L'info pour les pros !
10 Ans !
Roland Motte – A quand le végétal en MDD ?
73
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
roland-motte-JAF-Jardinerie
Roland MOTTE

Roland Motte – A quand le végétal en MDD ?

Ah les achats, les acheteurs, les remises… Que n’avons-nous pas dit, pensé ou supposé sur le sujet. C’est un monde qui bouge en permanence ! Il faut dire que quelques points gagnés dans les achats peuvent donner de bons résultats rapidement. Mais pour cela, il faut s’organiser !!!

Match

Les rapports de force sont bien connus. Sur le ring, nous avons d’un côté un acheteur et de l’autre un fournisseur. Chaque joueur est aussi concurrent. Ben oui, chez les fournisseurs, ou les producteurs dans le jardin, le but c’est d’avoir une place privilégiée chez l’acheteur, et tant pis pour les autres. Pareil chez les acheteurs, ils appartiennent à des familles différentes et ont tout intérêt à référencer avant les autres les meilleurs produits ou les meilleures plantes… Si l’on parle un peu du jardin.

A priori, c’est juste une histoire d’équilibre. Mais lorsque l’un d’entre eux grossit, la balance penche un peu plus d’un côté et les discussions deviennent d’un coup plus compliquées pour le petit face au gros.

Et en matière de « gros », les hypermarchés nous montrent le chemin. Auchan vient de lancer U2A, l’union à l’achat des pays d’Auchan. Une démarche annoncée comme collaborative qui regroupe 9 pays. L’idée étant d’optimiser les achats dans les produits de grande consommation. Ça va swinguer dans les référencements !

Gro-groupe !

9 pays, ça commence à faire du volume… Mais imaginez un peu, que ces gros se retrouvent entre gros pour acheter en commun. Là… Ce serait vraiment déséquilibré. C’est ce qui se passe, par exemple, pour Horizon. Créée en 2018, cette entité regroupe Auchan, Casino, Metro et Schiever. Et mine de rien, ça pèse près de 20 % de la grande distribution.

On peut ajouter la « petite » centrale Alliance qui rassemble Carrefour et Tesco.

Et sans oublier Enfin, Carrefour, Système U et Cora qui travaillent ensemble au sein de la centrale Envergure.

Si vous êtes fournisseur, la discussion devient forcément plus compliquée avec en face de vous une masse de magasins conséquente. D’un coup, il devient plus difficile de dire non lorsqu’on vous demande quelques points supplémentaires.

Les concurrents d’hier se retrouvent ensemble pour gratter des « millimètres » de marge et imposer leurs besoins ou leurs services. Pour continuer de faire du business, il devient prudent de se plier à ces différentes exigences.

Alors attention !!!! C’est un résumé simpliste, mais nous pourrions ne pas être loin de la vérité ?

Abus !!!

Heureusement, l’abus de position dominante est répréhensible dans notre pays. Éliminer ou contraindre ses concurrents d’entrer dans un marché, voilà ce qui est surveillé de près. Le gros rachète les petits et se retrouve seul sur son secteur d’activité limitant ainsi toutes négociations ou contraignant les producteurs à ne passer que par un seul revendeur.

Dans le jardin, nous avons eu le cas récemment. Le rachat de Jardiland par Invivo a été supervisé par l’autorité de la concurrence en date du 24 août 2018. Invivo Retail a dû céder quelques magasins à la concurrence histoire de rééquilibrer un peu les choses.

Mais bon, depuis, Invivo Retail s’est accoquiné à Sevea pour acheter en commun à partir de 2020. Le modèle déjà vu en hyper fait son chemin aussi dans notre petit métier du jardin. Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, nul doute que la conversation peut devenir tendue par endroit lors des rendez-vous avec les fournisseurs… ? Mais bon, on ne va pas se plaindre… Et de toute façon, vers qui pourrions-nous nous plaindre…

MDD

Si notre marché imite avec un peu de retard ce qui se passe en hyper, on pourrait aussi voir débarquer des MDD de façon un peu plus aboutie. Les Marques De Distributeurs représentent 30% des parts de marché dans la grande distribution. Elles sont aussi vendues par cette dernière comme une vraie avancée pour le consommateur… Alors… Si c’est pour notre bien !!! Y’a rien à dire, profitons-en !

Chez Décathlon, elles sont même présentes à 80% dans les rayons pour un CA de 70%.

On ose à peine imaginer une MDD végétale… Le producteur contraint de respecter le cahier des charges de la centrale d’achat avec le terreau, les pots, les étiquettes achetées en commun. Le distributeur aurait la totale maitrise des coûts d’exploitation pour définir la marge « juste » des uns et des autres. Un tel scénario pourrait inquiéter nos producteurs indépendants dans l’âme mais obligés de se plier aux exigences d’un client presque unique.

Pfffff… Nous n’en sommes heureusement pas là ! Chez nous dans le jardin, il y a des institutions, de la solidarité, de la passion, du bon sens ! On l’a échappé belle !

Roland MOTTE

Roland MOTTE

Jardinier, amoureux du Jardin « au naturel » qu’il aime cultiver dans les Vosges. Passionné depuis toujours du végétal, son expérience au poste de vendeur à celui d’acheteur national, élu "Acheteur de l'année 1996" (Graines d’Or), lui permet d’analyser finement les évolutions du marché et d’observer les tendances pour les pros comme les amateurs. Conseil en développement et en stratégie de communication Roland apporte son expertise auprès de nombreuses entreprises leader du jardin et de la distribution. Conférencier, Conseil et Journaliste, Roland est aussi dirigeant de la société de conseil RMJ et de la boutique en ligne « Les Jardins de la Terre » -
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)
Signature : ROLAND MOTTE… JARDINIER !
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

TRAVERS Publicité - Pack Premium