L'info pour les pros !
Qui tirera le premier sur une pauvre fleuriste debutante ?
1431
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Talents > Qui tirera le premier sur une pauvre fleuriste debutante ?

Qui tirera le premier sur une pauvre fleuriste debutante ?

Ecrire un article n’était pas prévu, j’avais une journée chargée en prévision et aucune idée d’article. Voyez-vous, j’avais un entretien pour un poste hier après-midi.

Et dans mon domaine : Les fleurs.

Et puis, en sortant, j’ai su que c’était mort. Et j’ai eu une déception de plus… Une fois de plus, mon moral en a pris un coup. VDM de fleuriste !

J’voulais juste être fleuriste..

Si vous me lisez de temps en temps, vous savez que j’aime les fleurs. Mon métier, c’est ma passion. Mais vous savez aussi qu’il m’a déjà apporté mon lot de malheur. Et comme j’en parlais dans un de mes premiers articles sur ce sujet, mon apprentissage avait été fort en mauvaises expériences. Et je vous disais aussi, ne pas savoir si j’avais la force de continuer à lutter pour trouver ma place dans ce milieu.

Parce que, croyez le ou non, les fleuristes ont beau vivre entouré de fleurs, elles ne sont pas, pour autant, d’adorables personnes. Bien au contraire… Et j’en ai fait les frais une fois de plus, lors de mon entretien. C’était pour une grande enseigne, nous avons discuté pendant plus d’une heure de mon parcours dans la fleur. Ils m’ont mis à l’aise de suite, je me disais “c’est bien parti”.

Les deux patrons ne sont pas fleuriste. C’est pour cela qu’il était important pour eux que je passe les tests devant leur employée, fleuriste, afin qu’elle juge mon travail. -Petit pic de stress- j’empoigne ma caisse d’outils, c’est parti ! __ L’employé en question me salue à peine.

D’accord encore une adorable fleuriste ! J’ai fait deux bouquets ronds et une composition en hauteur, bon ça vous parle peut-être pas trop, mais bon. J’ai réussi, j’avais envie de les prendre en photo, mais je me suis ravisée, c’était pas trop le moment…

Mais j’ai de suite cru comprendre que je ne serais pas prise. Et l’un des recruteurs ma vaguement confirmé mon ressenti. En gros, mon travail leur plait à eux, mais ma personne ne plait pas à l’employée… Je ne vais pas mentir, moi non plus elle me plaisait pas. Parce qu’elle représente tout ce que je déteste mais qui est monnaie courante dans les fleurs. La fleuriste narcissique à souhaits, qui a tout vu – tout fait, qui estime son travail bien plus qu’il ne le faudrait… Bref, une fleuriste péteuse de plus dans mes connaissances florales. Youuhhoouu !

Fallait que ça tombe sur moi !

En rentrant chez moi, je me suis affalé dans mon canapé et j’avais les yeux remplis de larmes. Tout ce que je déteste. Des larmes de tristesse, de déception, de colère, de découragement. J’étais là, devant ma mallette de fleuriste et j’ai repassé ces 5 ans dans la fleur dans ma tête. Les bons côtés, les mauvais.

J’aime mon métier, j’aime la fleur. Mais le milieu, l’égocentrisme des fleuristes, les coups bas, le manque de reconnaissance, j’en peux plus. Je n’en veux plus. Et surtout, je me suis dit que la fleuriste rencontrée plus tôt n’avait peut-être pas forcement quelque chose contre moi, mais elle a peut-être entendu les rumeurs que mon adorable ancienne patronne a fait courir sur moi…

Les fleuristes se connaissent entre eux. Alors, effectivement, Mme de la chambre des métiers avait raison “Mlle, votre ancienne responsable raconte beaucoup de choses négatives sur vous, ça risque d’être compliqué de trouver une place en ville…” Merci, je viens de le comprendre…

Je pourrais me dire qu’effectivement, jusqu’à maintenant, j’ai manqué de chance. Que toutes les fleuristes ne sont pas pareilles… Blablabla… Seulement, je n’y crois plus. C’était ce que je me disais il y a quelques mois, aujourd’hui j’y crois plus du tout. Le monde de la fleur est réellement un monde de compétition, de méchanceté… Rien qu’à voir les fleuristes insultants sur les forums pro, sur les groupes de fleuristes…

C’est à celui qui tirera le premier sur un pauvre débutant, heureux de partager son travail et qui demande des conseils… Au mieux on lui dira qu’il n’a aucun talent, que c’est moche… Au pire on l’insultera lui directement, en plus de son travail. Et on insultera aussi ceux & celles qui tentent de nouvelles choses. On insultera ceux & celles qui font du beau travail mais “trop classique, trop vieillot” pour les fleuristes mégalos.

En revanche, eux n’accepteront aucune critique sur leur travail, non, non. Aucune remise en question. Aucun tact. Aucune solidarité. Si tu n’es pas une bête de concours, alors tu n’es pas une bonne fleuriste, c’est ça ? Je me contente souvent de dire “Vous êtes peut-être bonne fleuriste mais vous êtes une très mauvaise personne.” Malheureusement, c’est une phrase qui s’applique à beaucoup trop de fleuristes.

Alors aujourd’hui, je me dis que c’est fini. Je ne persiste plus à trouver un boulot dans les fleurs. Je vais m’ouvrir à d’autres milieux et si un jour ça doit se faire, je retournerai peut-être à mon premier amour. Mais pas pour les prochaines années à venir. Je suis bien trop écœurée par tout ce qui a pu me tomber sur la tronche dernièrement. Certes ce petit entretien n’est rien, ma réaction peut sembler démesurée. Mais c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Je dépose les sécateurs !

J’avais juste besoin de l’écrire noir sur blanc.
Avez vous déjà eu ce genre de déception avec votre boulot ?

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Gladys Wood – GLAD -WOOD.BLOGSPOT.FR
Crédit photo : Gladys Wood – GLAD -WOOD.BLOGSPOT.FR
Sources :

http://glad-wood.blogspot.fr/2015/09/jvoulais-juste-etre-fleuriste.html

Les idees recues sur le metier de fleuriste par woody wood !

La fete des meres est elle la fete des fleuristes ?

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

3 réponses

  1. J’ai connu aussi des Femmes fleuristes horribles, jeunes ou moins jeunes, mais ça ne m’a pas empêché d’être moi même …. Aujourd’hui je suis heureuse de ne plus les côtoyer, j’ai mon petit magasin, je travaille seule, avec de très bonnes relations avec d’autres fleuristes (pas mes concurrents direct) et quand j’ai une stagiaire, je suis ravie de partager ma passion …. jamais je ne me
    permettrai de critiquer le travail des autres tant que les règles de l’art floral sont respectées … ensuite les goûts et les couleurs sont dans la nature, avec la sensibilité de chacun(e). Courage, vous finirez par rencontrer quelqu’un de bien !!! il y en a c’est sûr !!!

  2. bonjour, je viens de lire votre article et je suis navrée que vous ayez cette image de ce métier cette passion, certes il y a de mauvaise personnes un peu partout, c’est dommage que vous renonciez à cause de celle-ci, je suis fleuriste depuis 20 ans et tjs aussi passionnée mais mon parcours n’a pas tjs été rose non plus mais je n ‘ai pas lâché.j’espère que vous retenterz votre chance et que vous rencontrerez des fleuriste comme il y en a bcp des passionnés qui n’ont qu une envie transmettre et partagé bon courage pour la suite.

Les commentaires sont fermés.

comptoir Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info