L'info pour les pros !
10 Ans !
Roland Motte – Black Friday un vendredi noir mis en lumière !
101
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

Roland Motte – Black Friday un vendredi noir mis en lumière !

roland-motte-JAF-Jardinerie

On connait maintenant parfaitement le Black Friday, une période bénie qui nous permet de faire les meilleures affaires du monde. Mais au fil des années, ce week-end promotionnel a du plomb dans l’aile. Critiqué et discuté, allons-nous continuer à vider nos poches pour l’occasion ?

Historique !

On l’appelle le ‘vendredi noir’, ou encore le vendredi fou, c’est en général le 4ème vendredi de novembre. Tout a commencé en 1951. Les patrons Outre-Atlantique en avaient marre de voir leurs salariés prendre leur journée pour aller faire les courses avant Thanksgiving. Alors perdu pour perdu, autant foncer dans la brèche et prendre la balle au bond. Progressivement, le Black Friday s’est développé en dépassant largement le cadre des USA. Aujourd’hui, c’est devenu une tradition et tous les consommateurs guettent la promotion en espérant faire la meilleure affaire. C’est pourtant simple le commerce, vous n’avez pas envie de dépenser votre argent bêtement, alors, pour vous donner bonne conscience, on vous propose des prix bas qui vous font dépenser au final bien plus que prévu. Nous les consommateurs, nous sommes tellement prévisibles !!!

On repousse 😂 😂 😂 ?

Covid oblige, cette année, le Black Friday sera repoussé au 4 décembre… Tous les sites, y compris Amazon, sont OK pour jouer le jeu. Ça permet d’en parler discrètement dès maintenant et de prolonger jusqu’au week-end du 4 et 5 décembre. En gros, le Black Friday va donc durer une bonne semaine ! Les acteurs de la distribution commenceront le lundi 30 novembre et termineront avec le Cyber Monday, le 7 décembre. Le confinement et un pseudo respect des petits commerces vont donc permettre une période de promo de près de 15 jours. La vie est belle !

Nous l’avons constaté pour diverses tendances, la crise de la Covid-19 agit comme un accélérateur. Il en sera de même pour le Black Friday et son évolution. Au départ, il ne s’agissait que d’un seul jour aux USA. Aujourd’hui, c’est normalement une courte période de promo dans le monde entier. L’étape suivante, c’est la semaine complète. Et je vous l’annonce en exclusivité, le Black Friday deviendra, à n’en pas douter, le Black Novembre… Un mois de promo pour préparer les fêtes, c’est raisonnable non ?

Stop ou encore …

Tout comme les soldes, les anniversaires ou les promos exceptionnelles, ces opérations sont créées pour doper la consommation. En cette période de crise sanitaire, nous devenons économes et il est important de nous faire craquer pour continuer à faire évoluer les chiffres d’affaires des entreprises. Nous avons une logique assez simple dans notre société, c’est de produire. Peu importe l’épuisement des ressources, l’écologie ou les surproductivités et leurs dérives, notre monde est bâti sur la croissance, coûte que coûte. Et ce Black Friday en est le digne héritier. Alors des voix s’élèvent aujourd’hui pour dénoncer cette course folle. C’est le cas pour le Greenfriday qui vient s’opposer à cette machine infernale. Mais comment freiner un tel rouleau compresseur ? En 2019, 6 milliards ont été engloutis lors de cette journée ! Cette année, 76% des français comptent bien profiter des offres proposés par le biais des sites Internet !

Le meilleur prix ?

Évidemment, les escroqueries sont nombreuses pendant cette période. Les 70% proposés sont bien souvent des miroirs aux alouettes pour faire craquer les gogos. 70% sur un prix gonflé, ça impressionne, mais ça ne vaut pas un clou. En plus, les faux sites, les ransomwares et les hameçonnages sont légion et permettent à leurs créateurs de pirater votre ordinateur. La bonne affaire se transforme alors en cauchemar !

Le succès engendré par le Black Friday entraine des convoitises malsaines et l’UFC Que choisir se met en chasse des arnaques en tous genres.

Dans nos métiers du jardin, nous ne sommes pas franchement des adaptes des soldes ou de la promo. Nos jardineries ne proposent pas, loin s’en faut, des remises mirobolantes ou des prix démentiels. A tort ou à raison, nous sommes plutôt les défenseurs de la qualité et du consommer « juste ». Cette philosophie mesurée nous positionne en dehors de la mêlée et pourrait nous donner le droit de participer de manière plus active… au Greenfriday ! A terme, les excès du Black Friday ne peuvent que renforcer l’image positive de ce Greenfriday. Alors, pourquoi ne pas anticiper ?

Et puis, un truc ‘Green’, ça sonne bien pour le jardin, vous ne trouvez pas ?

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

BARENGRUG Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AMORSA Publicité - Pack Premium