JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
roland-motte-JAF-Jardinerie
Roland MOTTE
62
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Roland Motte en deuil écologique ?

La Cop 26, c’est fini. Tout le monde s’est engagé sans garantie. Tout le monde a pris conscience du problème. Malheureusement, les décisions viendront plus tard, lorsque nous aurons les pieds dans l’eau. La vie continue !

Jardi-psy

Bon, pas de miracles. Les pays riches restent riches, les pauvres restent pauvres, chacun chez soi en attendant le prochain degré supplémentaire.

Et si l’on en croit les spécialistes, cette situation en inquiète plus d’un, à commencer par les jeunes. Les psys parlent de deuil écologique, comme si la plupart d’entre nous paraissait être dans la résignation. L’éco-anxiété, le terme est plus joli, mais le résultat n’est guère plus satisfaisant. Et puis il y a la solastalgie 🤔. Encore un nouveau mot pour décrire le mal-être d’une jeunesse qui n’a pas prévu d’aller dans le mur à cette vitesse !

Cette peur chronique de la catastrophe environnementale devient même un traumatisme pour une bonne tranche de population 🥴.

Il ne s’est encore rien passé, mais le fait même d’y penser… La peur s’installe progressivement dans les têtes en particulier des plus jeunes. Voilà en gros ce que dit un sérieux rapport du GIEC sur le sujet !

Au secours !

Le constat est accablant, 84% des jeunes gens sont modérément inquiets à cause du changement climatique et 45% ont des sentiments négatifs qui affectent leur vie quotidienne. Insomnies et dépressions sont leur lot quotidien.

Le climat fait donc des ravages sur terre et dans les têtes.

On pourrait analyser longtemps l’impact d’un moral au plus bas d’une jeunesse au sein d’une société.

Mais tout cela en dit long sur le challenge qui nous attend… D’un côté, nous allons devoir prendre des mesures pour éviter une fin climatique anticipée. Et de l’autre, nous devons redonner le moral à une grande partie de notre civilisation.

Les plus pessimistes vous diront que, comme tout est foutu sur notre pauvre Terre, autant faire la fête avant la fin du monde 🔥🔥🔥. C’est une bonne solution, mais il n’est pas certain de convaincre la totalité de l’humanité avec cet argument majeur…

Job Positif

Alors quoi ? On baisse les bras ? Selon une enquête mondiale établie par Mes-soins.fr, 100% des personnes présentes sur Terre sont susceptibles de mourir dans un temps plus ou moins long après leur naissance. Reste à savoir comment passer cette période, avec le blues ou avec la pêche ?

Tout dépend des profils des uns et des autres. Pour ceux qui ont lu les 4 accords Toltèques, le 3ème de ces accords nous en dit long sur le sujet : « ne fais pas de suppositions ». En gros, inutile de dire que tout va péter avant que tout ait pété…. Nous avons encore des choses à faire. A commencer par le jardin.

Même s’il s’agit d’une goutte d’eau sur un incendie de forêt, comme le colibri, le jardinier est le seul à pouvoir améliorer son environnement tout en gardant une bonne santé mentale.

Faire son jardin, peu importe la manière ! Vous avez le choix : slow gardening, permaculture, entretien du gazon… Les effets sur le mental sont bénéfiques pour tous les cerveaux, plus ou moins âgés et indépendamment de leur état !

Il n’y a qu’un jardinier pour voir l’avenir en vert et en positif 😇 !

En l’air !

Mais le jardin est aussi une valeur ressource pour l’avenir de notre monde. Un jour, nous irons conquérir d’autres planètes… Et la NASA a déjà travaillé sur le sujet : comment se nourrir dans l’espace pendant un très long voyage ? Le jardin botanique de Miami a identifié 106 variétés de plantes répondant aux critères imposés. 15 000 élèves dans 150 classes différentes ont fait les tests. Les légumes choisis ont été cultivés dans les conditions de l’espace. Un projet qui a duré 4 ans et qui a couté 1,24 millions de dollars.

J’entends, parmi vous, les plus réticents taper du pied sous la table en se demandant si cet argent n’aurait pas pu servir à préserver le climat immédiatement… 1,24 millions de dollars auraient pu être investis dans la déforestation, ou donné à la COP 26 en manque de soutiens financiers.

Que nenni ! Qu’on soit sur Terre ou dans l’espace, le seul à pouvoir nous sauver, c’est le jardin… Bon ben… On va rester positif !

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER ! Le Guide des Consommateurs
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Pack Impact
EVERGREEN Publicité - Pack Premium