L'info pour les pros !
Roland Motte – A quel prix … pour faire le buzz ?
81
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Roland Motte – A quel prix … pour faire le buzz ?

roland-motte-JAF-Jardinerie

Ha les footings, quel plaisir de s’évader un peu pour prendre l’air ! Par contre, et pour éviter le mal de dos, il est prudent de s’équiper correctement… Avec de bonnes chaussures et un coach pour ne pas dépasser ses limites !

Bas prix et prix bas

Déjà en 2016, on pouvait trouver mention dans la presse de la composition du prix d’une paire de running de marque. Les choses n’ont pas vraiment évolué et pour faire de la marge, il est préférable de se trouver du côté de la marque ou du distributeur, plutôt que du côté de l’usine de création. Et que dire des conditions des ouvriers chargés d’assembler les godasses, pas sûr qu’ils deviendront millionnaires avec un tel boulot, c’est rien de le dire.

Alors imaginez si le spécialiste européen du « prix qui ne veut plus rien dire » s’intéresse à la question, ça donne des promesses de chaussures de sport à 13 euros… Avec la totale : le transport et tout et tout…

Ça veut dire qu’il a fallu racler les fonds de tiroir pour arriver à un prix de vente pareil.

Il y a des spécialistes qui gèrent parfaitement ce type de promo venu d’ailleurs.

Rappelez-vous, il y a quelque mois, c’était le cognac qui se bradait au mépris de toutes les logiques établies.

D’ailleurs, on peut se poser la question, ces fameuses « logiques établies » ne doivent-elles pas être bousculées pour faire progresser la distribution ?

Fût un temps… On pensait que tout travail méritait salaire, que la communication et le marketing permettaient de valoriser le produit. Que le travail fourni par un artiste, qu’il soit viticulteur ou même créateur de robots haut de gamme devait être récompensé. Un genre de prime à la qualité ou à l’innovation.

Dézinguer !

La méthode est plus simple, choisir un produit percutant dans l’imaginaire client (cognac, chaussures des sport, Thermomix…) Et dévaloriser le prix pour faire le buzz.

Il s’agit plus d’une technique de communication plutôt qu’une technique commerciale, mais où se trouve les limites ?

La dernière en date remonte à juin ou pour l’ouverture de son magasin dans les Yvelines, la PS4 était proposée à 95 euros au lieu d’un prix de marché de 299 euros environs. La remise de plus de 200 euros a largement été compensée par le tapage fait autour de cette affaire à la limite du respectable. On imagine que l’honnêteté du distributeur en question a permis de rembourser le déplacement des forces de l’ordre venu gérer la foule restée devant le point de vente fermé ?

Le ‘monde d’après’ va continuer de surfer sur le prix puisque nous sommes tous à la recherche du moins cher. Nous ferons sûrement les comptes à la fin pour savoir si les producteurs et les consommateurs y retrouvent leur compte. A force de rogner les prix, la qualité des uns et des autres devrait normalement diminuer. Est-il encore nécessaire de viser la qualité, autant aller directement vers le prix, le message est clair !

Et pour les baskets à 13 euros ? Rassurez-vous, le ‘monde d’après’ a un fort goût du ‘monde d’avant’, comme la demande est plus forte que l’offre, des petits malins les vendent 10 fois le prix sur Internet, tout le monde s’y retrouve… Ou presque… Faudrait poser la question aux joyeuses travailleuses et travailleurs qui assemblent les modèles !

Petit prix des jardins !

Mais au-delà de toute polémique, saluons la démarche marketing novatrice qui permet de manipuler les esprits avec quelques promos !

Et si nous faisions pareil dans le jardin. Imaginez un « discounter » du jardin comme Truffaut, Botanic, Gamm Vert ou Jardiland sortir un Olivier centenaire à 20 euros ! Wahou le buzz !!!

Il faudrait fermer le magasin à cause de la foule venue chercher son arbre, la concurrence porterait plainte auprès de la DGCCRF, l’interprofession condamnerait sévèrement dans la presse spécialisée et les chroniqueurs crieraient au scandale au fil des édito… Un vrai bonheur.

C’est pas une bonne idée pour faire parler du jardin ??? Allez, chiche ?

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi Président de l'Institut des Sens et de la Couleur au Jardin, dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.rolandmotte.fr/editos/toujours-plus-bas/
  • Durée de la publication :

    Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

    Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

    Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

    Photo :

    Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

    Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
    BARENGRUG Publicité - Pack Premium

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    BARENGRUG Publicité - Pack Premium
    Accès rapide

    En ce moment

    JAF-info
    Jardinerie Animalerie Fleuriste
    Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info