L'info pour les pros !
Roland Motte – La protection de l’environnement, c’est nous !
69
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Roland Motte – La protection de l’environnement, c’est nous !

Roland Motte – La protection de l’environnement, c’est nous !

roland-motte-JAF-Jardinerie

Wowowowo… Et si on parlait d’autre chose que de seconde vague, de confinement, d’urgence et d’avenir morose… Je sais, c’est pas simple, mais on peut essayer…. La preuve, le développement durable intéresse les français, et nous aussi par ricochet !

C’est moi DD !

Une enquête IFOP pour Ilop arrive à point nommé pour nous changer les idées ! Alors ça dit quoi c’t’enquête ? Tout simplement que 82% des Français se sentent concernés par le développement durable. Et comme vous le savez, le développement durable ne se résume pas juste à éteindre les lumières ou se priver de sapin à Noël ! C’est un peu plus complexe puisqu’il faut intégrer dans l’histoire notre avenir, le respect de la nature et le bien-être de nos enfants. Et tout cela en continuant à proposer un travail et des solutions économiques viables à tous et à chacun. Vu comme ça, on pourrait se dire qu’on va ramer… Vu autrement aussi d’ailleurs. Mais il n’empêche, nos concitoyens sont prêts à relever les défis sur le sujet. Ils sont d’ailleurs convaincus, à 37%, que les citoyens sont les premiers acteurs sur le sujet. Viennent ensuite, d’après eux, l’état à 25% et les entreprises à 20%. Souriez, vous êtes filmés, un français sur 5 scrute le fonctionnement des entreprises sur le sujet !

1er de la classe

Et puisque le sujet est brûlant, les entreprises ne s’y sont pas trompées. Il est loin le temps du « green washing » qui consistait à se donner une image propre avec quelques actions d’éclats tout en polluant allégrement par ailleurs. Aujourd’hui, les consommateurs veulent du concret et regardent de près ce qui est fait dans les boites, y compris chez les distributeurs.

L’ESSEC a d’ailleurs attribué un prix du commerce responsable histoire de valider un peu plus les actions.

Le grand prix RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) est cette année attribué à Super U qui s’engage à trouver des produits sains et de qualité, accessibles à tous. Ils soutiennent aussi la transformation « durable » du monde agricole tout en privilégiant un approvisionnement local.

Leclerc, de son côté, récolte un prix « projet collaboratif » grâce à sa nouvelle marque « Récoltons l’Avenir » pour soutenir les agriculteurs français dans leur conversion vers la production biologique.

Alors si même la grande distribution s’y met, va falloir copier dans pas longtemps…

Agroécologie

Et la concurrence joue à plein pour les bonnes idées. Au-delà des prix les plus bas, chacune de ces grosses bécanes de la distribution est à la recherche de l’idée la plus originale et la plus marquante. Chez Carrefour, on défend l’agroécologie. Le produit vendu doit avoir du goût, bien-sûr, mais il s’accompagne du respect de la terre en poussant ses partenaires vers le bio. Les ressources en eau et la biodiversité ne sont pas oubliées puisqu’elles font aussi partie du package !

Au-delà des mots, tous ces distributeurs donnent de leur temps et de leur argent pour proposer un monde un peu plus respectueux. Ils en sont les acteurs et c’est tant mieux. Alors bien-sûr on pourrait les taxer d’opportunisme… Mais c’est le consommateur qu’il faut féliciter ! C’est lui le patron. Et si le patron est décidé à prendre en compte l’écologie dans son sens le plus noble, les entreprises sont bien obligées de suivre et de s’adapter à cette demande. Pour continuer à vendre, faut faire ce qu’il demande. Ah ben c’est le consommateur qu’a les sous, faudrait pas l’oublier…

A jamais les meilleurs ?

Au jardin, nous pourrions penser qu’il est inutile d’en faire des caisses. Naturellement nous serions naturels ! Le jardinier amateur sait que le jardin est par nature écologique. Nous vendons des plantes, des bulbes, des graines… Nous créons des jardins et nous n’avons pas besoin, en plus et contrairement aux hypers, de faire du cinéma pour la planète ?

Si vous pensez cela, vous vous fourrez le tuteur dans l’œil jusqu’au cou !

Nous aussi nous sommes tenus de trier nos déchets, de participer aux ramassages des plastiques au bord de l’eau, de trouver des pots de culture biodégradables ou recyclables, de replanter des arbres, de limiter les emballages et de favoriser la biodiversité… Nous pourrions acheter en priorité nos plantes et nos fleurs coupées à l’autre bout de la planète pour une sombre histoire de prix ! Mais heureusement, nous ne le faisons pas 🥴😏.

Dans tous les cas, et au-delà des polémiques, retenons très simplement que le consommateur, vous, moi… sommes devenus très attentifs au respect de la nature. Nous attendons de la part des entreprises un vrai engagement « durable ». Et concernant le marché du jardin, il n’a pas d’autre choix que de se positionner en leader sur le sujet. La protection de l’environnement, c’est nous !

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi Président de l'Institut des Sens et de la Couleur au Jardin, dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.rolandmotte.fr/editos/le-developpement-durable-une-obligation-commerce-rse-developpementdurable/
  • Durée de la publication :

    Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

    Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

    Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

    Photo :

    Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

    Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
    BYFLOX Publicité - Pack Premium

    Une réponse

    1. D’accord avec monsieur MOTTE, commençons à végétaliser devant notre porte, même si le commerce des plantes est difficile à tracer pour le consommateur.

      Pour parler “écologie des enseignes” il est vrai que la notoriété écologique est de plus en plus de mise pour reverdir les logos.

      Devant notre volonté de développer le végétal, leur force de frappe peut nous aider à communiquer peut-être plus efficacement, à nous de composer avec et de faire passer des messages verts.

      A ce sujet, je vous informe de mon initiative avec TF1 en partenariat avec une de ces enseignes, IKEA pour ne pas la citer d’un court passage, ce dimanche 11 octobre 2020 après le JT de 20h00, soit aux environ de 20h30 sur la thématique “et si on se réinventait”, sujet sur les plantes vertes dans nos appartements et maisons.

      Cordialement.

      Loic BANCE Paysagiste conseils auprès des particuliers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    BARENGRUG Publicité - Pack Premium
    Accès rapide

    En ce moment

    JAF-info
    Jardinerie Animalerie Fleuriste
    Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info