont déjà organisés, c’est le cas d’Alliance Paysage né il y a plus de 20 ans. Nous ne sommes sans doute qu’au début de l’histoire. Comme leurs consœurs de la distribution, les entreprises du paysage vont inévitablement resserrer les rangs.

Les conditions économiques, la demande grandissante des consommateurs et la recherche de performance vont conduire les pros du paysage à se retrouver ensemble.

Il ne s’agira sans doute pas d’un choix, mais d’une nécessité. On va suivre tout cela de près !

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.rolandmotte.fr/editos/regroupement-distribution-jardinerie-paysage/
  • Durée de la publication :

    Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

    Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

    Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

    Photo :

    Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

    Publicité - Pack Impact
    Publicité - Pack Impact
    VALHOR Publicité - Pack Premium

    La lettre de JAF-info

    Chaque matin, l'essentiel de l'actu
    Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

    Luc NAROLLES

    Rédacteur en chef

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    AMORSA Publicité - Pack Premium